Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2011

11 novembre 1918. Histoire, commémorations, musée de la grande guerre...

Voir un dossier sur le site d’Hérodote (collectif d’historiens) : http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19181111

Des archives, sur le site de L’Assemblée nationale :  http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/armistice.asp  (et vidéo INA)

« La fin de la première guerre mondiale », sur L’internaute- Histoire : http://www.linternaute.com/histoire/jour/evenement/11/11/1/a/48289/fin_de_la_premiere_guerre_mondiale.shtml

Cette page est écrite en hommage à mon grand-père jamais connu, Francisco, mort en Algérie, poumons brûlés, des suites de cette guerre, de ce désastre historique de tranchées et de gaz… Lui qui ne connaissait pas la France et dut y vivre l’horreur.

Le 4 mai dernier le dernier Poilu connu est mort. Mais pas les traces des souffrances de cette génération dans les mémoires actuelles des familles, qui, si elles ne sont pas forcément dites, sont transmises par les corps et l’inconscient.

11 novembre 1918, fiche wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Armistice_de_1918 :

CITATIONS : (Derniers morts au combat et causes…) : « Le dernier jour de guerre a fait près de 11 000 tués, blessés ou disparus, soit plus que lors d'une opération majeure comme le Jour J en 1944. Certains soldats ont perdu la vie lors d'actions militaires décidées par des généraux qui savaient que l'armistice avait déjà été signé. Par exemple le général Wright de la 89e division américaine prit la décision d'attaquer le village de Stenay afin que ses troupes puissent prendre un bain, ce qui engendra la perte de 300 hommes. / À 10 h 45 du matin, soit 15 minutes avant l'heure du cessez-le-feu, Augustin Trébuchon a été le dernier soldat français tué, estafette de la 9e compagnie du 415e régiment de la163e division d’infanterie, il est tué d'une balle dans la tête alors qu'il porte un message à son capitaine. Le dernier britannique, George Edwin Ellison a été tué à 9 h 30 alors qu'il faisait une reconnaissance non loin de Mons en Belgique. Le dernier soldat canadien a été George Lawrence Price, deux minutes avant l'armistice. Il a d'abord été enterré à Havré  avant d'être transféré à Saint-Symphorien (Belgique), au cimetière militaire. Sa pierre tombale d'Havré est exposée au Musée d’Histoire militaire de Mons. Enfin l'Américain Henry Gunther est généralement considéré comme le dernier soldat tué lors de la Première Guerre mondiale, 60 secondes avant l'heure d'armistice, alors qu'il chargeait des troupes allemandes étonnées parce qu'elles savaient le cessez-le-feu imminent. / La date de décès des morts français du 11 novembre a été antidatée au 10 novembre par les autorités militaires pour qui il n'était pas possible ou trop honteux de mourir le jour de la victoire. » / (…) Un assassinat par un groupe d’extrême droite allemand qui refuse l’Armistice de : « Matthias Erzberger, signataire civil plénipotentiaire pour les Allemands et député ayant fait voter, après un séjour auprès du pape Benoît XV, une motion pour la paix  dès juillet 1917, est assassiné le 26 août 1921 par des nationalistes d'extrême droite appartenant à l'Organisation Consul. »

......................

Commémorations en 2011 (96ème  anniversaire de l’Armistice), et projets (vers une journée associant à la commémoration de l’Armistice de 1918 la mémoire des autres guerres et des soldats qui y ont perdu la vie : une proposition de loi sera déposée, et des débats sur cette question ne manqueront pas) : Le Point, 11-11-2011 : http://www.lepoint.fr/societe/sarkozy-revisite-les-ceremonies-du-11-novembre-11-11-2011-1395173_23.php  

« Un 11 novembre en hommage à tous les soldats morts pour la France », Libération (source AFP) : http://www.liberation.fr/societe/01012370935-un-11-novembre-en-hommage-a-tous-les-soldats-morts-pour-la-france  ( « Après la disparition des derniers poilus de la Grande Guerre, les cérémonies du 11 novembre marqueront ce vendredi l’hommage aux soldats «morts pour la France» sur tous les fronts, avant l’inauguration par Nicolas Sarkozy du nouveau musée consacré à 1914-1918, à Meaux. Un hommage particulier sera rendu cette année sous l’Arc de triomphe aux 25 soldats tués au cours des douze derniers mois en Afghanistan. »)

......................

Dossier du Point sur le Musée de la grande guerre à Meaux  réalisé à partir de la collection de Jean-Pierre Verney, un long travail de mémoire - ensemble de 50000 pièces racheté par l’Etat au collectionneur, devenu le conseiller scientifique et historique du musée) : http://www.lepoint.fr/dossiers/culture/14-18-musee-grande-guerre/  Jacques Tardi a réalisé une fresque, « No Man’s Land ».

Sur Jean-Pierre Verney et le musée, Le Point, article et vidéo, 09-11-2011 : http://www.lepoint.fr/culture/le-passeur-de-memoire-09-11-2011-1394492_3.php

Site du Musée de la grande guerre : http://www.museedelagrandeguerre.eu/   (Ouvert ce 11 novembre, et inauguré par le Président de la République). 

Les commentaires sont fermés.