Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2021

PLANÈTE. Alertes du GIEC. Enjeux climatiques, questions et réponses. Le vivant, humain et non-humain...

planète,terre,climat,réchauffement climatique,g.i.e.c.,giec,astrophysique,climatologie,conscience,écologie,cosmos,poussières d’étoiles,astrophysiciens,spiritualité,humanité,paradigme,citations,livres

La Terre est partout notre terre         Esprit je le sens ce mystère               Nourredine Ben Bachir, Méditation sur la banquise                                                (poème mis en chanson par William Edery)

La crise écologique agit comme un examen de conscience.
Hubert Reeves, astrophysicien
Entretien pour Le Monde des Religions n°87, 01-02/2018

Une question fondamentale se pose d’une façon de plus en plus pressante : la crise planétaire contemporaine prendra-t-elle fin grâce à l’action déterminée des Terriens ou par leur disparition ?                                Hubert Reeves, Mal de Terre

L’alerte écologique mondiale a été lancée il y a 50 ans par le Rapport Meadows. La prise de conscience, très lente, est encore très insuffisante. Les forces du statu quo sont énormes. Le vide de la pensée politique est énorme.                                       Edgar Morin, Paris-Match, 16-04-2020

planète,terre,climat,réchauffement climatique,g.i.e.c.,giec,astrophysique,climatologie,conscience,écologie,cosmos,poussières d’étoiles,astrophysiciens,spiritualité,humanité,paradigme,citations,livresJ’ai osé le pari de rendre moins innommable le vertigineux mystère du monde qui nous entoure et nous fait.                                                 Jean-Pierre Luminet, L’Écume de l’espace-temps

Rappelez-vous qu'il faut regarder les étoiles, pas vos pieds.                                                 Stephen Hawking, Brèves réponses aux grandes questions

Même en plein jour les étoiles                                                    te touchent du bout des doigts.                                                  Jean Mambrino, distiques, Le mot de passe

……………………………................................................

Les éléments de réponse à nos questions (et anxiétés) se trouvent chez les scientifiques (divers). Climatologues, biologistes ou penseurs des étoiles, astrophysiciens rejoints par les poètes (ainsi Jean Mambrino)... Elles se trouvent aussi en sciences humaines (ethnologie notamment). Voyage de pensée menant jusqu'aux univers des chamans, et passant par la spiritualité et la philosophie... Des livres et des livres... 

........................................................................

SOMMAIRE de la note

. Le GIEC… rapport, travaux, inquiétudes                           

Menaces sur l’humanité

Biodiversité en danger (ou pas ?). Dossiers de presse...

. Articles, citations, options. Divergences… 

Le désir de catastrophe, LIVRE. L’inconscient humain…    

. Géopolitique de l’environnement, concepts (pdf, ENS)  

. Devons-nous tout arrêter ? Choisir la décroissance ? NON (et l'industrie ?). NON (risques plus grands...). OUI, dans un sens.  Bifurquer. Il n’y a pas d’alternative. (Bernard Stiegler et 60 scientifiques de 15 pays). OUI. Ou faire autrement. Bifurquer, certains le font déjà. Dossier-reportage de PhiloMag dans le Vercors, Les nouvelles graines de la résistance. Ainsi Baptiste Morizot ou Nastassja Martin            

Prise de conscience commencée ?

PEUPLES PREMIERS, ce qu’ils ont à nous dire… La collection terre humaine, Jean Malaurie (et articles), livre de Serge Bramly

. Et du côté du chamanisme ? Intérêt pour les peuples premiers, vers une autre pensée du vivant. PhiloMag, et trois dossiers de revues (Inexploré, Le Monde des religions, Nouvelles clés)... Plus une référence de livre donnée par Le Monde diplomatique

. Nature sauvage ?  (Parfois la nature est choisie CONTRE les autochtones, cf. reproches faits à l'ONG WWF et à l'Unicef). Article du Monde    

. Deux riches pensées du vivant. Emanuele Coccia, philosophe, et Jacques Tassin, chercheur en écologie végétale. Ouverture...    

. ANIMAUX, autre perception, nouveau statut...   Livres (dont celui de Matthieu Ricard), chronique, site...

. Une autre dimension, penser le COSMOS avec les astrophysiciens

. Autres pistes. SPIRITUALITÉ. L’Appel de Fès (article). Livres (dont un de Thich Nhat Hanh, et citations (dont une d'Andrei Tarkovski)...

