Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2017

RUMEURS… RUMEURS... et INFORMATIONS… Contre la pulsion de mort, politiquement agissante…

Rumeurs, donc. Complotisme, et internationale d’extrême droite fabriquant des intox.

Fake newsFausses inrormations et documents falsifiés. Pour diffamer, créer le doute, faire peur, mettre dans la confusion, pour que les gens ne sachent plus ce qu’il faut croire.

Des sites complotistes sont spécialisés dans la diffusion de ces multiples mensonges de toutes sortes. Mais ces inventions, habiles, qui mélangent souvent un peu de vrai, non problématique, à beaucoup de faux, pour attirer, et créer la confusion - qui est le but - pour ensuite faire passer l’idéologie source et défendre des choix politiques (géopolitiques, notamment). Cela vient de partis extrémistes, de leurs alliés étrangers, de personnalités elles-mêmes confuses, comme les théoriciens du complotisme permanent, associé (dès qu’on regarde un peu le contexte), au négationnisme. Mais c’est repris par toute une série d’autres sites associant cela à d’autres thèmes. Ainsi on attire le public par des sujets qui l’intéressent, qui peuvent être la santé, avec des alternatives plus ou moins sérieuses ou carrément du charlatanisme, ou la spiritualité, "version ésotérisme" (un ésotérisme aux sources douteuses, bien loin d'une réelle spiritualité…) et souvent lié à l’extrême droite de manière plus ou moins masquée : mais les liens en marge trahissent souvent les liens réels et les réseaux (et le sens de certains messages...). La difficulté, c'est que les lecteurs internautes ne savent pas toujours comment décrypter, ne connaissant par certains codes repérables, n'ayant pas d'autres sources contraires. (Séduits par cette idée qui est partout sur ces sites : on apprend là ce qu'on nous cache... "on" nous cache, ce b.a. ba du complotisme... ils se font au contraire couper des réelles informations vérifiées, la méfiance pour le journalisme professionnel apparaissant à toutes les pages...).

Je mets ici une liste de LIENS qui, d’abord, sont des informations sur ce que sont ces fake news (quoi? comment?).  Puis j’ajoute des pages qui permettent de répondre - que ce soit sur tel fait, ou sur tel thème (islamisme, terrorisme, etc.) ou tel pays impliqué. Enfin je complète par des propositions de lecture sur la pulsion de mort (inconsciente, donc) qui nous fait aller individuellement ou collectivement, parfois, vers des choix morbides (l’Histoire en est témoin) : ce qui explique que ce soit si difficile de communiquer rationnellement avec des gens qui sont agis par cette pulsion, ou cette « jouissance létale » (voir les articles). Pour terminer, VIE, expression d’un refus de jeunes.

RUMEURS… RUMEURS... L'internationale d'extrême droite s'agite (USA - où le KKK apprécie tant MLPen, Russie, etc), les sites complotistes relaient les rumeurs, les militants FN s'énervent et commentent en posant leurs faux docs... Er des électeurs naïfs croient avoir le privilège de révélations. (Pendant que ceux qui ont fabriqué ça et les premiers destinataires cherchent à influer sur le vote). Le Monde… http://bit.ly/2qE4EsI

 RUSSIE...  L’article (que des amis ont traduit) est paru dans La Komsomolskaya Pravda. Papier de Daria Aslamova. Un entretien avec Soral qui donne son "expertise" sur Macron... Sans qu'il soit dit qui est Soral - complotiste antisémite négationniste. (Voilà comment sont fabriquées les désinformations reprises par tous les lecteurs des sites complotistes financés par le Kremlin... ! C'est repris avec des variantes (un psychiatre italien, un thérapeute américain.. etc.). L'internationale fasciste aux diverses couleurs (dont KKK américain) fabrique les rumeurs pour les offrir au FN. Le Kremlin veut Le Pen au pouvoir et la Russie s'active aussi (trolls sur les réseaux sociaux et sites). L'extrême droite française fait oeuvre de haute trahison... avec la complicité des irresponsables qui se nourrissent du vide complotiste, tant leur paresse trouve trop épuisant de lire la presse et des livres pour s'informer vraiment... ! Complicité active, aussi, de l'ultragauche qui préfère son ego à la démocratie et utilise un langage et des insinuations qui lui font rejoindre le fascisme à force de le frôler... !!! ). Source russe... http://www.kp.ru/daily/26675/3697218/  

 http://bit.ly/2p89izk  (Rumeurs sur la campagne, FranceTVInfo)

SUR LES FAKE NEWS…. Quoi et comment… HuffingtonPost… http://huff.to/2qOIFvX  

Tout ce que des sites, faussement d'information (qui n'ont rien de professionnel mais tout d'idéologique) peuvent colporter de rumeurs et de désinformations fabriquées pour nuire... Faux sondages, accusations infondées, diffamation, etc. Lecture utile... Le Monde…  http://lemde.fr/2qOxS4O

Onze fake news… (parmi d’autres)…  20minutes… http://bit.ly/2pRLD5D

RUSSIE... Liens financiers (encore) entre le FN et la Russie… L’Express…  http://bit.ly/2php1HN

 https://en-marche.fr/article/communique-presse-piratage   (Piratage)

WIKILEAKS..  POUTINE et … le FN…. LeSOIR.be..http://bit.ly/2qDVgFF

KKK. Ancien chef du Ku Klux Klan… soutien de Le Pen… FranceTVInfo... http://bit.ly/2qbziKp

………………………………….

