Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2022

Quelque part la lumière pleut, de MICHEL DIAZ. Poésie (Alcyone, 2022, collection Surya)

michel diaz,quelque part la lumière pleut,éditions alcyone,alcyone,collection surya,surya,silvaine arabo,albert camus,jack kerouac,jean-pierre siméon,françois chengtu savais que le temps se cachait dans le battement de tes cils, mais ne pouvais que demeurer ainsi, et enclos en toi-même, comme un arbre veillant le silence de ses blessures

Michel Diaz, Quelque part la lumière pleut, p. 13 (le titre vient d’un poème de Silvaine Arabo)

on n’écrit rien avec le rien, même en lisant dans son miroir ce vide qui s’étonne, ni rien non plus avec ce qui s’épuise à lutter contre l’ombre

Quelque part la lumière pleut, p. 25

mais surtout j’écoute le vent, j’écoute les murs, j’écoute les âmes

Quelque part la lumière pleut, p. 71

Je regarde d’abord l’encre de Silvaine Arabo qui introduit le livre (juste après un texte avant-signe). Je la regarde avec la même liberté intérieure que celle que j’ai devant les affiches déchirées que je cherche dans le métro, en capturant du regard des fragments pour recréer un autre imaginaire que peut-être personne n’aurait vu. Évidemment, là, nulle affiche déchirée, mais une création pensée, structurée, de l’art.

 

Cependant je sens que je réinvente peut-être l’œuvre (après tout c’est ce que l’œuvre veut aussi, toujours).

Lire la suite

20/05/2022

Capter l'indicible, de Silvaine Arabo. Poésie (Rafael de Surtis, 2021, collection Pour une Terre interdite)

Capter   S Arabo.jpgDans l’eau bleue du temps

Je reconnaîtrai les signes

Silvaine Arabo, Capter l’indicible, éd. Rafael de Surtis, 2021, page 58

(…)

Ah ! Capter l’indicible

Dans l’avancée du vent

Et les soliloques des marées !

Capter l’indicible, page 65

Capter l’indicible… Beau titre, qui dit à la fois un programme et un itinéraire, vers un savoir déjà intégré mais toujours en devenir. C’est bien plus que l’histoire d’un livre, et l’écriture (la poésie car ce ne peut être que par elle) est ici un chemin de déchiffrement et traduction. Saisir par les mots ce qui est déjà présent, affleure à la conscience, mais doit traverser un écran encore, advenir comme une subtile part du monde perçu à partager. Ce qui est su, profondément, intuitivement, il faut le poser en phrases, et ce ne peut être que poème. Comment transmettre à la fois un monde intérieur et le réel du dehors, nature-terre et cosmos (celui que dit l’oiseau), quand la dimension est celle d’une initiation à la part sacrée de soi-même ? 

Avant même de lire le recueil (mais connaissant déjà bien la démarche de Silvaine Arabo) j’ai associé ce titre à celui d’un ouvrage qui est un dense partage d’expérience, celui de Marigal, Voyage vers l’insaisissable. Car c’est bien cela qui est en jeu, dans ce livre de Silvaine Arabo, et les précédents, voyage que celui d’une vie, parcours sachant voir au-delà des apparences, trajet du regard acceptant le mystère de ce qui peut-être restera en partie esquissé, laissant au lecteur à poursuivre ce déchiffrement. Car beaucoup est déjà donné.

Lire la suite

14/05/2022

Poésie. Jeudi des mots. Retour sur le projet de livre solidaire...