. Un regard critique sur les processus destructeurs des humains. La pensée du philosophe Emanuele Severino

///  MISE à JOUR, 20-07-21. L'appel de la vie sauvage, dossier du Courrier international, 14-07-21. ///

. LIENS. Encore des LIVRES. Essentiels. De Nastassja Martin, Baptiste Morizot, Philippe Descola, Jean Birnbaum (participation de Philippe Descola), Bruno Latour, Théodore Monod, Hubert Reeves, Satish Kumar, Corine Sombrun, Brigitte Pietrzak, Laurent Huguelit, Mario Mercier… Deux ENTRETIENS, avec Bruno Latour, PhiloMag et avec Satish Kumar, La Vie… Des ARTICLES,  dont un du Courrier de l’Unesco de mai-juin 1986 (lisible intégralement en ligne). Planète en danger… (1986…!!!). Une PAGE sur le chamanisme. Deux FICHES wikipedia. Un DOSSIER sur les peuples premiers (revue Sciences humaines). Des SITES... (celui d'Hubert Reeves et des associations diverses, terre).

……………………………..................................................

Lire la suite

08/06/2021

QUARTIER du LIVRE... Un Salon du livre Paris 5ème, encore un jour...

Quartier du livre.pngQuartier livre, Paris 5ème. Encore un jour, ce mercredi 9.
Et moi, avec les Ombres... frôlées par le vent.
Plusieurs éditions sont là. Unicité, donc, avec mes Ombres, et d'autres livres, d'autres titres, dont une collection qui ressuscite Les Cahiers bleus de Dominique Daguet. (Livres Unicité,  certains recensés sur ce blog Trames nomades, certains programmés pour plus tard).
Et je passerai faire un signe vers la table où est posée la revue amie L'Intranquille (éd. L'Atelier de l'agneau) dont le numéro sur les animaux, puis celui sur le monde végétal... Options pour créer et pour faire penser...
Ensuite il faudra attendre l'automne, pour le  Marché de la Poésie et le Salon de la revue. On retrouvera les mêmes éditions au Marché et bien d'autres, absentes là, comme Le Nouvel Athanor ou AEncrages. Au Salon, les revues, dont Les Cahiers du Sens, L'Intranquille, Ficelle, etc.
 
LIEN... Quartier du livre... https://quartierdulivre.fr

01/04/2021

École d’Alger littéraire : initiateurs, contexte, héritage...

algérie,littérature,école d’alger,libéraux d’algérie,culture,exil,fraternité,humanisme,mémoire,racines,citations,poésie,gabriel audisio,edmond charlot,albert camus,emmanuel roblès,mouloud feraoun,mohammed dib,jean amrouche,jean pélégri,marie cardinal,rené-jean clot,jeanine de la hogue,jules roy,kaouther adimi,albert memmi,jean sénac,tahar djaout,rené sintès,jean-pierre péroncel-hugoz,kamel abdou,jamel-eddine bencheikh,abdelmadjid kaouah,emmanuel lévinas,saïd kessal,josé lenzini,guy dugas,ahmed azeggahOn choisit pas non plus les trottoirs de Manille
De Paris ou d'Alger pour apprendre à marcher
Être né quelque part
Être né quelque part, pour celui qui est né
C'est toujours un hasard          Né quelque part, 1988, Maxime Le Forestier (né à Paris, lui)

.

J’ai régulièrement besoin, comme homme et comme écrivain, de me retourner vers ce paysage. Par lui je me rapatrie.             Jean Pélégri, Ma mère l’Algérie

Elle cherche partout une partie d’elle-même, un frère, une sœur, une herbe d’Algérie, un bleu (…), une odeur d’Afrique.                 Marie Cardinal, Écoutez la mer

À se souvenir si fort d’une ville on devient ce qu’on a aimé le plus au monde, on devient une 'mémoire hantée' par l’amour.
René-Jean Clot, Une Patrie de Sel, ou Le Souvenir d’Alger   
 
Le Destin avait déjà tracé ses chemins d’exil.
Jeanine de la Hogue, Ballade triste pour une ville perdue
 
Les films sont des moments. Cela ne s’explique pas. C’était le moment pour Exils.
Tony Gatlif, entretien, Liberté-Algérie, 02-10-2004
.
 
