Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2018

Charlie Hebdo. Mercredi...

CHARLIE .jpgJuste trois citations, pour rappel de réalité… Ou « Ce que ces trois années ont vraiment changé »…  

"Il n'est pas normal que dans une démocratie, en temps de paix, un journal satirique, un journal d'opinion, un journal d'information, un journal de distraction, n'importe quel journal, soit contraint de vivre sous protection, qu'elle soit privée ou publique. C'est même scandaleux, car cela signifie que la liberté de la presse n'est pas pleinement assurée. La République française, qui est loin d'être parfaite, a sans doute sa part de responsabilité dans cette situation." (Gérard Biard, Charlie, 3 janvier 2018, tribune "À la manivelle"). 

 "Nous ne sommes pas des héros, seulement des humains qui croient encore dans des valeurs humaines universelles. Et cela nous donne le droit d'interpeller notre président, Emmanuel Macron, et tous ceux qui exercent en notre nom un pouvoir public. Monsieur le président, est-il bien juste que nous soyons contraints d'acheter ainsi notre vie en payant une police privée ? Et ce faisant de privatiser notre liberté et notre sécurité ? Est-il juste que la République française ne garantisse pas réellement le droit de Charlie à réunir son équipe, à réaliser son travail hebdomadaire sous la protection efficace de policiers de la République ? " (Fabrice Nicolino, dans la chronique sur les conditions de vie des journalistes dans le contexte actuel, depuis l'attentat. Charlie du 3 janvier 2018, "Ce que ces trois années ont vraiment changé").

"Arrivant du pays des mollahs, où les Indigènes de la République et les Frères musulmans pensent qu'il fait bon vivre, j'avais perdu repères et boussole." (...) "Dans mon pays d'origine, ceux qu'on désigne ici comme 'islamistes extrémistes', voire 'djihadistes', gouvernent et se revendiquent 'vrais musulmans'." (...) "Dès que Charlie m'a invitée à écrire dans le journal j'ai dit oui. Parce que nous avons les mêmes ennemis." (Chandortt Djavann, romancière et essayiste d'origine iranienne, rubrique "Papier buvard", Charlie du 3 janvier 2018).


Charlie cette semaine...  SITE. (Sommaire, textes, dessins, couverture)… https://charliehebdo.fr 

En illustration, un hors-série…