Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2020

Mémoire de l'horreur concentrationnaire... Lire, savoir.

1 TERMINUS_AUSCHWITZ_poster.pngNote référençant plus de vingt livres, trois films sur les victimes de déportation et de génocide : Juifs, Gitans... Plus des pages d'histoire (dont une sur la Shoah par balles et une sur la déportation d’homosexuels), des émissions de France Culture, des poèmes, des dessins-témoignages, une citation... D'abord, livre, le témoignage de Félix Spitz, survivant de 91 ans. (Descendre sur la page pour lire la présentation). Cet ouvrage fait partie aussi de la sélection parue dans Le Monde des livres. Importance de ces paroles de survivants alors que l'antisémitisme sévit (augmentation de 74% en un an, la moitié des actes racistes alors que le pourcentage des Juifs est de 1% en France, et que seuls des Juifs ont été tués parce que Juifs dans notre pays). Importance, aussi, des témoignages, car le négationnisme du génocide existe encore (voir notamment le dernier lien de la note). Et il y a eu aussi des signes inquiétants de racisme visant les Gitans, les Roms, à partir de rumeurs, et malgré les démentis. 

Lire la suite

17/02/2019

2. ANTISÉMITISME. Faits et réactions... (dossier, note 2/5)

antisémitisme,antisémites,juifs,kippa,complotisme,gilets jaunes,rose ausländer,michel jonasz,élie chouraqui,alain finkielkraut,magda hollander-lafon,déni

 

lls vinrent / firent griller nos vêtements / et notre peau /  Ils vinrent / pour brûler notre sang / nous étions les bûchers de notre temps.

Rose Ausländer 

Voir, sur Rose Ausländer, la page d'Esprits nomades...

Lire la suite

14/02/2019

1. ANTISÉMITISME. Constats et analyses... (dossier, note 1/5)

antisémitisme,antisémites,sionisme,antisionisme,judaïsme,juifs,musulmans,islamistes,thucydide,magda hollander-lafon,g.bidault,jean-yves camus,delphine horvilleur
 
 
 
"Quand le juif est en danger, le monde est en danger. On commence toujours par ce petit peuple-là"
Magda Hollander-Lafon, 91 ans
rescapée d’ Auschwitz, où elle fut déportée à 16 ans.

Lire la suite

23/02/2015

ROGER HANIN. HOMMAGE...

roger hanin,raimu,pieds-noirs,alexandre arcady,communautés,juifs,identité,algérie,algériens,alger,casbah,fraternité,humanisme,navarro,elisabeth guigou,albert camus,cinéma,théâtre,engagement,autobiographie,livres,marthe villalonga,patrick bruel,richard berry,haninPas question, pour moi, de ne pas rendre hommage à Roger Hanin, « le Raimu des Pieds-Noirs » (le Soir, Belgique, titre de l’article de Fabienne Bradfer). Acteur plus grand qu’on ne l’a suffisamment dit (et Alexandre Arcady le rappelle), homme d’idées, fidèle à ses racines, et antiraciste de toujours. Son dernier choix (être enterré à Alger, dans le cimetière juif où son père repose) est un geste symbolique très fort, un message envoyé autant aux Algériens qu’à la communauté des Pieds-Noirs (Juifs ou pas), et, aussi, aux Français métropolitains. Que comprendre ? L’appartenance irréversible à une terre de naissance et d’origine (ce qui n’est pas contradictoire avec la pleine implication dans la citoyenneté française). Le lien possible entre les communautés d’une même terre native ou originelle, sur cette rive et sur l’autre rive, à condition de se pacifier soi-même, de ne pas être dans une mémoire de la guerre qui évacuerait les mémoires de paix et de partage. La paix des esprits, donc, nécessaire. La fraternité, indispensable. Et ce message, il le lance dans une période secouée où il est d’autant plus nécessaire de l’entendre.

Lire la suite

23/12/2013

Noël… Sources, comparatisme, historicité, symboles. Lectures, parcours...

JESUS MUSULMAN.png

pascaljc.jpgLe Christ juif.jpgJésus Juif errant.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La note rituelle de Noël…Recherches, symboles, lectures diverses, historicité, sources. Cette année je mets l’accent, d’abord, sur Jésus vu par les trois religions du livre. Regards différents, portrait enrichi, questionnements, livres. Puis je note des pages et des dossiers trouvés autant sur wikipedia et L’Internaute que sur fabula.org ou le site de L’Agora. Mais j’ai relevé aussi  (Parcours) un article d’Afrik.com (Noël au Maghreb), des échanges sur des forums (Algérie, humour), une page intéressante sur un site touristique – mais qui n’est pas que ça (Maroc), une vidéo (chant chrétien en Kabylie). Pour finir (mémoire) en gardant en tête les persécutions subies par de nombreux chrétiens dans le monde : carte créée par Libération (persécutions, pays), article du Monde (Centrafrique), Afrik.com (revue de pages : Chrétiens, Afrique…).