algérie,littérature,école d’alger,libéraux d’algérie,culture,exil,fraternité,humanisme,mémoire,racines,citations,poésie,gabriel audisio,edmond charlot,albert camus,emmanuel roblès,mouloud feraoun,mohammed dib,jean amrouche,jean pélégri,marie cardinal,rené-jean clot,jeanine de la hogue,jules roy,kaouther adimi,albert memmi,jean sénac,tahar djaout,rené sintès,jean-pierre péroncel-hugoz,kamel abdou,jamel-eddine bencheikh,abdelmadjid kaouah,emmanuel lévinas,saïd kessal,josé lenzini,guy dugas,ahmed azeggah,aziz chouaki,tony gatlif,benjamin storaDouleurs d’exil… 
C’est ainsi que commence, pour ceux dont l’exil est d’enfance, la découverte d’une littérature qui leur parle d’eux, qui met des mots sur leurs malaises identitaires, leurs questions, leurs colères devant l’ostracisme. Ce n’est ni l’école ni la fac qui leur donneraient des clés. Grand vide, s’il n’y avait eu la découverte des anthologies d’Albert Memmi, des collections de l’édition Gandini/Serre, et des publications de Dominique Daguet (éditeur à Troyes, admirateur de René-Jean Clot qu’il publia : Librairie bleue, Cahiers bleus). Mais aussi les colloques et publications des Algérianistes. (Car, eux, si ce n'est pas le courant de l'École d'Alger ce fut quand même un partage de culture, pataouète compris...).
Car, s’il n’y avait eu cela, leur connaissance de leur propre culture serait restée dans un brouillard entaché de soupçons métropolitains. Les adolescents, amoureux des pages de Rimbaud et idolâtres de celles de Char (et de Lorca, par exemple, pour les hispaniques sans reniement de leur hispanité), avaient besoin d’un autre ancrage : on n’écrit pas en domaine 'étranger'. 
 
algérie,littérature,école d’alger,libéraux d’algérie,culture,exil,fraternité,humanisme,mémoire,racines,citations,poésie,gabriel audisio,edmond charlot,albert camus,emmanuel roblès,mouloud feraoun,mohammed dib,jean amrouche,jean pélégri,marie cardinal,rené-jean clot,jeanine de la hogue,jules roy,kaouther adimi,albert memmi,jean sénac,tahar djaout,rené sintès,jean-pierre péroncel-hugoz,kamel abdou,jamel-eddine bencheikh,abdelmadjid kaouah,emmanuel lévinas,saïd kessal,josé lenzini,guy dugas,ahmed azeggah,aziz chouaki,tony gatlif,benjamin storaMais en prolongement de ces rencontres de lecture, des proximités se révèlent ou s'affirment, qui ne concernent pas que les auteurs francophones algériens et pieds-noirs du passé, d’avant 62, mais bien des publications des écrivains algériens d’après 62. Cela s’accentue avec les exilés des années 90. Car les expériences ont des points communs. Comme le montre le dessinateur Gyps, dans une page humoristique et un peu triste (publiée par la revue Algérie Littérature Action n°9, 1997). Il la titre ainsi : 1993 : Algérie comme en 62 (il dessine et nomme, écrit : terrorisme, "la valise ou le cercueil", l’exil, les conditions de survie en France…). Les natifs d’Algérie, d’où qu’ils viennent (et surtout s’ils écrivent) ne se comprendront pas complètement eux-mêmes s’ils ne lisent pas les auteurs de l’autre rive, restés ou exilés. Et ils s’apercevront qu’ils sont lus aussi, et souvent compris. Sur les deux rives il y a haineux et humanistes, fanatiques et penseurs complexes. Une fracture chez tous, la même d’un bord à l’autre de la Méditerranée : les camusiens et les autres (qui n’ont pas toujours lu…). Cette compréhension de soi par la lecture de 'l’autre' c’est valable de chaque côté. Benjamin Stora, dans une chronique de la revue de chercheurs en littérature, Expressions maghrébines, numéro de 2003 sur l’Histoire, parle d’une "connivence" qu’il a étudiée dans des écrits de femmes algériennes et pieds-noirs, à partir du parcours d’une centaine de livres. Voilà ce qui aurait pu rendre Gabriel Audisio heureux. Et Feraoun, Roy,  Amrouche, Pélégri, Dib, Camus, Roblès, Cardinal, Sénac. Et, je crois, Chouaki, et quelques autres...
Cependant, il y a là un paradoxe. Car si Benjamin Stora a lu tant de livres de mémoires plurielles (où forcément la guerre et l'exil sont traités, donc des drames, le terrorisme et des massacres) pourquoi a-t-il accepté de faire seul son rapport, sans rechercher d'autres connivences, d'historiens travaillant aussi sur la matière que sont les témoignages, y compris littéraires ? 
…………………………………………………………………….............................................................
 
