Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2017

Bleu, dedans et dehors...

Fenêtre.jpg

 

Bleu.

 

 

 

 

La vitre

 

est

 

 

 

 

une frontière,

la couleur un pont,

la lumière le langage… 

Et l’ombre la douceur.

 

 

© MC San Juan (texte et photographie, dr)

09/05/2015

POESIE VISUELLE, suite... Pourquoi ce bleu ?

BLEU  GD Palais ESCALIER pour Journal ou Page.jpg

Là, ce n’est ni un livre ou deux (comme dans la note précédente sur la poésie visuelle) que je vais mettre pour accompagner ce fragment de texte pour "dire" une forme créative qui me passionne particulièrement (accompagner les mots, pas les illustrer mais écrire autrement). Ni une création graphique récupérée dans mes tiroirs... Mais une photographie prise très récemment, au Grand Palais. Pour le bleu de cette lumière (et pourquoi ce bleu ? parce que,  justement : bleu). Et parce que cette rampe de pierre sculpte une calligraphie. Yod répété, ou un autre signe, a ensorcelé, o peut-être, ou juste les traits d’une dentelle sans lettres ni sens, mais de  formes dansées comme celles qui furent sans doute à l’origine de cette idée d’écrire les sons, il y a si longtemps...  bien avant nous.

..................Trace, note du 01-05-15, ci-dessous.................................

Passionnantes approches, qui peuvent ouvrir une porte (des portes)  vers une étude approfondie et éclairante. Ceci peut concerner des passionnés, déjà intéressés et lecteurs "visuels", mais aussi être l'occasion d'une découverte aux promesses infinies, pour les autres. La poésie, qui peine souvent à se faire lire, est un domaine où se manifestent des tentatives de métamorphose de ce que peut être tant l'écriture que la lecture. Parfois cela va jusqu'à une conscience d'art total. Créer avec l'énergie vitale de tous ses sens, faire entrer le poème dans une chorégraphie, le geste dans le poème... Penser et vivre le regard créateur de poésie au même titre que la main qui trace des mots. Laisser dans l'image les mots se deviner, s'inventer. Provoquer, par des techniques diverses, dont la photographie, un graphisme sans lettres, ou lettres captées autrement. Faire du regard un acteur de poésie, au même titre que l'intellect qui use des mots, des alliances de sens. Traverser des limites. D'autant plus que les outils que nous avons actuellement nous donnent la possibilité de les transformer en stylos alternatifs et rejoindre, ainsi, l'art plastique, les arts visuels, les arts du geste, la danse... Etc.

SUITE...NOTE du 01-05-15 : http://tramesnomades.hautetfort.com/archive/2015/05/01/poesie-visuelle-note-introductive-5614336.html

© MC San Juan (TramesNomades) / Texte et photographie

22/11/2011

La Ruelle bleue, blog littéraire. En exergue, Kafka…

RUELLE.png

« Un livre doit être la hache qui fend la mer gelée en nous »

                              Kafka 

La Ruelle bleue, blog littéraire : http://www.laruellebleue.com (celui d’une lectrice, pas d’une critique, c’est ainsi qu’elle le définit, même si sa profession est en rapport avec les livres).

L’exergue est une phrase de Kafka que j’apprécie particulièrement. Comme c’est juste… Bonne idée que mettre cette pensée en exergue d’un blog qui dit l’amour de la  lecture. Oui, si un livre n’est que de la confiture tiède, peu importe qu’on le lise ou pas : il ne changera rien, ne donnera ni force ni courage ni lucidité ni joie ni rien. Secouer, bousculer, questionner, heurter, voilà ce que doit faire un livre.

En accueil, l’image bleue d’une femme qui tend une coupe. Beau symbole : don, offrande, nourriture intellectuelle partagée, curiosité offerte pour enrichir autrui… Le bleu de l'illlustration, le bleu du nom. Bleu? La mer du voyage? Le ciel du rêve? Couleur froide, dit-on, que la symbolique associe à la spiritualité, à la réflexion, au mystère, à l'incertitude... Beau symbole, donc, doublement.  

J’ai découvert ce blog très récemment, en fouinant sur la Toile, pour lire des articles sur le livre d’Arturo Pérez Reverte, Cadix ou la diagonale du fou. Et, parmi d’autres pages, j’avais trouvé celle-ci. J’ai d’abord repéré l’exergue, en ouvrant le lien… 

La page sur cet ouvrage (déjà citée dans la note du 17-11-2011) : http://www.laruellebleue.com/7328/cadix-ou-la-diagonale-du-fou-arturo-perez-reverte-seuil/

L’A propos, en accueil du blog La Ruelle bleue : http://www.laruellebleue.com/4672/a-propos-2/

ENTRETIEN. « Qui se cache derrière La Ruelle bleue ? » (Questions de Stéphanie Joly) : http://www.pariscilaculture.fr/2011/10/qui-se-cache-derriere-www-laruellebleue-com/

Nuage de mots-clefs (ou « tags »), à voir en accueil. J’en relève certains : Actes Sud, adolescence, altérité, coup de cœur, création, détresse sociale, enfance, engagement, politique, Europe, existence, femme, Histoire, intrigue, quête d’identité, quête initiatique, racines…  

Les liens : http://www.netvibes.com/laruellebleue#blogs

cccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc

MISE à JOUR... La Ruelle bleue a mentionné (2013) que les publications s'arrêtaient après trois ans d'activité intense... Mais les 280 articles sont toujours lisibles en ligne.