D’Edmond Fleg, « Jésus raconté par le Juif errant », première tentative d’aborder vraiment le Jésus chrétien à travers la pensée du judaïsme, 1933, 1953, 1993 (Albin Michel). Deux mythes se rencontrent et dialoguent… Recension, par un chrétien orthodoxe : http://bit.ly/1l97xEx Page de librairie.

 « Un certain Juif : Jésus. Les données de l’histoire », de John Paul Meier, éd. du Cerf, 2004 : http://bit.ly/1kyXQl3(« Croyants ou agnostiques trouveront ici la grande encyclopédie moderne sur ce juif singulier que fut le Jésus de l'histoire. Conduite rigoureusement suivant les sciences historiques de notre temps, elle est reconnue comme œuvre de référence par l'exégèse biblique actuelle. »)

Autre approche, même sujet. Parution récente, août 2013. « Le Christ juif. A la recherche des origines », de Daniel Boyarin, préface du cardinal Ph. Barbarin, éd. du Cerf. Recension sur chretiensdelamediterranee.com : http://bit.ly/19Hff6W (« Séparés depuis 20 siècles, Juifs et chrétiens ont fini par se voir comme étrangers ; longtemps ils ont pensé leurs religions en opposition. Actuellement, beaucoup d’auteurs chrétiens recherchent les sources juives du christianisme ; il est remarquable que ce soit un rabbin, juif orthodoxe, qui s’en charge. / Le propos de l’ouvrage n’est pas la judéité du fils du charpentier. Il est ici question de savoir si la notion de « Messie (Christ), associé du Dieu – père, offrant sa souffrance pour sauver le monde » est une innovation des disciples de Jésus élaborée après sa résurrection, ou si elle existait déjà dans la pensée juive des temps bibliques. »). Autre recension, sur harissa.com (citations et commentaire) : http://bit.ly/1c070Tb

« Jésus vu par un musulman », d’Amadou Hampâté Bâ, éd. Stock : http://bit.ly/1ezDnMS (« …Ouvrage, qui reproduit d'abord une conférence donnée à Niamey, en 1975, devant la "Commission épiscopale des relations avec l'Islam". L'auteur y rappelle - on ne le sait pas toujours - la place éminente occupée par " Jésus fils de Marie " dans la révélation coranique et dans la vénération des musulmans. Puis le texte d'une deuxième conférence établit un parallèle étonnant entre le Pater chrétien et la Fatiha musulmane. Enfin, en postface, des propos d'Hampâté Bâ sur le dialogue religieux illustrent l'enseignement de cet homme imprégné de tolérance, convaincu de l'importance du respect mutuel et de l'écoute d'autrui. Un ouvrage de fraternité, aujourd'hui plus que jamais nécessaire. »)   

Vie de Jésus en BD :  http://vie-de-jesus-illustree.com/

 .................................

Même thématique. L’interreligieux : Jésus vu par... 

Wikipedia (historicité, points de vue religieux, mythe):

Jésus, historicité : http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9sus_de_Nazareth

Wikipedia. Point de vue du judaïsme sur Jésus : http://bit.ly/JX12cR

Wiki. Îsâ, Jésus dans l’islam : http://bit.ly/1jylyjp

Le mythe de Shingo : http://bit.ly/1cpCG78 …………………………………………………………………………………………………………………………………………

.........Deux dossiers.........

Fabula.org :

« Le cadeau de Noël - Histoire d’une invention ». M. Perrot , fabula.org: http://bit.ly/1e4arYP

Représentation de Noël dans la littérature de jeunesse, fabula.org : http://bit.ly/1fT4Ypq

« Noël chez Eckhart et les mystiques rhénans », fabula.org : http://bit.ly/J7Uk2J

.......

