Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2016

"Devant moi quelque chose qui s'ouvre dans le ciel ou la terre." Ou quand Naseer Shamma pense son art...

naseer shamma,musique,oud,luth,luth arabe,culture,citations,art,création,improvisation,paix,humanisme,global music,continents,irak,shamma music,prix gusi de la paix,artiste unesco de la paix,the flower road,la route des fleursJe vois devant moi quelque chose qui s’ouvre dans le ciel ou la terre. Alors je me précipite dans cette brèche. Il faut perdre son chemin pour en trouver un bien meilleur. (Pour dire ce qu’est pour lui le processus d’improvisation, de création).

Naseer Shamma, cité par Jean-Pierre Perrin, dans sa chronique, Libération, 22-02-16.

Naseer Shamma avait programmé un concert à l’Olympia, avec plusieurs musiciens, soirée unique avant une tournée internationale. D’où certains articles récents, comme celui de  Libération. Excellente approche, qui mérite une lecture attentive et intégrale. "L'oud, l'autre luth de Naseer Shamma" : http://next.liberation.fr/musique/2016/02/22/l-oud-l-autr... 

Lire la suite

05/11/2015

Israël-Palestine. "Parcours de paix...". LIVRES et ART. Listes de LIENS...

israël,palestine,paix,dialogue,fraternité,israéliens,palestiniens,chrétiens,juifs,musulmans,livres,humanisme,citations"La médiathèque Lucie Aubrac de Ganges, en Cévennes, et Réel éditions (maison d'éditions à Ganges) s’associent pour proposer deux journées, les Vendredi 20 et Samedi 21 novembre 2015, et présenter les actions de paix de plusieurs Palestinien(ne)s et Israélien(ne)s, à travers rencontres, débats, projections, musique… Les invité(e)s sont les auteurs du livre collectif : Israël – Palestine, Les mains tendues, Réel éditions, qui sortira en librairie début novembre."

 

"Ils sont Israéliens, Palestiniens, Juifs, Arabes, Musulmans, Chrétiens..."

Lire la suite

18/10/2015

Israël-Palestine, penser le conflit sans "être" le conflit... S'informer.Associations.SITES

Un peu de repos pour les blessures - qui parle de guérison? / (Et les hurlements de ces orphelins sont transmis d'une génération / à l'autre, comme dans une course de relais : / le bâton ne retombe jamais.) / Laissez-la venir comme les fleurs sauvages, / soudainement, car le champ / doit l'avoir: la paix sauvage.
Yehuda Hamichai, Paix sauvage 
Je suis Ahmad l'Arabe, a-t-il dit / je suis la balle l'orange la mémoire / j'ai trouvé mon âme près de mon âme / je me suis éloigné de la rosée et de la vue sur la mer / et moi le pays réincarné / je suis le départ continu vers le Pays / j'ai trouvé mon âme remplie de mon âme.
Mahmoud Darwich, Ahmad Al Arabi

Lire la suite

05/12/2013

Mort de Nelson MANDELA, et lecture d'un itinéraire particulier en marge de cette voix magnifique

« L'essence de l'être humain dans tout ce que ce mot devrait, pourrait signifier" Nadine Gordimer, sur Nelson Mandela