ISLAMISME. Liens UOIF et FN.  Un collectif du FN (« Banlieues patriotes ») tourne avec un membre de l’UOIF… Marianne… http://bit.ly/2plQwR4

 Un collectif FN avec une figure de l’UOIF… La Croix… http://bit.ly/2pNLWhc

Un candidat FN médiateur entre Lafarge et Daech… Médiapart… http://bit.ly/2qOshve

 RÉPONSE d’Emmanuel Macron sur l’UOIF… Vidéo, sur Yahoo actu. https://yhoo.it/2pSnABp

 ……………………………..

TERRORISME. « 7 figures de l’antiterroriste alertent : Le Pen fait le jeu des djihadistes ». NouvelObs … http://bit.ly/2p7PAE9

POLICE…  Alliance, syndicat majoritaire,  appelle à voter Macron… Libération…. http://bit.ly/2pSCasr

…………………………………

Pulsion de mort. « Jouissance létale du fascisme », Diacritik… https://diacritik.com/2017/05/04/la-jouissance-letale-du-...   

VIE… REFUS des JEUNES…Les Échos… http://bit.ly/2plTVPM

............  COMPLOTISME : autres notes ici (catégorie et tags).

02/04/2017

« Si le lien des mots à leur référence est coupé… »

FERRARI.jpg« Si le lien des mots à leur référence est coupé, toutes les manipulations sont possibles »

Jérôme Ferrari, entretien, L’Humanité

Acuité des questionnements sur l’actualité, dans cet entretien. L’auteur (qui enseigne la philosophie) publie des chroniques parues dans La Croix (il dit ne pas être croyant mais avoir une sorte d’attirance pour quelque chose qui est de l’ordre de la spiritualité, sans savoir pourquoi). Il a voulu, à travers ces chroniques, ne pas répondre à l’immédiateté vaine, mais prendre le recul de la pensée, appliquer les outils de la philosophie pour poser un regard sur le mouvant des événements, des thèmes de la période. Parce qu’il en percevait la nécessité. L’urgence sans précipitation, en quelque sorte. Et effectivement il met l’accent sur des failles  importantes qui menacent la communication et l’information : les fausses vérités auxquelles des gens vont croire et les réalités factuelles qu’ils refuseront de prendre en compte en croyant faire oeuvre de vigilance, alors qu’ils se laisseront prendre aux pièges du complotisme ou de ces « faits alternatifs » inventés par des manipulateurs. Il repère, pour l’avoir étudié sur lui-même, les modalités de l’enfermement dans des codes conformes (le groupe, le courant, la norme militante qui refuse la complexité, le doute, le retrait et le questionnement dérangeant de l’individu). Il examine le lien entre le social et ce qui fait cadre autrement, pour interroger la crise politique que nous vivons (la présidentielle en est un symptôme…). Et enfin (parmi les éléments que je choisis de citer, parce qu’ils me semblent centraux, il questionne, d’un côté, les pièges identitaires et leur instrumentalisation politique (nation figée, appartenance close et univoque), et, d’un autre côté, le fondamentalisme religieux, particulièrement dans une dérive de l’islam en islamisme (dérive qui est associée à un autre piège identitaire, quand l’identité se mêle à des concepts liés au sacré). 

Citations (entretien) : « En 1951, Hannah Arendt a écrit : « Le citoyen idéal d’un régime totalitaire n’est pas un militant convaincu, c’est quelqu’un pour qui la distinction entre vérité et mensonge n’a plus aucun sens. » Nous y sommes : » (…) « Mon expérience m’a guéri du militantisme. Il conduit, selon moi, à une grégarisation de la pensée. Je parle d’un conformisme social qui imprègne les individus et n’a rien à voir avec leur intelligence. » (…) « Les superstructures ne correspondent plus à la réalité sociale. Peut-être qu’en France l’explosion de la droite et de la gauche, pour des raisons assez symétriques, est le signe de cette crise. Avec des choses inacceptables : être un homme politique, voir les tentations identitaires, le gros danger qui guette, et trouver que c’est une bonne idée d’en jouer, c’est criminel, indigne. » (…) « Avoir vécu dans des pays arabes à majorité musulmane permet de faire l’expérience de la pluralité de l’islam, de constater que, de fait, c’est la version fondamentaliste qui tend à se répandre majoritairement. C’est inquiétant parce que cela tend à valider l’identification qui est faite ici entre islam et fondamentalisme. » 

L’entretien, L’Humanité, 24 mars 2017... http://bit.ly/2nYeSDb 

Deux liens sur le livre qui reprend les chroniques de La Croix : « Il se passe quelque chose », de Jérôme Ferrari, Flammarion… 

La Cause littéraire… http://www.lacauselitteraire.fr/il-se-passe-quelque-chose... 