 L’Internaute:

« Sur les traces de Jésus de Nazareth ». La personne, le symbole, le mythe. Enquête historique et belle iconographie : http://bit.ly/JTuShw

Les personnages de Noël (et sommaire complémentaire sur les autres éléments portant sens symbolique: la date, les décorations, le repas, etc.) : http://bit.ly/1e4aFz9

Origines et traditions de Noël : http://bit.ly/1fT5hRe

Entretien avec Michel Dousse (historien des religions) sur Christianisme et Islam (Jésus et Marie dans les Evangiles et dans le Coran). Ample et passionnant : http://bit.ly/1kxGkxG

 

20/03/2012

Le RACISME TUE... (1). Antisémitisme (fusillade ciblant une école juive), après l'assassinat de militaires...

On ne parlait que de militaires visés par un meurtrier mystérieux. Mais un article du JDD, lu dimanche, donnait précisément les identités des jeunes soldats, origine maghrébine, et antillaise pour l’un d’entre eux. Je ne l’avais pas entendu mentionner avant, ni lu. Et encore le soir du 19, télé, des journalistes disaient qu’on ne voyait pas le rapport entre les crimes de militaires et d’écoliers juifs. Non, sauf si on tient compte des origines. Antisémitisme, pour les meurtres du 19, évidemment. Est-ce le hasard, aussi, qui fait viser justement trois personnes d’une même famille, ce professeur venu d’Israël et ses enfants, et la fille du directeur de l’école ? (Ou le résultat d’une préparation, d’une enquête précise ?). Hasard, que les militaires atteints appartiennent, comme l’a titré un journal américain,  aux « minorités » ?  J’en doute. Racisme? Ou autres raisons? (Haine de ce qu'ils représentent?). L’enquête finira par nous donner des clés sur ces drames (même arme, sait-on déjà, même meurtrier sans doute). Mais ces faits sont à analyser comme de probables conséquences des dérives de langage et de pensée, propagandistes de la mort… (qui? quelle idéologie?).

Qu’il soit fou ou pas le meurtrier agit dans une trame idéologique où domine certainement l’obsession identitaire fondée sur l’exclusion  de l’autre (antisémitisme dans un cas, autre sorte de haine dans l'autre cas : militaires... c'est une clé).  Même la folie meurtrière s’inscrit dans un cadre social, une fausse rationalité qui légitime la haine et le meurtre.

Au-delà des politiques en vue, et des chroniqueurs complaisants, sont complices, aussi, ceux qui attisent l’instrumentalisation des conflits du Moyen-Orient, prennent violemment partie, choisissent un camp, théorisent leur antisémitisme, par exemple, sous le masque de la solidarité internationale. Ainsi les courants extrémistes se rejoignent : extrême gauche, extrême droite… on peut aimer le terrorisme des uns sous prétexte de condamner la terreur causée par les autres… Complices, ceux qui croient que la haine active dirigée vers les uns les épargnera, eux.

Complices des meurtres racistes, de même, ceux qui diffusent les désinformations haineuses qui circulent sur la Toile, hoax ou tracts de propagande, marketing idéologique viral.  Jeu de confusion entre une religion et sa perversion politique par des intégristes. Jeu de confusion entre un conflit au Moyen-Orient et des identifications qui se veulent solidaires mais masquent des instrumentalisations stratégiques. Ou négligent des agressions et des faits dont ils ne voient pas ce qu’ils annoncent pour la suite, si on n’y prend pas garde…  Ceux qui se complaisent dans les rancœurs en relation avec le passé, tragédies et Histoire mal digérée. Complices, ceux qui relativisent la portée néfaste de théories haineuses et d’alliances dangereuses, sous  prétexte de retrouver chez leurs auteurs l’évocation de certaines de leurs souffrances ou misères, récupération politicienne qu’ils prennent pour de la reconnaissance (la bêtise peut être criminelle, à force…).

Quand l’enquête sera bouclée (en espérant que d’autres drames ne  surgissent...) sera-t-on capable de relier cela au climat européen qui redonne de la voix aux pires noirceurs, y compris en France ? De relier cela à des extrémismes qui se répandent (France, Europe, monde). Ou se rassurera-t-on en criant au fou solitaire ?