SOMMAIRE, suite...
 
. Des morts, des signes. Comme quatre pierres noires symboliques
. Je dis École d’Alger
. Ostracisme... même en littérature
. Les Vraies Richesses, la librairie d’Edmond Charlot (à travers Jules Roy et Kaouther Adimi)
. Je dis Libéraux d’Algérie
. Algérien, dans la guerre d’Algérie (sur Emmanuel Roblès, hommage de Jean-Philippe Ould-Aoudia)
. Quand Audisio publie Feux vivants… (Algérie, proximités et fractures. École d’Alger et Algérianistes)
. Quel espoir autour de Charlot et des Vraies Richesses ?
. Communion et déchirures intimes
. Quel héritage d’écriture ?
. Lire
. En 1912 Henri Matisse... Entrer dans sa peinture
. René-Jean Clot : "Une âme commune nous rassemble comme un manteau de lumière"
. BIBLIOGRAPHIE. École d’Alger littéraire, contexte culturel (dont art et histoire), prolongements actuels.
ANTHOLOGIES, dont celles d’Albert Memmi, de Christiane Achour et Denis Martinez, de M.A.N., d’Abdelmadjid Kaouah, la somme de Guy Dugas publiée par Omnibus, le dictionnaire bibliographique d’Abderahmen Moumen. Correspondances et témoignages d’amitié. Journaux. Livres divers. ÉTUDES, dont celles de Gabriel Audisio, Jean Déjeux, Mourad Yelles, Hamid Nacer-Khodja, Alain Vircondelet, José Lenzini, Guy Dugas, Lucienne Martini, Amy Hubbell, et deux ouvrages collectifs sur Albert Camus.
. LIENS. Des FICHES wikipedia (Libéraux d’Algérie, École d’Alger/art, Peintres algériens du signe, Denis Martinez, mouvement Aouchem/Tatouage ). CHRONIQUE (École d’Alger/littérature), HOMMAGES (Edmond Charlot, Jules Roy, Emmanuel Roblès, Jean Sénac, Albert Camus), un entretien (Jean Pélégri), une émission (Mohammed Dib), textes (de et sur Albert Camus), pages - thèse et conférence (Algérianisme). ÉDITIONS et REVUES (dont RECHERCHE littéraire), papier et en ligne (France, Algérie, Allemagne) Enquête et controverses (La mort de Camus).
………………………………………………………………….

Lire la suite

27/01/2021

COVID et VACCIN. Conspirationnisme, ressentiment... et démocratie en danger

Contagion.jpgRéfléchir…  Un PARCOURS, cette note… Sommaire.
(pour guider la lecture vers telle ou telle partie, suivant les intérêts ou questionnements).
D’abord, définir ce qu’est le complotisme et ce qu’il n’est pas. Doute ? Quel doute ?
Puis passer par une tribune de conservateurs catholiques analysée par Prochoix (intégristes, conspirationnistes, et le vaccin). Mais l’intégrisme est pluriel...
Ne pas négliger les informations sur la mouvance QAnon et les théories du complot concernant l’épidémie et la vaccination. Mouvement qui se diffuse en Europe (et n’est pas qu’un simple délire collectif). 
Examiner le "Covid business" avec Complorama de FranceInfo. Car les complotistes délirent, mais ne perdent pas tous le sens des affaires...
Retenir un entretien autour d’un livre de Cynthia Fleury pour réfléchir avec France Culture au ressentiment et au lien avec l’épidémie). 
S’arrêter, avec Charlie Hebdo, pour s’informer sur l’astroturfing (et la propagande). 
S’arrêter, encore, pour aborder le thème de la vieillesse
sur les déclarations péremptoires de François de Closets, puis une émission de France Culture, et enfin une belle chronique de Farouk Mardam Bey dans L’Orient le Jour.
Consulter des supports d’informations vérifiées sur le vaccin (un peu de science facile à comprendre). 
Pour finir par examiner les délires du conspirationnisme poussé au bout de la folie, et jusqu’à l’antisémitisme de néonazis assumés s’exprimant tranquillement sur Facebook et ailleurs. 
Et donc, correction, vaccin encore, ailleurs (Israël), remettre des choses au net, puis  revenir sur un mot : sionisme (car les conspirationnistes l’utilisent souvent, sans en savoir le sens). 
Conclusion, des lectures proposées. Minimale bibliographie (cinq livres).
Et quelques liens supplémentaires...        
Plus additifs, mise à jour. Et sites de désintox... 
 (NOTE annoncée le 27-01, publiée le 06-02-21)

Lire la suite

24/07/2020

REVUE de PRESSE... Planète et pays. Grands sujets d’actualité et faits à noter...