Article du Courrier international, 05-12-13, 23h 17. Copie de citations : « Nelson Mandela, icône mondiale de la réconciliation », titre reprenant l'expression de Desmond Tutu : (« "Le pardon libère l'âme, il fait disparaître la peur. C'est pourquoi le pardon est une arme si puissante": Nelson Mandela, mort jeudi à Johannesburg, avait résumé, en une phrase devenue mythique, la vision du monde et de l'humanité qui a fait de lui le dirigeant le plus populaire du XXe siècle. /// De son vivant déjà, le prix Nobel de la paix 1993 était vénéré bien au-delà des frontières de l'Afrique. Pour avoir arraché son pays au régime raciste de l'apartheid, et renoncé à toute vengeance contre la minorité blanche, qui l'avait emprisonné durant vingt-sept longues années. /// Qualifié un jour d'"icône mondiale de la réconciliation" par Desmond Tutu, l'une des hautes figures de la lutte anti-apartheid, l'ancien président sud-africain incarnait des valeurs d'autant plus universelles qu'il n'a jamais prôné ni religion ni idéologie. Juste un humanisme à l'africaine, profondément nourri de la culture de son peuple, les Xhosas. /// Ni Lénine, ni Gandhi, celui que ses compatriotes appelaient affectueusement "Madiba", de son nom de clan, ne s'est jamais enfermé non plus dans une ascèse révolutionnaire. (…) « Après le semi-échec de campagnes de mobilisation non violentes, inspirées des méthodes du Mahatma Gandhi, l'ANC est interdit en 1960. Mandela, arrêté à plusieurs reprises, passe à la clandestinité, et décide d'engager le mouvement sur la voie de la lutte armée. Capturé, il est emprisonné en 1962. Et bientôt envoyé au bagne terrible de Robben Island, au large du Cap. » (...) '' Je savais parfaitement", note-t-il, "que l'oppresseur doit être libéré tout comme l'opprimé. Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de sa haine, il est enfermé derrière les barreaux de ses préjugés (...) Quand j'ai franchi les portes de la prison, telle était ma mission: libérer à la fois l'opprimé et l'oppresseur". »

Je relève, ci-dessous,  des extraits de l'article du JDD, qui a fait plus que m’intriguer il y a près d’un mois, et dont la relecture s’est imposée ce soir, en apprenant la mort de Nelson Mandela, homme admirable qui transcende notre humanité, et qui faisait du regard sur l’autre, pourtant si autre, une composante d’une éthique de la rencontre inconditionnelle, hors du temps ressassé, hors de l’emprise du passé, fascinant et mortifère... L'histoire de Jean-Yves Ollivier fait le lien entre des pans de l'Histoire contemporaine et peut nous aider à penser le présent, à la lumière de l'œuvre de Mandela. Lien entre l'histoire de l'indépendance algérienne et celle de la fin de l'apartheid d'Afrique du sud. le lien est cet homme, né en Algérie, Pied-Noir à l'itinéraire complexe, qui a milité passionnément pour la liberté en Afrique du Sud, et pour Mandela...

 « Jean-Yves Ollivier. Le mystérieux médiateur », JDD, 10-11-2013. Par François Clémenceau. Lien en bas de page. CITATIONS : «… L’histoire du chantier de la paix en Afrique australe du milieu des années 1980 jusqu’à la fin de l’apartheid et la libération de Mandela. Au coeur de cette aventure, un Français au destin exceptionnel. » /// « ‘’Mandela ne sait rien de moi, rien de mon histoire secrète qui se mélange à la sienne.’’ L’homme qui évoque ainsi l’euphorie qui s’empare de lui lors du retour triomphal de Nelson Mandela auprès des siens, le 13 février 1990, se trouvait cet après-midi-là au milieu de la foule, dans le stade géant de Soccer City à Soweto. » (…) « Jean-Yves Ollivier était venu vivre dans l’anonymat le plus total cette journée historique, la récompense pour lui et ses complices de plusieurs années de tractations secrètes et de diplomatie parallèle. C’est vrai, Mandela n’apprendra l’existence de Jean-Yves Ollivier que bien plus tard, une fois qu’il aura compris les motivations de cet homme d’affaires qui a su conjuguer idéal de liberté, sens commercial et courage politique. » (…) « Mais la décoration dont il est le plus fier, l’Ordre de Bonne-Espérance, la plus haute distinction d’Afrique du Sud pour les dignitaires étrangers, il est le seul Français, avec François Mitterrand et Jacques Chirac, à se l’être vu décerner. Mieux, il a été fait officier par le patron de la diplomatie du régime de l’apartheid, Pik Botha, dès 1987, puis grand officier par le président Nelson Mandela en personne huit ans plus tard. / Son exploit? Avoir passé des années à tisser des liens avec chacun des leaders qui comptent, dans cette région à feu et à sang. Avec d’un côté, les Sud- Africains du régime de l’apartheid appuyé par la CIA et les rebelles de l’Unita de Jonas Savimbi. Et de l’autre, les marxistes au pouvoir en Angola et au Mozambique (…) » /// « Quel parcours pour ce fils d’ingénieur mécano né à Alger en 1944 et qui dévalait les pentes de la rue Michelet pour se faire offrir des Carambar par l’épicier berbère du quartier! Le petit Jean-Yves vit dans un environnement favorable à l’OAS. Et dans un climat de haine. »  (…) « De cette déchirure algérienne, il va garder ancrée en lui l’idée que l’on ne bâtit pas une nation dans la division. Gaulliste avant l’heure? Non, car Ollivier vit comme un traumatisme le rapatriement d’un million de Français, étrangers sur leur propre sol. Mais l’un des premiers collaborateurs qu’il recrute pour monter ses affaires s’appelle Charles de Gaulle, petit-fils du général! Pas rancunier donc. Encore moins avec les héritiers du gaullisme qui se regroupent au côté de Jacques Chirac. » (…) « En débarquant à Johannesburg, il avait eu le sentiment de visiter "une autre planète". "Je me suis demandé comment les Blancs pouvaient ne pas se rendre compte qu’à moins d’accepter le partage du pays, à moins de changer et de tendre la main aux Noirs, ils allaient être jetés à la mer." Comme dans l’Algérie de son enfance. / D’où ce "complot pour la paix" des plus risqués. "Quand j’y repense aujourd’hui, on était gonflés", se souvient Michel Roussin. Jacques Chirac devenu Premier ministre de la cohabitation avec François Mitterrand à l’Élysée, la fine équipe de Jean-Yves Ollivier avait carte blanche (…) » (…) « Jean-Yves Ollivier publiera ses Mémoires l’hiver prochain, comme si le film ne dévoilait qu’un seul de ses secrets parmi tant d’autres. "C’est pour laisser un testament", confie-t-il, lui qui n’a pas d’enfants et dont les photos de famille sont restées en Algérie après le départ tragique de 1962. » LECTURE INTEGRALE de L’ARTICLE : http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Jean-Yves-Ollivier-le-mysterieux-mediateur-638271