Fiche Decitre… http://www.decitre.fr/livres/il-se-passe-quelque-chose-97... 

16/11/2015

« Fluctuat nec mergitur ». Malgré les larmes et le sang...

« Fluctuat nec mergitur »

…. Locution latine comme devise de Paris….

(Il est battu par les flots mais ne sombre pas) / (Il flotte mais ne coule pas) / (Fluctuat… Il fluctue, est agité, mais…)

Quelle que soit la traduction qu’on retient, la devise, inscrite sur le blason de la ville de Paris, sous le bateau symbolique, a pris un sens très fort pour nous, Parisiens, depuis ce 13 novembre. Et c’est exactement ce qui se passe : résistance, courage, désir de vivre. « Même pas peur ». Juste résister. Et rester unis, « Ne pas finir leur travail en tombant dans les pièges de la division ».  Malgré la tristesse, grande, continuer la joie, des petites choses et des grandes. Des petites d’abord. Lire au café, en dégustant un bon breuvage chaud, et en lisant toute la presse, pour construire notre pensée CONTRE et notre pensée POUR. Contre le terrorisme et ce qui le nourrit. Pour la fraternité entre nous tous, toutes origines, toutes classes sociales, tous âges.

Flotter, ne pas couler. Notre éthique… 

Je ne dis pas « morale » mais « éthique » : nuance...

Regarder la Seine, et ne pas penser au sang des morts et des blessés, respirer.

Mais on ne regarde pas la Seine de la même façon, et on pense au sang.

On avait des chiffres bruts : nombre de morts, 129 (132 maintenant?), et le nombre de blessés, 352, dont un grand nombre en urgence vitale absolue, plus ceux qui viennent consulter pour le choc traumatique.

Maintenant on a des visages et des noms, des prénoms, et on réalise plus. C’est un deuxième choc. Deuil partagé. Je pense à Martin Buber, à Emmanuel Levinas. Visages d’autrui, altérité. Si je reconnais en l’autre un visage, un regard, une conscience, je ne peux le tuer.

Retrouvant une photographie prise cet été, j’en ai fait le support visuel de mon ressenti actuel. (Je cherchais ce qui pouvait le mieux traduire la peine, l’émotion.)

Cela s’est imposé. Jour de pluie, sud méditerranéen, vitre de voiture, gouttes, lumière rouge. Le symbole des larmes et du sang… Je peux même y voir les couleurs de notre drapeau, si je veux (que beaucoup, Français ou pas, solidaires, ont mis en surimpression sur leur profil Facebook). Bleu? Traces bleutées, très subtil reflet, que peut-être j'invente. Blanc? Lumière, en point focal. Rouge? Ce feu qui, maintenant, est sang. Et je préfère penser le sang des morts et des blessés comme un feu qui, en nous, va transformer les paresses et les ignorances en colère active, force de savoir, énergie d’action….

En s’appuyant sur des pensées…

« Le visage me demande et m’ordonne. Sa signification est un ordre signifié. Je précise que si le visage signifie un ordre à mon égard, ce n’est pas de la manière dont un signe quelconque signifie son signifié ; cet ordre est la signifiance même du visage. » (Emmanuel Lévinas, « Ethique et infini », Fayard éd., coll. « L’espace intérieur », 1982)

« C’est le fait totalitaire qui atteste, en la niant, la réalité de la subjectivité du sujet. » (Jean Zacklad, « Pour une éthique », Livre III, « L’Alliance », éd. Textes et travaux, 1985)

« Mais on ne sème pas le mensonge, il prolifère, il occupe l’étendue qu’il doit constituer lui-même peu à peu, ce qui lui est facile quand tous les moyens sont prêts pour cela. Et pendant ce temps, la vérité enterrée germe. » (Maria Zambrano, « Sentiers », éd. des femmes 1992 / éd. Editorial Anthropos del Hombre, Barcelone, 1986 / traduit de l’espagnol par Nelly Lhermillier)

« Penser dans les choses, parmi les choses, c’est justement faire rhizome, et pas racine, faire la ligne, et pas le point. Faire population dans un désert, et pas espèces et genres dans une forêt. Peupler sans jamais spécifier. » (Gilles Deleuze / Claire Parnet, « Dialogues », Flammarion, Champs essais, 1996)Gouttes et sang.jpg