Le UN .pngBeaucoup de recensions (poésie) dans les notes qui précèdent, mais je suis aussi (très) lectrice de la presse (papier et en ligne). Avec des pauses (presse papier) car c’est chronophage et budgétivore…  
 
Comment présenter une revue de presse ?
J’ai fait un classement mixte.
 
Trois journaux, avec plusieurs articles commentés (Le Un, Slate, Courrier international), choix fait en fonction des thèmes à ces dates (liberté d’expression, antisémitisme, racisme et antiracisme).
Puis des articles sur des sujets d’actualité (coronavirus, crise socio-politique, questions écologiques, idéologie, etc.). Divers journaux regroupés par thèmes (planète, France, monde), textes présentés brièvement.
Ensuite des infos sur des pays.
Enfin des liens généralistes (18), dont plusieurs revues de presse, liens seuls.
La littérature n’est pas absente, car des écrivains interviennent, et des références de titres sont données. Mais l’axe est thématique : aborder les questions actuelles, s’informer, réfléchir.
 
Si les articles principaux sont récents, je fais des rapprochements et connexions  avec d'autres sources plus anciennes, pour une synthèse assez complète (faits, analyses, références et liens web, dont liste en fin de note). C'est un parcours ample.
 
Cette note se retrouvera facilement si on veut y rechercher tel ou tel lien ou info, en cliquant sur la catégorie 'Revues de presse’, où elle apparaîtra longtemps en premier, même quand plusieurs notes auront suivi, d’autres catégories.

Lire la suite

09/05/2020

Deux poésies sur La macchina sognante, site italien de littérature du monde...

-1070359074.jpegLa macchina sognante est un site italien, une revue en ligne de littérature du monde, dont deux coeurs actifs sont Pina Piccolo et Sana Darghmouni, avec toute une équipe (liste dans la présentation du site, "Chi siamo"). Je viens d'y être traduite, dans le numéro 18, pour deux textes, par Sana Darghmouni, universitaire et traductrice à Bologne. Un poème et des fragments accompagnés de deux autoportraits et d’une brève bio-biblio. Publication bilingue. Après avoir lu cette page ouvrir les autres, pour un grand voyage littéraire. C'est émouvant, ce partage avec l'Italie, alors qu'on vit des épreuves communes… Et c’est une expérience particulière que la lecture des textes en deux langues… 

Le poème est « Arrêtez »  (publié d’abord dans la revue À L’Index), précédé de deux exergues, citations d’Ahmed Azeggah et de René-Jean Clot. Les fragments sont le début d’un recueil de 2018, publié chez pré#carré éditeur (et épuisé), en exergue une citation de Jean-Claude Tardif.

Je note le début du poème (les exergues et le texte entier sont sur le site), et je reprends un des fragments de l’ensemble « 36 traversées d’aubes crépusculaires », le 6. Exergue et autres fragments sur le site. 

En italien et français. 

.........................................................................

Lire la suite

26/07/2019

ISLAMISME et autres VOIES et VOIX d’ISLAM (regards laïques, et voie spirituelle du soufisme)

 
 
islamisme,frères musulmans,salafistes,laïcité,islam,soufisme,conscience soufie,saveurs soufies,isthme,universalisme,différentialisme,lettre au monde musulman,je ne  suis pas diam’s,les nouveaux penseurs de l’islam,l’universel à l’épreuve des fondamentalismes religieux et marchaISLAMISME. On a pu constater que l’entrisme des Frères musulmans atteignait des associations diverses qui prennent des décisions surprenantes, sous influence. Et on a pu voir aussi que les réseaux des salafistes (pourtant minoritaires au départ) se déployaient. Pour comprendre les enjeux et réagir il faut s’informer. Et c'est possible : blogs et sites, associations, auteurs, les sources sont infinies. Et si le fondamentalisme fait pression et influence, l'expression autre existe : des intellectuels musulmans (ou de culture musulmane sans être d'esprit religieux), des militants laïques, des chercheurs spirituels désirant une autre manière de vivre l'islam hérité, soit simplement en voulant le confronter à la modernité et en contextualiser les textes fondateurs, soit en se rapprochant des voies soufies mystiques.