.................................................................................................................................

MISE à JOUR : ALGERIE... Nous n'avons pas eu de Nelson Mandela... Je l'ai pensé... Kamel Daoud l'a écrit : 

« Malheureusement, nous n’avons pas eu un Mandela en 62 », Kamel Daoud le 07-12-13. (publié dans Le Quotidien d’Oran, repris sur Djazairess).  Citations : « On ose alors le tabou parce que c’est un grand rêve éveillé : une Algérie qui n’aurait pas chassé les Français algériens mais qui en aurait fait la pointe de son développement, de son économie et la pépinière de sa ressource humaine. Une Algérie de la couleur de l’arc en ciel. L’Afrique du Sud de Mandela a eu son OAS, ses Pieds noirs, ses colons, ses fermiers blancs, ses radicaux noirs, ses traîtres, ses torturés et ses Aussarresses et ses Larbi Ben M’hidi. » / « Un Mandela algérien nous aurait évité le pays actuel, ses mauvaises convictions, nos mauvais jours et des molles dictatures et ses gabegies. Nous aurions perdu moins de vies et moins de temps et nous aurions été un grand pays. Car cet homme est l'un des très rares à avoir donné sens à la décolonisation. Toutes les autres épopées ont mal fini : la décolonisation glorieuse y a été menée à la dictature hideuse ou sournoise. Au massacre, aux caricatures sanguinaires et au sous-développement. C'est dire que l'on ne décolonise pas avec les armes, mais avec l'âme. Décoloniser n'est pas vaincre le colon mais le démon en soi. Adieu l'homme au sourire qui dénoue. » http://www.djazairess.com/fr/lqo/5191330 et aussi sur d’autres sites, comme celui du journal électronique de Sidi Bel-Abbès : http://bel-abbes.info/malheureusement-nous-navons-pas-eu-... 

10/12/2010

Liu XIAOBO, dissident, Prix Nobel, prisonnier, et intellectuel diffamé (2010 + additif liens notes suivantes)

En ce moment le prix Nobel est remis symboliquement, à Oslo, à un jeune homme qui représente ainsi Liu Xiaobo. Ce, devant la photographie et la chaise vide du célèbre prisonnier (dont la femme, apprend-on, est harcelée et privée de communication : téléphone coupé, même, ces jours-ci).

On a lu des articles, écouté des informations, vu certaines images, cherché des vidéos*,

et Liu Xiaobo est entré dans notre univers, comme une grande figure de la dissidence,

de la lutte pour les droits de l'homme.

