Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2017

Nous "respirons" la pourriture de la haine raciste...

El Pais... .jpgUn peu d'espagnol... "No somos racistas", El Pais semanal, 05-02-16. Chronique d'un écrivain, Manuel Rivas (poète et essayiste) sur le racisme dans l'univers du football, au sujet du départ probable d'un homme (Carlos Arturo Sánchez Roja) qui ne supporte plus d'entendre des insultes racistes. Car "nous respirons les insultes racistes", ce qui signifie que nous sommes atteints psychologiquement et physiquement, que cela pourrit notre réalité, que nous soyons visés ou témoins. Ainsi, ici, à travers le témoignage du jeune agressé à Aulnay, nous respirons la pourriture de la haine raciste. Et nous ne pouvons qu'ériger le mur de notre refus, comme l'auteur dans son article, et comme celui dont il dit le choix…

El Pais semanal, « Nous ne sommes pas racistes »… http://elpaissemanal.elpais.com/columna/manuel-rivas-no-s... 

 

Commentaires

Merci! pour l'essentiel, la poésie ! dans un monde de brutes!
Mamia

Écrit par : bretesche | 13/02/2017

Les commentaires sont fermés.