Lire la suite

25/07/2019

Antisémitisme : contre la haine, la connaissance...

racisme,antisémitisme,judaïsme,delphine horvilleur,pinchas goldschmidt,elie wiesel,akadem,c.c.l.j.,centre laïc juif,dire l'antisémitisme avec des mots fermes,ignorer l'antisémitisme peut tuerL’ANTISÉMITISME. En 2018 les actes antisémites ont augmenté de 74%. En février 2019, Le Monde, en première page, listait brièvement les différentes sortes d’antisémitisme qui se rejoignent (mais la première page en oubliait un). Donc (je liste à ma manière)… 
. Celui, ancien et toujours présent, de l’extrême droite, avec ses fantasmes identitaires et ses haines constitutives d’une idéologie entre fascisme et néo-nazisme (ce que montrent les fréquentations internationales des responsables du RN, par exemple, réseaux de l’Ultra-Right américaine, populistes européens souverainistes à tendance identitaire, mouvances pro-Kremlin, et flirt avec des négationnistes qui ne sont exclus que lorsque des photos dérangeantes sortent dans les médias ou les réseaux sociaux). Antisémitisme que certains milieux catholiques, encore imprégnés de vieilleries idéologiques,  partagent (derrière des rideaux de fumée pour faire respectable : ainsi on adore que quelqu’un défende le Céline des Pamphlets, entre deux signes de croix). Cela, c’est un constat que je viens de faire en observant des réactions à des textes, sur Facebook.

Lire la suite

12/07/2019

TZIGANES, GITANS, ROMS, MANOUCHES. Les connaître, les lire…

1 TZIGANE .jpgSongez-y : nous sommes tous / Le gitan d’un autre (Félix Monget, Gitanitude/poèmes)  

Je n’ai pas encore compris / comment fonctionne le monde, / mais je sais très bien / ce que le ciel exige de moi. / Le temps du gâchis est fini. / Maintenant je pose la main / sur tout ce qui est beau.  (Alexandre Romanes, Paroles perdues)

1 AME.jpgAu terrain vague des Tsiganes / Où papillonne l’enfant nu, / J’entends un orchestre d’oiseaux. (Esméralda Romanez - liens plus bas dans la note).

1 ROMANES.jpgCe qui m’attriste et me met en colère, c’est que les préjugés sont vivaces et tenaces. Les stéréotypes véhiculés au sujet des Roms demeurent identiques à ceux des années 40. On n’a rien appris de l’histoire qui se répète inlassablement. (Tony Gatlif, Entretien - lien plus bas dans la note).  

Lire la suite

21/06/2019

Traversée thématique. De l'aleph au son, des livres et des livres... Le silence.

SILENCE.jpgJe prolonge ici une recherche commencée avec une note en 2013 (lien ajouté, note qui suit). Silence entre les mots, entre les textes, par les textes... Titres de livres à découvrir. Poésie, spiritualité, art, philosophie... J'ai noté en titre "De l'aleph au son"... Car le silence est  présent dès l'alphabet dans le processus d'écriture, et paradoxalement il permet d'arriver au son : musique des mots, musique de la poésie, chant intérieur du sens.  

                                 BIBLIOGRAPHIE... 

POÉSIE, fragments.

. Traduit du silence, Joë Bousquet, 1942. L’Imaginaire/Galliimard, 1995 

. Les récifs du silence, d’Ahmed Azeggah, éd. Quatre vents, 1974 

. Ce pays du silence, Charles Juliet, P.O.L., 1992

. Entre parole et silence /Haïkus, de Georges Bogey, Éds de L’Astronome, 2009 

Lire la suite

07/04/2019

ALGÉRIE. Revue de presse...