Jeudi.pngJe reviens sur le projet d'anthologie en solidarité avec les Ukrainiens, ces Mots de paix et d'espérance. Cette fois pour lancer la bouteille à la mer, avec des extraits de deux poèmes, le mien, Des mots en bleu (ce n'est pas souvent que j'en pose de moi, et c'est bien de corriger ce retrait instinctif de temps en temps...) et celui que j'ai traduit, La guerra, de Consuelo Jiménez (traduction le moins possible littérale). Manière, aussi, de rappeler ce livre collectif en gestation, qui sera publié par Oxybia éditions (Carole Mesrobian). Une lecture est prévue au Marché de la Poésie, le samedi 11 juin, 15h. (Je serai la veille en fin d'après-midi au stand Unicité, avec mes livres, Le réel est un poème métaphysique sort début juin).
Hommage, aussi, cette note, à Marilyne Bertoncini qui a pris le temps de lancer cet appel international et de faire tout le travail qui s'y associe, publiant les poèmes dans l'espace de Jeudi des mots, tout en continuant à agir avec Recours au poème, la revue (co-direction avec Carole Mesrobian, éditrice pour Oxybia éditions, et publiée aussi, notamment, par Unicité), et en menant sa propre démarche de création, poésie et photographie (un livre sort justement, XXL...S, Atelier du Grand Tétras).
Recours au poème... https://www.recoursaupoeme.fr
Jeudi des mots (chercher, marge droite, la catégorie Mots de paix et d'espérance)... http://jeudidesmots.com 
Blog personnel de Marilyne Bertoncini. Minotaura (avec mention de ses dernières publications)... http://minotaura.unblog.fr

Lire la suite

À L’Index N°44, revue, poésie…

1182750108.jpgCe numéro est dédié par Jean-Claude Tardif à l’ami Werner Lambersy (1921-2021), décédé en octobre dernier (mais présent dans le numéro 43, cité dans ma note précédente). Il lui consacre d’abord un texte poétique sur la mort et la poésie, mort qui arrête son souffle avec celui qui part, et crée une perte (sue ou pas) pour chacun. Mais, dit-il...  « Un poète a rejoint ses poèmes jusqu’à ne faire qu’un avec eux, n’être plus que son verbe et le grandir encore. » Et il cite un fragment du poète, comme un testament murmuré…

« Quand je serai mort, je serai un poème et vous n’en saurez rien. »

Et de nouveau il parle de lui, dans le texte introductif de ce numéro. Une page sur Werner Lambersy poète. Un hommage à l’écrivain, pour son exigence. Et un éclairage qui met l’accent sur l’éthique et le rapport au monde qu’avait celui qui écrivait, comme en rend compte Jean-Claude Tardif :    "Résister par les mots, les actes ; faire de l’anarchie une bonté.". Créer des livres qui sont « des actes de résistance où la beauté le dispute au sens et à sa profondeur ». Mais, comme il a noté que les écrits de Werner Lambersy étaient pour lui « des textes d’initiation, de fortification » il aborde ensuite l’écriture telle qu’il la vit, prolongement logique de ce qui est dit de l’amitié vécue avec le  poète, un processus de rencontre. « On ne peut pas écrire sans l’autre. » C’est donc un partage qui demande un double mouvement, intérieur et d’ouverture vers autrui. 

 

Je vais suivre l’ordre des pages, cette fois. Je lis des poèmes ou essais, en lecture subjective, gardant mon axe... (toujours peu lectrice de nouvelles…).

Lire la suite

12/05/2022

À L’Index, revue, N°43. Poésie...

1182750108.jpgD’abord, j’ai lu l’introduction de Jean-Claude Tardif , Au doigt et à l’œil, humeur de saison sur les failles et pièges de la communication, les brutalités, même. Regard attristé. Métaphores… Les « sabliers engorgés », et, comme « verset » d’espoir, celui des oiseaux, « mélopée libre ». Mais espoir amer, car « les oiseaux disparaissent ». Conception d’une poésie de la « légèreté » (oiseaux aériens...), contre la lourdeur pesante du réel. Pour conclure sur le « besoin » de poésie… « pour renouer avec l’un des plus beaux rêves de l’homme, la Liberté dans un monde partagé. ». Et, en face de ce texte, une illustration de Léo Verle, Bouteille à ma mer. Une feuille glissée, balançant entre sable et eau. Finalement, la poésie envoie bien des bouteilles à la mer (et chacun la sienne, peut-être, car suivant les messages et les réseaux le voyage ne sera pas le même, ni les destinataires.) De Jean-Claude Tardif, un autre texte est un hommage rendu à Michel Héroult, poète et revuiste, avec lequel il partagea beaucoup d’engagements pour la poésie, pas toujours faciles ou heureux. In memoriam.

 

Je ne suis pas très lectrice de nouvelles, je vais plus vite vers les poèmes. 

Lire la suite

29/04/2022

UKRAINE. INITIATIVES solidaires... Poésie, art, et associations impliquées...