A lire. Quelques ARTICLES. Les jeunes militaires, l’école de Toulouse :

Libération : http://www.liberation.fr/societe/01012396888-une-fusillade-devant-une-ecole-juive-de-toulouse

La traque du tueur de paras. JDD, 18-02-2012, « Les enquêteurs tentent d’identifier le tueur de Montauban ». Ciblés : trois jeunes d’origine maghrébine et un guadeloupéen :
http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Actualite/Les-enqueteurs-tentent-d-identifier-le-tueur-de-Montauban-495343/?from=cover

« Meurtres de trois parachutistes : un tueur unique et un mobile mystérieux », Libération : http://www.liberation.fr/societe/01012396599-meurtres-de-trois-parachutistes-un-tueur-unique-et-un-mobile-mysterieux

 Communiqué du MPCT (Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme) : http://www.mpctasso.org/spip.php?article983

04/12/2010

HANOUCCA, Fête des Lumières… en ce début décembre 2010

Bougies de Hanoucca.jpgMenorah de Hanoucca.jpgLiens, commentaires, textes, images, chants...

Fêtes, religions, cultures, symboles… En ce début décembre, c’est le temps de Hanoucca, fête juive rabbinique, fête des Lumières ». Elle a commencé le 2, précisément le 1er au coucher du soleil, et s’achèvera le 9. Dans cette page, des liens, d’abord (pour définir, donner des clés), puis des commentaires (approfondir un peu…), et, de nouveau des liens (littérature, vidéos, iconographie, musique).

Définitions : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hanoucca

Menorah de Hanoucca (découvrir) : http://fr.wiktionary.org/wiki/menora  (le chandelier à 9 branches, hanouccia).  Menorah (approfondir...) : « La force de la Menorah » : http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=1453

Pages dédiées, sur les sites des Juifs originaires des trois pays d’Afrique du Nord : http://www.harissa.com/D_Religion/hannouca.htm (Tunisie). Sur cette page, la lecture de plusieurs textes est aussi suggérée, ce qui fait un dossier assez riche : témoignage (Bernard Sberro), poème (Haïm-Nahman Bialik), conte (Albert Simeoni), etc.  http://www.dafina.net/hannouka.htm (Maroc). Et voir plusieurs hannoukiot du Maroc, là : http://www.dafina.net/hannoukasuite.htm  Sur http://www.zlabia.com/Hannouca1.htm (Algérie), avec le même poème que donne à lire harissa.com…

Sur Harissa on peut lire ceci : « Il est vrai que Hannouca est en fait une fête joyeuse puisqu'elle est la célébration de la victoire des Macchabées et de la reprise de contrôle du Temple qui avait été profané par les Syriens. La petite fiole de pure huile que les Macchabées trouvèrent continua à brûler pendant 8 jours. Aussi est-ce pour cela que Hannouca dure huit jours. Nous allumons une bougie le premier soir ainsi que le shamash*, deux bougies plus le shamash le deuxième soir et ainsi de suite. »

[(*shamash, ou chammaach : la branche centrale du chandelier). On trouve plusieurs graphies pour ce mot, comme pour Hanoucca.]

Si je résume, en première approche, ce sera par quatre mots : Joie, Lumière, Toupies, Huit (huit jours). Cette fête des Lumières, est dite de l’Edification  (et de l’Education). Le mot signifie aussi « inauguration ».  Les objets symboliques sont la bougie, le chandelier  (la Hanoukkia), la toupie.  On trouve des graphies différentes pour le nom de la fête : Hanouca, Hannouca, Hanoucca, Hanouccah.… On peut y chercher un sens strictement lié à l’Histoire du peuple juif (la survie contre les puissants), ou y voir un lien avec le solstice d’hiver, ou encore déchiffrer un symbolisme complexe à méditer, source d’enseignement pour sa vie. Et il faudrait alors ajouter un cinquième mot : sens.

Sur http://www.beth-hillel.org (comme sur Lamed.fr) des explications. Dont un beau, et très riche, commentaire (signé Rabbi Abraham Dahan), sur Hanoucca : On y trouve  l’explication du sens de la toupie (l’invention, la recherche, le refus de l’immobilisme dans le dogmatisme) : c’est une interprétation ouverte, donnée pour faire penser cette  « tension permanente »…  « entre le particulier et l’universel ».  Plus loin il est écrit « Ce n'est pas dans leur opposition qu'universalisme et particularisme doivent être compris, mais dans le passage, dans la tension entre les deux. C'est le mouvement même de la vie. » La victoire qui est commémorée est aussi interprétée ici comme une victoire du judaïsme contre l’hellénisme, même si des aspects de l’hellénisme étaient admirés, et restent largement reconnus (l’auteur note la présence de mots grecs dans l’œuvre rabbinique du Talmud). Je trouve, pour ma part, cette lecture fort intéressante, quand notre philosophie est constamment dans la vénération des grecs et dans l’oubli de tant de pensées et de cultures philosophiques autres.  A la fin de son texte  Rabbi Abraham Dahan cite Eliane Amado Lévy-Valensi (« La Racine et la Source »), pour préciser le sens de cette tension nécessaire : un équilibre trouvé dans le mouvement entre « recueillement  sur soi-même » et « expansion vers autrui », dynamisme d’un humanisme authentique, qui, à partir d’une oscillation lucide de la pensée entre soi et l’autre, évite les pièges du renfermement sur soi  ou d’un universalisme trop simpliste.