algérie,algériens,bouteflika,idéologie,presse algérienne,laïcité,fondamentalisme,religion,islam,femmes,liberté-algérie,algérie focus,el watan,le matin d’algérie,huffpost maghreb,observalgérie,couleurs d’algérie,abdelkhalek labbize,algérie penser librement,forum france-algérie,les algériennes,femmes insoumises dzJe reprends ici une sélection de mes lectures, depuis la note du mois dernier. Des articles que j’ai d’abord partagés sur mon mur Facebook, et par Messenger, et autour desquels des échanges se font, dont certains en messages (MP). Je vois souvent certains amis algériens les partager à leur tour (c’est ma contribution indirecte…), et réciproquement j’en partage des leurs. Quelques semaines où, comme je le dis dans la note d’hier, beaucoup de choses ont évolué. Des victoires, des avancées heureuses. Mais aussi des crispations qui révèlent un peu plus les fractures qu’on connaît déjà. En Algérie, quand on veut résumer, on peut dire qu’il y a une faille entre ceux qui aiment Kamel Daoud et les chroniqueurs critiques (bien plus nombreux à les apprécier que les autres ne le disent...) et ceux qui ont une aversion pour ces auteurs (en général à cause de leur conception laïque de la spiritualité - qu’ils soient croyants, agnostiques, ou  athées). Dans les réactions de rejet le mot ‘islamophobie' est vite sorti, ce concept qui cible le plus souvent la critique des idées (car la musulmanophobie n’a rien à voir avec ça). Et suivent les injures (‘traîtres’ pour les auteurs haïs, ou ‘racistes’ pour ceux qui ne sont ni musulmans ni Algériens…). J’ai lu récemment un post d’un internaute algérien (que je ne peux partager, même s’il était public, car il n’est pas en ligne ailleurs) où l’auteur, exaspéré par ces attaques injustes, et pour avoir réfléchi souvent à ces questions, résumait son point de vue avec cette formule, en titre : 'L’islamophobie : une invention des ténébreux’ (c’est-à-dire des islamistes). Et il commentait en rappelant que, si le mot est attesté bien avant cette instrumentalisation, son utilisation actuelle est leur création.

Lire la suite

06/04/2019

ALGÉRIE, suite... Une démission, des questions, des espoirs. Symbolique matin d'Algérie...

algérie,algériens,diaspora,bouteflika,mandat,système,f.l.n.,politique,idéologie,religion,islam,femmes,mohamed benchicou,le parisien,brice perrier,kamel daoud,yasmina khadra,boualem sansal,aziz chouaki,anouar benmalek,amin zaoui,karim akouche,tawfiq belfadel,femmes insoumises dz,hebib khalil,ardavan amir-aslani,les algériennesBeaucoup de faits sont intervenus depuis ma première note-dossier.
Les manifestations ont donc continué jusqu’à la démission de Bouteflika, car le rejet du 5ème mandat ne pouvait tolérer un 4ème mandat prolongé. Mais la prise de conscience algérienne va plus loin. L’exigence est une rupture avec tout le système, le désir de se débarrasser de tout le clan du pouvoir, de la corruption de cette « famille » (au sens étroit, frère du président et alliés divers, et au sens large, c’est-à-dire tous les réseaux qui ont bénéficié d’avantages et privilèges). 
algérie,algériens,diaspora,bouteflika,mandat,système,f.l.n.,politique,idéologie,religion,islam,femmes,mohamed benchicou,le parisien,brice perrier,kamel daoud,yasmina khadra,boualem sansal,aziz chouaki,anouar benmalek,amin zaoui,karim akouche,tawfiq belfadel,femmes insoumises dz,hebib khalil,ardavan amir-aslani,les algériennes,le matin d'algérieLe rejet du système est aussi celui des partis complices, et d’abord du FLN. La méfiance touche l’armée (pas toute l’armée, certains officiers, officiels considérés comme compromis). Même si on voit que des accusations peuvent être prononcées à tort, par effet d'entraînement, rumeurs etc.. On a vu des textes circuler pour défendre des personnalités, après de telles attaques. Des écrivains ont pris la plume pour cela, comme Yasmina Khadra. Et des chroniqueurs, des internautes moins connus aussi (mais suivis par des listes de lecteurs attentifs, sur les réseaux sociaux). 
Cependant la transition à créer, pour construire une démocratie réelle, ne se présente pas facilement. Il va falloir que des personnes sûres puissent obtenir la confiance de la population, et si des visages apparaissent, rien n’est encore acté. (Même s’il est évident qu’il y a des forces vives qui pourront jouer un rôle).
Il va falloir déjouer les pièges, et certains ont déjà été tendus. Des informations sortent, qui montrent que le pouvoir ne lâche pas aisément, et qu’il semblerait même qu’un officier de haut rang ait évité une catastrophe en refusant des ordres demandant d’affronter la foule. Rumeur ou réalité, le temps le dira.