Chevtchenko  âme.jpgLa solidarité, c’est aussi l’engagement des internautes qui, sur les réseaux sociaux, répondent aux militants d’extrême droite et aux trolls très investis dans la propagation des intox. (Répondre, et, pour cela, s’informer au plus près des données transmises par les journalistes, tant les reporters de guerre que les analystes et commentateurs, et auprès des spécialistes de l’histoire et de l’actualité de l’Ukraine et de la Russie, le pays agresseur).

En lisant la presse, en écoutant, regardant, la télé (les images font comprendre plus que des mots, souvent, et les témoignages d’Ukrainiens entendus de loin).

Parmi les sites précieux, desk-russie (une mine d'informations et d'analyses rigoureuses). Dans le dernier numéro, 27 (articles lisibles en ligne sur le site), un film d'archives (et de témoignages) sur le Donbass est présenté en précommande, La Cacophonie du Donbass, d'Igor Minaiev (sortie le 18 mai). Il a pour but d'aider à "comprendre les origines de la guerre en Ukraine". Il "déconstruit la propagande soviétique puis russe". (Utile car un documentaire, très controversé - d'une poutinienne - est très diffusé par les réseaux complotistes)... https://desk-russie.eu

C’est, bien sûr, la solidarité, l’action des pays occidentaux qui livrent des armes pour aider la résistance des Ukrainiens contre l’envahisseur et ses crimes de guerre. (Et qui participent à la documentation pour garder traces et preuves, comme le font notamment des gendarmes français spécialisés).

Ce sont les rassemblements sur des places ou des marches, et les interventions de responsables de diverses structures…  

Et l’accueil, par ceux qui le peuvent, de réfugiés. Plus les convois humanitaires pour des dons et des transports (de réfugiés, aussi). 

Dire non à la guerre prend des formes nouvelles, par la diffusion de la culture ukrainienne, art et littérature, mais aussi par la création (poésie, art) et la publication de chroniques, d'essais (et la rediffusion de ce qui a déjà été publié, alertes parfois trop négligées).

Parcours de plusieurs initiatives…

Lire la suite

UKRAINE. LITTÉRATURE UKRAINIENNE, CULTURE...

Chevtchenko Seghers.jpegDécouvrir (ou relire) les auteurs ukrainiens... 

.

Quand je serai mort, mettez-moi

Dans le tertre qui sert de tombe

Au milieu de la plaine immense,

Dans mon Ukraine bien-aimée 

(…)

Vous, enterrez-moi, levez-vous,

Brisez enfin, brisez vos chaînes (…)

Tarass Chevtchenko, Poètes d’aujourd’hui, Seghers, trad. Eugène Guillevic

.

Sang argenté.jpgLe monde s'est refroidi avec son sang bleui

Pavlo Movtchane, Sang argenté, L'Harmattan, 2018, trad. Dmytro Tchystiak et Nicole Laurent-Catrice

.................

La résistance ukrainienne passe aussi par sa culture, arts et littérature. 

On connaît déjà des auteurs, dont on sait au moins leur naissance dans des villes qui sont maintenant ukrainiennes (l’étaient avant l’occupation soviétique et le sont redevenues). Bien sûr cela crée des confusions, quand des auteurs, nés en Ukraine et russophones ont écrit en russe, effet de l’histoire. 

La guerre, cette invasion par la Russie de Poutine, est en train de provoquer une affirmation linguistique de l’identité ukrainienne. D’autant plus que les occupations dont fut victime l’Ukraine au cours de son histoire ont combattu le développement de la langue ukrainienne. Un article du Figaro rend compte du réinvestissement qui se produit actuellement …

En Ukraine les russophones résistent à Poutine en apprenant l’ukrainien… Le Figaro…  https://www.lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/en...

Lire la suite

12/04/2022

Présidentielle, 2ème tour...

présidentielle,démocratie,valeurs,humanisme,droits humains,propagande,extrême droiteJ'ai lu, sur un post Facebook,  une histoire signifiante. 

Une fourmi qui déteste un autre insecte vote pour l'insecticide. Résultat tous périssent, même le grillon abstentionniste. Et j'ajoute... Périssent aussi les pucerons électeurs d'un ambitieux éliminé au 1er tour, et leur tiers finissant chez l'insecticide. 