On peut appliquer cela, je pense, aux risques du communautarisme,  au départ  frilosités intellectuelles, puis peurs idéologiques,  qui empêchent de se confronter à la pensée différente, ou étrangère. Mais aussi on peut y voir, à l’inverse, une mise en garde contre l’oubli de soi dans une vague vision syncrétique de sa propre réalité, perdant les frontières de ses références, ou les rendant trop floues. L’ancrage dans sa communauté originelle, que les fêtes permettent,  par leur symbolisme, par le retour  réfléchi aux sources de sa pensée - dont elles sont l’occasion, si on en prend le temps de l’étude  - cet ancrage  n’est pas le communautarisme, mais il peut être  au contraire le terrain d’un réel universalisme.  Par ce commentaire et par la citation qui le clôt, Rabbi Abraham Dahan donne une forte et profonde signification à la fête de Hanoucca, cette fête des Lumières où la toupie vient rappeler ce que peut être le judaïsme, dans la construction de l’individu, entre rationalité dynamique et intégration du symbolique.

Il ne faut pas négliger l’iconographie (chandeliers, bougies, toupies). Et notamment, là : http://www.lamed.fr/index.php?id=174&cat=64  (illustration de quatre articles sur Hanoucca, dont un sur Noël, ou la tentation de l’arbre : en lire aussi les commentaires, qui rappellent un parallélisme  intéressant… entre Hanoucca et Noël, dates et symboles).... Autres articles, nombreux, sur le même sujet, même site, plus de deux pages de titres, ailleurs : Pour approfondir les liens de cette fête avec d’autres aspects du judaïsme,  des études denses sont proposées (car, est-il indiqué, "La valise la plus lourde à porter est celle qui est vide",  et "Nous proposons de pénétrer le judaïsme par 80 portes de la vie" http://www.lamed.fr/index.php?id=191 

Lire, notamment, ce texte : « Connaissance ou sagesse », par le Rabbin Shraga Simmons : http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=1516  (et la question de l’éthique).

…………………………………………………………………………………………………………………

Cherchant le mot « lumière » dans une encyclopédie des symboles, par exemple celle de La Pochothèque (Livre de Poche), on trouvera plusieurs pages sur ce « symbole de la divinité ou de la spiritualité ». Dans l’article de  ce volume (Pochothèque) je relève la mention de la cabbale juive, pour le sens ésotérique de la lumière, comme « substance même de la divinité », le lien avec le récit de la Genèse dans la Bible, et des éléments comparatifs (obscurité et lumière dans la pensée chinoise : le yin et le yang ; la parole du Christ, « Je suis la lumière du monde » ; ou la lumière comme « métaphore de la sagesse » dans l’hindouisme ; et le nom sacré « Nûr », ou « Nour », dans l’Islam.  …………………………………………………………………………………………………………………