    * http://www.youtube.com/watch?v=iH1KNNISwgQ&feature=re... 

(Dans une des vidéos sa femme témoigne).

 

Il n'est pas le seul dissident à être poursuivi pour s'être exprimé et avoir déplu aux gouvernants,

mais il en est un représentant majeur.

Militant des droits de l'homme, en première ligne.

 

L'emprisonnement de Liu Xiaobo est à situer dans un contexte de répression générale (autres cas, nombreux, situation des dissidents, des journalistes, des artistes, des blogueurs, des citoyens critiques), comme on peut en voir des signes sur la page "CHINE" de RSF ou sur les dossiers des associations des droits humains : ACAT, HRW, Amnesty, etc.

(Harcèlement, emprisonnement, lourdes condamnations pour une note sur twitter, censure sous diverses formes, répression de toutes les formes de dissidence  : les cas sont multiples, mais les voix qui s'élèvent, malgré tout, sont nombreuses aussi). 

  

Simplement, il est accusé, lui, d'avoir rédigé (principal rédacteur) un texte considéré comme  particulièrement subversif, la Charte 8, qui revendique une transformation démocratique du pays, texte qui a été cosigné par d'autres voix courageuses - 300 environ, alors, puis "...ratifié par 10000 signataires en vingt-quatre heures, avant que le site ne soit censuré" ( Le Figaro*, 9-12-10), et représente donc un danger pour le système, qui louvoie entre totalitarisme (finissant?) et libéralisme économique grandissant.   

 

Qu'est donc ce texte? Le mieux est de le lire : la Charte 8 a été intégralement publiée par Courrier international http://www.courrierinternational.com/article/2008/12/17/d... 

C'est un texte collectif (dont Liu Xiaobo est donc l'artisan principal), le manifeste de dissidents, un projet démocratique complet (qui s'appuie sur une analyse approfondie de la situation actuelle du pays, et la connaissance des racines historiques et idéologiques des problèmes).

Vo aussi la fiche wikipedia. Chine, Charte 08  https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_08

 

L'arrestation aura suivi rapidement - décembre 2008, puis le procès - 2009,

et la condamnation (onze ans de prison).

L'appel ne changera rien : tout sera confirmé - 2010. Le cas Liu Xiaobo :

http://www.slate.fr/story/17335/le-cas-liu-xiaobo  (slate.fr, 13-2-10)    

Ce qu'il fallait lire, aussi, c'était sa déclaration, du 23 décembre 2009, faite lors de son procès.

Ce texte dit ce qu'est l'homme, son intégrité, son courage, mais aussi son humilité, et, contrairement aux thèses de la propagande, son exigence de citoyen chinois, militant pour son pays, et trouvant dans l'épreuve l'occasion d'une sorte d'ascèse, pour, comme il le dit, transformer la haine en amour.

C'est le texte de quelqu'un qui a un idéal de sagesse, au sens le plus noble du terme.

(Car comment trouver le courage de ne pas haïr, quand on est victime de tant d'injustice?).  

"J'espère être la dernière victime de l'inquisition intellectuelle en Chine". 

 

C'est tout à l'honneur de la Norvège d'avoir choisi de couronner une telle dissidence authentique, et d'avoir eu le courage de ne pas céder aux pressions de la Chine officielle.

 

Mais, évidemment, les réactions chinoises ne se sont pas faites attendre.

Colère... et répression. Arrestations  (dont certaines inquiétantes, quand les proches ne savent pas où sont les détenus) :

Pourtant, des voix dissidentes  continuent à affronter censure et répression :

Pour conclure, nous pouvons encore être solidaires, en rester vigilants : ne pas laisser le temps nous faire oublier que cet homme fait partie des militants chinois durement réprimés et qu'il a une stature qui ne le protège qu'en partie. 

Voilà donc cet homme qui provoque la colère du gouvernement de son grand pays...

Dissident, que le pouvoir chinois, à travers la presse contrôlée, présente comme une sorte d'arriviste reniant son pays et voulant se mettre en avant pour la gloire.

Dans le journal du Peuple**, on lui fait exprimer des idées qui ne peuvent que choquer le lecteur non informé : il mépriserait son pays, regarderait de haut ses compagnons de prison, voudrait soumettre la Chine à l'Occident, etc.