....  Mais lire ceci, un article de PhiloMag, plus sérieux mais rejoignant le sens de la petite histoire, un autre biais cognitif... Le paradoxe du poulet de Russell...  "Marine Le Pen n'a jamais été aussi proche du pouvoir... et pourtant, c'est comme si son élection paraissait moins dangereuse aux yeux de nombreux électeurs. Un paradoxe ? Plutôt un biais cognitif, dont Russell expliquait la nature de manière limpide."...  https://www.philomag.com/articles/marine-le-pen-aux-porte...

Autre analyse (lecture intégrale en ligne, aussi), PhiloMag. Candidats... et "vision, incarnation, narration"... Ce qu'ils en ont fait... https://www.philomag.com/articles/le-pen-contre-macron-un...

Lire la suite

05/04/2022

UKRAINE. Le vrai pays, son histoire, contre les mensonges et menaces du Kremlin...

ukraine,histoire,holodomor,démocratie,valeurs,europe,résistance,culture,ukrainiens,volodymyr zelenskyL'Ukraine, en parler d'abord avec les mots de Georges Nivat, lu de nouveau, même long entretien dont je retiens des fragments (Le temps, journal suisse, 12 mar 22).
Traducteur d’Alexandre Soljenitsyne, il est un grand spécialiste du monde russe. 
La résistance ukrainienne ?
Georges Nivat : "Les Ukrainiens, quoi qu’il arrive, ont gagné la bataille morale. Le monde entier, qui n’avait aucune idée de ce que signifiait le mot Ukraine, sait aujourd’hui ce qu’il représente de courage et où ce pays se situe. Il donne un exemple extraordinaire de résistance. Même ceux qui parlent russe sont d’un patriotisme ukrainien sans faille."
(...)
"Les insurgés polonais lançaient leur cri: «Vive notre et votre liberté!» Ce sont eux qui l’ont inventé. Après, ça a été repris par tous les dissidents, polonais, ukrainiens. Sur la place Maïdan, en 2014, on entendait ce cri.
Je pense qu’aujourd’hui nous devons reprendre ça, nous, vis-à-vis des Ukrainiens pour dire: «Vive votre liberté! Et notre liberté!» Avant tout, c’est la leur. Mais une troisième guerre mondiale, ce sera nous avec. Cette idée de notre et votre liberté, c’est quand même ce qu’il y a eu de plus démocratique dans cette Europe de «terres de sang» dont parle l’historien britannique Timothy Snyder."

Lire la suite

Ukraine, regards russes... Entre propagande, complaisance complice, et refus engagés (Russes contre la guerre)...

russes contre la guerre,russie,expression,artistes,georges nivat,oxxxymiron,oulitskaïa,baryshnikov,loznitsa,boutcha moscou,stoczkowskiLa lecture de fragments du long entretien de Georges Nivat dans Le temps, Suisse, le 12 mars 22, permet d'introduire les questionnements sur la réaction des Russes à la guerre. On sait que la presse est verrouillée mais que les milieux intellectuels arrivent à s'informer quand même, sous un régime qu'ils subissent ou acceptent.
À la question sur ce que peuvent "les voix discordantes" malgré la répression, et ce que sont ces voix, Georges Nivat, doutant qu'elles soient audibles, cite  le metteur en scène Lev Dodine, le cinéaste Kirill Serebrennikov, pensant qu'il y en a plus qui protestent.
 
(( Oui, j'ai vu des textes collectifs circuler sur des comptes Facebook d'artistes, les signatures s'accumulant, contre la guerre et contre Poutine. Les artistes disant ne pas vouloir faire hériter leurs enfants de la honte de ces crimes. "Se taire est criminel" écrivait une artiste pour introduire son partage avec sa signature. Et la presse française a parlé de textes de scientifiques, nombreux, d'universitaires. On a su qu'il y avait des manifestations, et des arrestations, plus de 15000. On a vu des images de Russes trouvant des moyens de protester en portant les couleurs de l'Ukraine, en posant des fleurs devant l'ambassade d'Ukraine, etc. On a su, vu, un jeune rappeur protester publiquement, vidéo, contre la guerre. Et des Russes expatriés s'expriment et s'engagent.))
 