Si on veut aller plus loin dans la compréhension des fêtes et des rites il faut, je trouve, lire les commentateurs, les philosophes, les auteurs de contes, et les poètes. « Seule l’interprétation, m’offrant la liberté d’inventer, me permet d’inventer ma liberté ! », écrit Marc-Alain Ouaknin dans « Lire aux éclats, Eloge de la caresse », 1989, éd. Lieu Commun (p. 77). Et Jean Zacklad « Sous l’un de ses aspects l’hébreu est écrit comme sur un palimpseste », dans « Pour une éthique, Livre 3, « L’Alliance » (p. 15), éd. Textes et travaux, 1985. (Donc la pensée que cette langue, originellement, porte, pourra se lire aussi comme palimpseste à déchiffrer). Il conclut cet ouvrage par un développement sur le lien, ...«l’urgence de l’étude du lien, immersion de l’invisible dans le visible », ce qui peut s’opposer à la « nocivité » des « gens ligaturés dans les choses » (p. 81). Emmanuel Lévinas, lui, commentant un psaume, dans « Cinq nouvelles lectures talmudiques », « Du sacré au saint », 1977, éds de Minuit , évoque le symbolisme de la nuit, comme celui d’une obscurité qui représenterait le « mal » de la « non-communication » (« être absolument  enfermé en soi, au point de ne pas s’apparaître à soi-même », p.36). On peut donc alors penser,aussi, ce symbolisme de la lumière comme le rappel d’une exigence de communication. Ce que Lévinas précise, dans « Ethique et Infini », 1982, éd. Fayard. Parlant du rapport à autrui il dit : « Le visage me demande et m’ordonne » (p.104). Non, dit-il, pour être regardé (car le regard ne serait que « perception »), mais pour un accès qui est « d’emblée éthique » (p89). Ou comment, si on réfléchit au sens de quelques bougies allumées jour après jour sur un chandelier, et si on lit les penseurs du judaïsme, on trouve, en conclusion, de quoi s’interroger sur la notion d’humanisme. Car la flamme de la bougie (ce feu purificateur) éclairera le visage, donc autrui. Non, fait comprendre Lévinas, parlant du regard, mais pas de Hanoucca, non, fait-il comprendre, pour qu’on puisse voir la couleur des yeux ou le grain de la peau (si ce n’était que cela ce serait chosifier l’être) mais pour le reconnaître comme être, justement. Car … « l’homme dont il convient de défendre les droits, c’est d’abord l’autre homme, ce n’est pas initialement moi. Ce n’est pas le concept « homme » qui est à la base de cet humanisme, c’est autrui », « Du sacré au saint » (p.17).

…………………………………………………………………………………………………………………

A LIRE… A VOIR… A ECOUTER, aussi.  (Un texte littéraire, des vidéos (objets, rites, visages et chants…), des images (riche iconographie).

Hanoucca et littérature... Indépendamment des commentaires, je choisis de renvoyer à un texte.  (Hanoucca en Alsace, mémoire d’enfance), extrait du livre de Claude Vigée,   « Un panier de houblon »,  tome 1, éd. J-C Lattès, 1994 : http://judaisme.sdv.fr/perso/vigee/judaisme/hanoucca.htm(Lire aussi cette étude de Francine Kaufmann, pour mieux saisir le contexte de cette page dans un livre qui est, écrit-elle, une « autobiographie des origines », et mieux comprendre ce que peut alors signifier la mémoire d'une fête de l'enfance, pour cet auteur dont le lieu originel a été ravagé par l'histoire - lieu et souvenir du lieu) : http://judaisme.sdv.fr/perso/vigee/litterat/houblon/houblon.htm ). 

..............................................................................................................................................................

Voir cette reproduction d'une PEINTURE de Chalom Kinor (chandelier),  et écouter la brève COMPOSITION MUSICALE   de C.Kinor et T. Honstetter  (sur la même page): http://www.hassidout.org/page_derniere89.htm

................................................................................................................................................

Regarder (et écouter) les VIDEOS suivantes :

…Hanoucca. Chants, objets rituels, mets, et souhaits en langues…  sur infolive.tv à Jérusalem : http://www.youtube.com/watch?v=RmS3WQtUyU0&playnext=1...

…ALLUMAGE des BOUGIES dans le monde : http://www.youtube.com/watch?v=qD7Xh2NwISc

…Festival of LIGHTS (Chanukah songs)  : http://www.youtube.com/watch?v=-gLQSZPuzII&feature=related  et http://www.youtube.com/watch?v=-FbooXzSiQk + http://www.youtube.com/watch?v=ISTEzSFFFRo&feature=related + http://www.youtube.com/watch?v=ZNkBaDa33iA&feature=related   Etc.

... Un très beau morceau musical, le VIOLON. (Le chandelier apparaît un instant…).  A jewish Odyssey, Dancing on water, Finjan, Shlomo Carlebach, Méditation.

http://www.youtube.com/watch?v=hXg6d0BQxik&NR=1

…………………………………………………………………………………………………………………

ICONOGRAPHIE, IMAGES de google : http://www.google.fr/images?hl=fr&source=imghp&q=hanoucca&btnG=Recherche+d%27images&gbv=2&aq=f&aqi=g1&aql=&oq=&gs_rfai=

………………………………………………………………………………………………………………… 

Dialogue interreligieux... 

AJMF http://www.ajmfparis1.com/index.php?option=com_content&am... (Amitié judéo-musulmane de France, antenne de Paris)

AJCF : http://www.ajcf.fr/spip.php?page=sommaire  (Amitié judéo-chrétienne de France)