Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2015

André LAUDE, poète. Réédition d’une somme, son parcours d’un demi-siècle de lectures et regards...

VOL 1.jpgVOL 2.jpg

Mon dieu / donnez-nous notre pain quotidien / mais donnez-nous aussi / tout ce qu'ils nomment inutile : / le jaune de Van Gogh / le Mystère de Vermeer de Delft / la chanson de Petrarque et Laure / la course du lièvre effrayé à minuit devant les pharesde l'auto / le sourire de la touriste juive polonaise à Liverpool / le quatuor des cigales au pied de Montségur / la figure délivrée par le crachat sur un vieux piano / la plainte d'amour de la neige / la vision du couple nu au centre exact de la clairière / en Forêt noire / le cerceau de la petite fille dans une ruelle de Barcelone / le soleil des poitrines nues de femmes et d'hommes / dont la marche commune abrège la nuit

André Laude

Libre dans le désert / Comme une blessure rapprochée du soleil

Réédition en coédition (2015, les deux volumes écrits par André Laude pour Les Nouvelles littéraires en 1975). Un parcours de plusieurs décennies : littérature et art... « La Légende du demi-siècle d’André Laude. Introuvable aujourd’hui, ce bijou de la culture contemporaine circule sous le manteau, comme un Samizdat... Pour marquer les vingt ans de la mort d’André Laude, la Revue A L’Index et Levée d’Encre le rééditent dans son intégralité. »

.................

Les éditeurs de « La légende du demi-siècle » intégrale : A  L’Index/Le livre à dire et Levée d’encre...

Infos : A  L’Index/Le livre à dire...   Courriel : revue.alindex@free.fr

 Site : http://lelivradire.blogspot.fr/ (vol.1, Levée d’encre)

Blog : http://lelivreadire.blogspot.fr/2015/05/laude-en-cours.html  (vol.2, Levée d’encre / A L’Index)

..................

Archives... La légende du demi-siècle 1, note sur la publication en 2011, éds Levée d’encre. Le Post/Huffingtonpost. « La légende d’André Laude », 29-04--2011 : http://huff.to/1KYNzdE

Des poèmes d’André Laude, à lire en ligne sur Albatroz (blog) : http://albatroz.blog4ever.com/articles/poasie-a-andra-laude

Poèmes, aussi, sur « Poésie, Muzik, Etc. » : https://poesiemuziketc.wordpress.com/2012/09/13/andre-laude-poemes/ 

André Laude, Poezibao, Par Marie-Claire Bancquart  (« Ne pas oublier André Laude ! Ultrasubjectif et ultraengagé, avec cette langue d'objurgations et de violences qui se fait aussi bouleversante de dénuement personnel, il a souvent quelque chose de mystérieux dans ses alliances de mots, dans ses références. Et en même temps il écrit avec une pureté et une simplicité persuasives.») : http://poezibao.typepad.com/poezibao/2008/11/oeuvre-potique.html

« Poésie urgente », site des Amis d’André Laude : http://andre.laude.pagesperso-orange.fr/

Hommage (libertaire) : http://lesvoleursdefeu.free.fr/crbst_21.html

Esprits nomades. Titre, « Une colère si proche du soleil », qui fait écho à un vers de René Char et à un titre d’André Laude, « Comme une blessure rapprochée du soleil », 1979 : http://www.espritsnomades.com/sitelitterature/laude/laude.html

Une note forte de Stéphane Vallet sur son blog « Le cercle des inquiets » (et d’autres pages sur ce poète, dates diverses) : http://bit.ly/1GAaJsZ

Une belle page de Bernard Morlino, sur son blog : http://bit.ly/1FL8ygv

Un poème (de détresse), un portrait (par Cartier-Bresson, dessin), et une note brève, éclairante sur la difficulté à vivre de cet auteur, qui, d’après ce qui est dit, ne pouvait ni être aidé, ni être aimé facilement par des femmes dans l’intime - trop torturé pour ne pas faire souffrir en retour celles qui l’aimèrent, douloureusement. (Mais, aimé, il le fut d’amis, les pages qu’on trouve le montrent – amis souvent impuissants, cependant, à faire écran à une douleur ayant certainement des racines anciennes, peut-être simplement cette mort si précoce de la mère). Cette page aide à comprendre le déchirement des textes, au bord de gouffres intérieurs : http://www.dechargelarevue.com/id/index.php?art=183

Un témoignage poignant, et le dernier poème, testament bouleversant. Par André Chenet, 2009, sur Francopolis : http://www.francopolis.net/Vie-Poete/Laude-octobre09.html

Sur une exposition d’artistes qu’André Laude appréciait, 2013 : https://agendapoetique06.wordpress.com/tag/andre-laude/

« André Laude : rêveur inguérissable, coureur d'infini », Poebzine, note du 22-02-15, par François-Xavier Farine (et lien vers une de ses chroniques) : http://poebzine.canalblog.com/archives/2015/02/22/31582663.html

Des poèmes d’André Laude, à lire en ligne sur Albatroz (blog) : http://albatroz.blog4ever.com/articles/poasie-a-andra-laude

Fiche wikipedia, André Laude : http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Laude

Un ouvrage peut aider la compréhension des dimensions de l’œuvre, en la resituant dans un cadre (non enfermant, au contraire) : « Histoire de la littérature libertaire en France », de Thierry Maricourt, Albin Michel, 1990. (Même si certains engagements révolutionnaires d’André Laude ne furent pas toujours d’esprit libertaire : Cuba, etc. Le poète eut là, aussi, ses forces et ses faiblesses, dans les choix, les idéaux contradictoires. Une vie a toujours ses points aveugles. Celle-ci comme une autre. Reste un être émouvant, un itinéraire cohérent, et une œuvre, forte.) Page, édition : http://bit.ly/1L32Op9

Les commentaires sont fermés.