Georges Nivat cite la lettre de protestation ("incroyable", dit-il, "très courageux") "de 600 étudiants du MGIMO, soit l’Institut des relations internationales qui forme les journalistes, ceux de l’agence Tass notamment, les diplomates essentiellement." 
(...)
Les Russes, collectivement ? La question de la responsabilité, de la culpabilité...? Georges Nivat a un regard qui tient compte de la complexité, mais sans complaisance.
Sur Soljenitsyne il note la double image (nationaliste ou traître). Alors, dit-il, qu'il a "obstinément dénoncé l’impérialisme russe". Et qu'à Toronto, en 1981, lieu d'émigration ukrainienne, il exprima son rejet  de tout "conflit russo-ukrainien", son refus d'y participer "en aucune circonstance"
Puis il cite Natalia Gorbanevskaya, poète "héroïne de la dissidence soviétique" :.
"Je n’ai sauvé ni Varsovie ni Prague
C’est moi, moi coupable
Et ma faute est inexpiable."
De Pouchkine il rappelle les contradictions (chanter la liberté et l'Empire), s'appuyant sur le travail de l’historien émigré Pavel Fedotov." (...) Et il ajoute : 
"Les Ukrainiens ont appris à vouloir la liberté sans l’Empire, tandis que grosso modo, en face, on veut l’Empire – quitte à perdre la liberté."
Mais il désire que, malgré la géopolitique on n'oublie pas "la liberté intérieure qui se niche chez chaque être humain", y  compris en Russie....
...Au sujet du sentiment anti-russe il relativise (...) disant : 
"Il ne faut pas inverser les choses." (...) "Ces histoires d’artistes me paraissent secondaires. Les gens sont sous les bombes, et les bombes sont russes."
(...) L’impensable est arrivé. (...)
Mais il est heureux de traduire  "le poète ukrainien Vasyl Stus, mort au goulag en 1985, et devenu deuxième poète national de ce pays martyr – après Chevtchenko au XIXe siècle", pour "contribuer à la réconciliation future des deux langues, des deux poésies, des deux peuples. Mais c’est aujourd’hui une «vue de l’Esprit»."

Lire la suite

01/04/2022

Ukraine... L'enjeu pour l'Europe, l'Occident, l'humanité. Erreurs et perspectives.

L'ENJEU... pour l'humanité...

L'historien Yuval Noah Harari analyse le tournant crucial actuel. Selon les choix que nous ferons. Accepter l'impunité des agresseurs et prolonger l'option de la loi de la jungle. Être proie ou prédateur, avoir une économie axée sur l'armement et sacrifier le reste. Ou choisir l'éthique et construire un autre futur... https://www.courrierinternational.com/article/opinion-yuv...

Fausse théorie. C'est la Russie qui n'a pas su trouver sa place. Pas l'Occident qui l'aurait humiliée.... https://www.lefigaro.fr/international/la-theorie-de-l-hum...

Réveil éthique de l'Europe... ( il faudrait...)... https://www.lefigaro.fr/vox/monde/constantin-sigov-le-tre...

Mais....

Les Syriens se souviennent avec amertume de l'aveuglement occidental...https://www.courrierinternational.com/article/opinion-reg...

Les ambassades russes et la propagande du Kremlin. Agressivité et mensonges... https://www.lefigaro.fr/international/sur-les-reseaux-soc...

///// MISE à JOUR... 12-04-22 /////

De la fermeture de Memorial (mémoire des crimes du stalinisme) en Russie aux menaces russes contre les droits humains partout dans le monde. Note de blog. FIDH... https://blogs.mediapart.fr/fidh/blog/110222/les-methodes-...

////  MISE à JOUR, 17-04-22 ////

Voir que "le récit fantasmagorique du Kremlin vise l'Occident". Par Michel Eltchaninoff, PhiloMag, 13-04-22... https://www.philomag.com/articles/michel-eltchaninoff-nou...

23/03/2022

L'EUROPE, L'OCCIDENT... et l'Ukraine... Démocratie contre totalitarisme.

Europe faire face.jpgL'Europe n'a pas su voir. N'a pas entendu les alertes. A cru que Poutine pensait comme on pense... En le traitant comme s'il n'était pas déjà un criininel de guerre et un dictateur. Nous avons refusé d'intégrer l'Ukraine à l'Otan, pour ne pas 'provoquer' Poutine. Pas réagi pour la Syrie aux crimes de guerre.  Les failles et les faillites...  Coupables.

