Trames nomades

Tag > ahmed azeggah

24/06/2021

Que penser du rapport de Benjamin Stora ?

STORA.jpg

Nous devrions nous taire Si fiers de nos histoires, si fiers de nos mémoires Si macabres et sans gloire… Nous devrions nous taire Se parler pour dire quoi ? Qui comprend qui ? Qui comprend quoi ? (…) Les mots sourds… Les mots sont trop courts... (…) Depuis qu’il pleut ces mots, n’y a-t-il plus de frontières ? (…) Et ces milliards d’écrits, et ces milliards de cris qui fondent dans l’oubli… (…) On nous dit que les mots, que les mots sont des armes, que les guerres ils désarment... (…)...

Lire la suite 2

01/04/2021

École d’Alger littéraire : initiateurs, contexte, héritage...

On choisit pas non plus les trottoirs de Manille De Paris ou d'Alger pour apprendre à marcher Être né quelque part Être né quelque part, pour celui qui est né C'est toujours un hasard           Né quelque part , 1988, Maxime Le Forestier (né à Paris, lui) . J’ai régulièrement besoin, comme homme et comme écrivain, de me retourner vers ce paysage. Par lui je me...

Lire la suite 0

09/05/2020

Deux poésies sur La macchina sognante, site italien de littérature du monde...

La macchina sognante est un site italien, une revue en ligne de littérature du monde, dont deux coeurs actifs sont Pina Piccolo et Sana Darghmouni , avec toute une équipe (liste dans la...

Lire la suite 1

22/03/2015

D’ombre et de lumière... La poésie contre l’arrogance brumeuse...

06/12/2012

Un poème ouvre un monde et des mondes… Lire Messaour Boulanouar , « semeur de conscience ». Lire l’anthologie « Quand la nuit se brise ». Lire Abdelmajid Kaouah, éveilleur… Lire Ahmed Azeggah, cri en alerte...

Plus de notes...
> Haut de page