Il suffit de lire son intervention au procès qui va le faire condamner à onze ans de prison pour constater d'évidence la manipulation. Ce que n'a pas su faire un site français, au moins, qui reprend les arguments, comme des évidences.

Je ne ferai pas de publicité à ce site (aucun intérêt, étranges motivations : peut-être se démarquer pour sembler en savoir plus, quand on comprend moins...). Mais je mentionne ce fait car j'ai remarqué là un lien entre une fascination pour... les théories du complot, d'un côté (et la peur, la méfiance) et d'autre part la facilité à reprendre des propagandes, si elles peuvent soutenir des thèses un peu confuses. 

Alliance d'acteurs ou de rêveurs du totalitarisme, d'ennemis des mêmes. 

Pourquoi parler de cela, sans nommer?

Parce que c'est révélateur des luttes idéologiques souterraines qui sont en jeu actuellement et traversent les frontières.  

... 

Chine complexe... Il  y a ce pouvoir qui réprime, et tous ces êtres si libres, intérieurement, malgré le danger. Il y a une histoire qui pèse lourd, et une modernisation cependant en marche. Et, toujours, l'immense richesse d'une culture magnifique.  

Pour ma part, née en Algérie et vivant à Paris, j'ai tant reçu de la Chine (lecture de ses grands sages, lecture de ses auteurs, découverte toujours renouvelée de ses artistes, pratique du chi qong et enrichissement de ma propre vie par tout ce que cette culture offre de conscience en partage) que j'ajoute ce pays à mes rives intérieures intimes.   

 

.... MISE à JOUR... 

2014. Que devient Liu Xiaobo? Et que font les Occidentaux? (Silence de Sarkozy et Hollande devant les officiels chinois...). France Info : http://www.franceinfo.fr/emission/que-devient-le-dissiden...  

Voir aussi, note du 06-11-11 (mise à jour en avril 2016), sur Liu Xia, sa femme (poète, peintre, photographe), assignée à résidence sans raisons (pendant qu’il est prisonnier depuis 2009 pour avoir participé à la rédaction de la Charte 8, sur la démocratie : http://tramesnomades.hautetfort.com/archive/2011/11/06/li...

......

DOSSIERS CHINE... 

RSF, Reporters sans frontières, infos CHINE : https://rsf.org/fr/chine 

ACAT, ample dossier Chine : http://www.acatfrance.fr/actualites/?pays=CHN 

ACAT, fiche Chine (titrée rapport 2010 - mise à jour 2016) : http://www.acatfrance.fr/un-monde-tortionnaire/chine-rapp... 

AMNESTY international, dossier Chine : https://www.amnesty.org/fr/countries/asia-and-the-pacific...

HRW. Human Rights Watch, Chine/Tibet...  https://www.hrw.org/fr/ya-zhou/chine/tibet 

...... NOTES...  Liu Xiaobo... Liu Xia...  

Note du 16-12-2010 (Le prix Nobel... et la colère du pouvoir chinois) : http://tramesnomades.hautetfort.com/archive/2010/12/16/li... 

Note du 15-12-2012 (Initiative des Prix Nobel): http://tramesnomades.hautetfort.com/archive/2012/12/15/li... 

Note du 06-02-2013 Pétition Amnesty, 2013): http://tramesnomades.hautetfort.com/archive/2013/02/06/am... 

...............

....... FICHE WIKIPEDIA... LIU XIAOBO, décédé le 13 juillet 2017 en prison. Le pouvoir fit disperser ses cendres dans la mer... Sa femme Liu Xia (poète et photographe) a réussi, finalement, à quitter la Chine, après bien des épreuves. Elle est réfugiée en Allemagne...  https://fr.wikipedia.org/wiki/Liu_Xiaobo 

....... Qui était le Prix Nobel de littérature Liu Xiaobo, mort en captivité ?, FranceTVinfo...  https://www.francetvinfo.fr/monde/chine/qui-etait-liu-xiaobo-dissident-chinois-et-nobel-de-la-paix-mort-apres-huit-ans-de-detention_2281971.html

....... "L’hommage impossible", en Chine. La Chine veut effacer sa mémoire… http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20180712-chine-mort-liu-...