Que faire, maintenant ? 
Accentuer les pressions. 
Et passer plus d'armes efficaces (hélas).
Exiger le retrait de Total de Russie, et des entreprises qui continuent à y travailler, cf. Yves Rocher, groupe Nestlé, Boulanger,  etc etc.  
Demander à  l'Onu (pas à l'Otan qui ne le peut pas) de respecter les engagements de protection d'un pays agressé. 
Casques bleus, intervention.
Et, UE, secouer l'Allemagne, qui a mis l'Europe dans une situation problématique avec ses choix énergétiques de dépendance.
 
J'ai relu les Lettres à un ami allemand d'Albert Camus. Ce pourrait être celles d'un résistant ukrainien à un Russe soutien de Poutine. Si on relit ce livre il faut relire la préface, d'abord, pour bien comprendre que l'ami n'est pas ami. Mais adversaire idéologique. Qui aurait dû être un allié européen. Quand Camus dit 'vous' il interpelle les nazis.  Arès les liens je cite un texte de Camus, écrit pour Combat. La question de la PEUR. Il nous dit ce que les Ukrainiens ont mieux compris que nous.

Lire la suite

PROPAGANDE poutinienne...

propagande,désinformation,fakes,idéologie,complotismeLa guerre est aussi une guerre de communcation. Contre la barbarie nous pouvons prendre notre part d'action. Chacun à sa mesure...

Pour lutter contre les mensonges du Kremlin - qui est (comme celui qui l'admire tant, et souhaitait, mais le crie moins fort  en ce moment, 'un Poutine pour la France', Zemmour)  fort en déformation de l'Histoire...  Pour lutter, il faut remettre les pendules historiques à l'heure et les chercher chez ceux qui ont la matière (historiens et journalistes, mais aussi témoins et auteurs).  Y compris en lisant le grand poète ukrainien Andreï Chevtchenko. En se souvenant de relire Requiem d'Anna Akhmatova, née en Ukraine, comme l'immense, aussi, Paul Celan.  (Je ferai plus tard une note sur la littérature venue de ce territoire : nous lui devons beaucoup de nos grandes références).

Donc, les journalistes. Au péril de leur vie ils nous informent. Et plusieurs sont morts déjà en Ukraine. Les journalites ne sont pas des cibles, rappelle RSF. Mais pour l'armée russe, oui. Des journalistes ont été tués, un fixeur a aussi été torturé pendant trois jours. Etc. Le minimum, les soutenir, en diffusant leurs informations, en aidant RSF (dons, albums). En soutenant aussi l'UOSSM de Raphaël Pitti, qui alertait et alerte (Syrie, et lien avec l'actualité ukrainienne).

Et en limitant les dégâts que font pour l'information les trolls, complotistes, extrêmes droites et LFI.

Lire la suite

GUERRE. UKRAINE agressée par la Russie impérialiste de Poutine...

ukraine,démocratie,droits humains,liberté,guerre,russie,poutine,valeursGuerre. Sommes-nous si impuissants ? C’est le sentiment qu’on peut avoir, désespérant. Mais nous pouvons agir. D’abord dans le domaine de l’information. Importante. Preuve en est celle de la propagande du Kremlin, par tous les moyens. Et le rôle donné à des trolls poutiniens (payés) sur les réseaux sociaux particulièrement. Dont ceux des usines à trolls russes mais aussi de celles qui sont délocalisées en Afrique. J’avais remarqué le nombre étonnant de commentaires venant d’Afrique, sur les pages des journaux français, et je sentais (à la forme : du copié-collé mal digéré) que ce n’était pas que conviction et haine (qu’il y a aussi). Mon intuition a été confirmée par des articles trouvés ensuite (d’abord deux en anglais, récents, et un datant de plusieurs mois) : je reviens sur cette question de propagande dans la note suivante. Afrique… Les Africains devraient pourtant s’informer et s’inquiéter de la présence, sur ce continent, des mercenaires Wagner de Poutine (qui ont commencé leurs exactions : enlèvements, assassinats, torture, viols). Mais l’idéologie et les manipulations… aveuglent. Plus, pour certains, quelques billets… Contre cela : l’Histoire et les données du réel. Et la réflexion.