Lire la suite

02/04/2019

3. Synchronicités, suite… LIENS (textes, livres et sites).

JUNG SYNCHRO.jpgLivres, articles, fiche (ample), dossiers (sites dédiés), recherches universitaires, et essais….                                               

Voici la troisième, et dernière, note de cette série sur les synchronicités (série qui allie psychologie jungienne, poésie et astrophysique - notamment en relation avec le livre de Jean-Philippe Cazier, "Théorie des Multirêves", créé à partir d’une proposition d’Aurélien Barrau, qui étudie l’hypothèse des multivers - voir note 2).

Dans cette note 3, essentiellement des liens. Vers des livres, des articles, essais, fiches, études universitaires. Et des pages, plus un  passionnant site dédié. En commençant par le livre de Carl Gustav JUNG, "Synchronicité et Paracelsica", et en passant par un ouvrage collectif, "La synchronicité, l’âme et la science".
 
Pour conclure cette série, ce que j’en pense…
La poésie est aussi dans le regard sur le cosmos et sur des mystères qui font affronter l’absolu… Accepter que la rationalité puisse être autre.
N’est-ce pas cela que la poésie cherche, en se faisant expérience radicale ? Cette poésie dont François Cheng parle (celle qui seule l’intéresse) en disant qu’elle est celle de l’être.

Lire la suite

01/04/2019

2. Synchronicités ? Détour par l‘astrophysique et la cosmologie (pensée des multivers, voyage dans l’étrange…).

UNIVERS A BARRAU .jpgMultivers ? Vers l'écriture des MultiRêves (Jean-Philippe Cazier, voir ci-dessous).

UNIVERS LIVRE C GALFARD.jpgJe disais donc (note précédente) que, pour comprendre plus facilement ces notions si complexes, si difficiles à envisager avec nos codes de pensée, il fallait se tourner vers des informations du côté de la science (recherches qui, d’ailleurs, font retomber sur philosophie et poésie…).

Et, pour commencer, le double DVD d’ARTE, coffret. Documentaire en plusieurs partes. Une extraordinaire réussite, et c’est très beau… (S’être intéressé d’abord à la synchronicité entraîne plus loin… )

DVD 1 : Espace, illusion du temps, saut quantique, univers et multivers. 

DVD 2 : Le rêve d’Einstein, la théorie des cordes, la 11ème dimension.

"La magie du cosmos et l’univers élégant"...  https://boutique.arte.tv/detail/la_magie_du_cosmos_l_univ...

Lire la suite

04/03/2019

ALGÉRIE. Refus, élans, inquiétudes, et ESPOIR...

ESPOIR... 
ALGÉRIE… Comment ne pas suivre ? Un tel élan... Enthousiasmant, respectable, admirable, même, par la manière dont il est vécu et pensé. Pacifique, joyeux et triste à la fois. Joyeux, car, comme le dit Kamel Daoud, la peur a été cassée. Plus de peur d’affronter le régime. Plus de peur de provoquer des affrontements entre adversaires et soutiens du système (ou peur maîtrisée). Joyeux, l’élan, comme celui  de la danseuse au drapeau qui fait des pointes dans la manifestation, belle photographie, riche en symboles. Elle marquera l’Histoire, sa photographie. (Mais je ne l'ai d'abord trouvée que sur Facebook, sur une page, celle du livre "Alger sans Mozart", de Michel Canési et Jamil Rahman, Folio. Portrait de femme, aussi…). Imaginez une jeune femme élancée qui danse, cheveux au vent. On pourrait la penser Parisienne ou Madrilène. Une femme moderne, libre, d’évidence. Symbole de ce que peut être une Algérie libérée de la pression d’un clan dictatorial. Et, signe de ce qui est déjà en germe dans le pays, qui connaît, malgré le pouvoir, de multiples initiatives pour changer le quotidien (sociales, culturelles, environnementales, etc.). Avec, bien sûr, les archaïsmes qui tentent d’imposer obscurantisme et croyances aberrantes, les islamistes, moins agressifs (pas toujours) qui guettent, le complotisme, nourri, comme en France par la lecture de Russia Today, la voix du Kremlin… . Pays de fractures (mais on peut en dire autant, sur ce plan, de la France et de beaucoup d’autres, en ces temps de populismes et de nationalismes - au pluriel). Triste, l’élan, car portant l’inquiétude des risques de dérives et récupérations, et celle du manque d’alternatives. Mais les voix des intellectuels (universitaires, chroniqueurs, écrivains) portent à la vigilance.

Lire la suite