Donc  nous ? On peut réagir, intervenir, contrer. Pour cela il faut être réellement informés. D’autant plus qu’il n’y a pas que les trolls (payés ou bénévoles). Il y a les bataillons d’extrême droite, et les bataillons LFI.  Plus les complotistes antivax, reconvertis en experts conflits. Un peu de notre temps donné contre la mort qui massacre avec les mains et la tête d’un dictateur (et son armée, plus ses mercenaires). Certains agissent, d’autres tournent la tête, ou s’occupent à autre chose... HONTE.

Et nous allons voter. Libre choix. Mais au moins éliminons les poutiniens (même, récemment, un peu, mais mal, masqués)… !

Raphaël Pitti, médecin urgentiste qui intervient en Syrie, parle de "tragédie annoncée". Ukraine Syrie, réminiscence d’une tragédie annoncéehttps://www.uossm.fr/ukraine_syrie_reminiscence_d_une_tragedie_annoncee_presidentielles_2022_que_ferez_vous

Donc, d’abord, un site, et des DOSSIERS de presse…

Lire la suite

16/03/2022

POUTINE. QUI EST CE DICTATEUR QUI BOMBARDE L'UKRAINE ?

poutine,dictateur,russie,ukraine,guerreL'agresseur de l'Ukraine, pays indépendant qui ne menaçait pas la Russie, est le dictateur du Kremlin (qui en fascine certains : extrême droite, complotistes antivax reconvertis en experts des conflits,  et LFI...). Il faut donc d'abord s'informer à son sujet...

C'est le "président", dit-on, d'un pays en réalité sous le pouvoir d'un dictateur mafieux, richissime milliardaire, qui pense avec la logique KGB, s'appuie sur des oligarques qu'il a aidés à s'enrichir. Garde le pouvoir depuis 20 ans (élections frauduleuses et élimination des opposants).  Tue les journalistes trop critiques. Et a tellement peur des informations contradictoires qu'il verrouille tout. A sorti une loi qui promet 15 ans de prison pour parole contraire. A fermé Facebook et tous réseaux sociaux. Arrestations en masse de ceux qui contestent actuellement la guerre. Et il menace son propre peuple d'une "épuration" des "traîtres"... 
Son armée de mercenaires Wagner est dirigée par un nazi. Poutine l'a décoré. 
Il avait bombardé Alep pour soutenir la répression d'Assad en Syrie. Pendant que ses mercenaires torturaient des dissidents.
Poutine a fermé Mémorial qui travaillait sur les crimes du stalinisme. Lui, qui considère que la chute de l'URSS stalinienne est la plus grande catastrophe du siècle (!), a commencé à réhabiliter Staline. Et son agression de l'Ukraine obéit à son désir de recréer la grande Russie impérialiste. 
Ses mercenaires Wagner sont déjà présents en Afrique. Et des usines à trolls délocalisées (on le constate en consultant les pages Facebook des journaux...).
En Ukraine agressée, civils visés, villes assiégées privées d'eau, d'électricité, d'alimentation. Convois humanitaires attaqués (tirs). Volonté d'anéantir. 
 

poutine,dictateur,russie,ukraine,guerre,idéologieEt voilà ci-dessous quelques liens qui permettent de compléter les informations... Dossiers, articles, documentaires...

Françoise Thom avait tout compris, 2019 (et bien avant)...  https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/10/21/francoise...

DOSSIER, LE UN. "Que veut Poutine ?"... https://le1hebdo.fr/journal/numeros/385/que-veut-poutine....

Un site très informé, DESK-RUSSIE : https://desk-russie.eu 

Pour comprendre qui est Poutine...Documentaire, vidéo.... https://www.arte.tv/fr/videos/098406-000-A/poutine-le-ret...

Document diffusé par erreur, qui révèle (ou confirme) les intentions de Poutine... https://www.tf1info.fr/international/guerre-l-ukraine-est...

La motivation de Poutine révélée dans son essai, publié en 2021. L'identité nationale de l'Ukraine y est niée.... https://fr.m.wikipedia.org/wiki/De_l%27unit%C3%A9_histori...

Et ceci... 

Lire la suite