Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2019

1. Synchronicités (conscience, univers connecté, rêves et autre temporalité)

INEXPLORE SYNCHRONICITES.jpgOn doit évoquer de temps en temps les ombres idéologiques, qui sont des menaces réelles... Alors c'est bon de compenser cela en allant vers les rêves de notre conscience (on le fait aussi en créant poèmes ou photographies).
 
Synchronicités, cela peut surprendre, comme sujet. Jung a écrit un livre, majeur, sur ce sujet, et d'autres (analystes, philosophes, scientifiques) ont étudié cette question (qu'on laisse ouverte). Parfois il est nécessaire de lâcher la rationalité courante pour s'autoriser à aborder le réel et ses voiles autrement. Rationalité, mais autre. Et ceux qui ont vu les quatre documentaires d'Arte sur l'espace cosmique (La Magie Du Cosmos : l'univers, le temps et l'illusion du temps, l'hypothèse des multivers, le saut quantique - voir lien en fin de note...) seront en pays familier.
 
J’ai utilisé trois articles de la revue "Inexploré" (Inrees), et complété la documentation par des liens vers des sites, d'autres articles (notamment de Diacritik, note suivante), des essais (dont deux mémoires de recherches universitaires, à lire en ligne), des fiches et des bibliographies intégrées. 
Sur des sujets qui provoquent un recul sceptique chez certains (qui, alors, appliquent la méthode du doute au sujet mais pas à leur propre réticence), je crois nécessaire d’interroger d’abord nos peurs et ignorances, et d’appliquer ensuite une posture mentale pragmatique. (Qui vit quoi et expérimente quoi… ?).
 
Mais ce qui donne sens à ma manière de penser aussi le rapport à l’étrange, qui interpelle, ce sont les deux textes de Diacritik : une recension et un entretien (note qui suit). 
Multivers, écriture et multirêves… 
Ce que cherche à déchiffrer la création de textes ou d’images : notre conscience devant un réel qui échappe à la saisie immédiate des sens. 
Et comment l’intellect peut accepter de renoncer à une fausse rationalité en passant par la création et le rêve.
Car l’irrationnel serait plutôt dans la crispation sur des données que l’habitude mentale fait accepter, en refusant de lâcher prise pour faire ce "saut quantique" de notre imaginaire et pouvoir penser autrement.
La synchronicité ne peut être comprise à partir de schémas réducteurs. Des données différentes de la science (ou des hypothèses) permettent de concevoir des causalités, des processus rendant cela possible. Des faits mystérieux restitués dans un contexte de réalités encore plus étonnantes… 
 
ARTICLE. "Des rêves connectés au futur"… Qu’est-ce que le temps ? Une ligne passé-présent-futur, vérité linéaire, ou une sorte d’espace, ou une dimension de l’espace (espace-temps) ? Une illusion que notre mental crée, incapable de penser ce qui le dépasse ?
Pouvons-nous influencer notre vie en utilisant les synchronicités, en les appelant, voire en les provoquant ? Si les différents moments du temps peuvent être connectées, grand mystère, fascinantes questions.
"Ainsi, dans la culture aborigène d’Australie la notion de rêve est centrale et cette cinquième dimension a sa propre temporalité."… (Voir aussi, note suivante, donc, les deux articles de Diacritik, où les rêves interviennent dans une démarche qui mesure l’écriture au mystère de multivers, théorie, hypothèse qui peut donner des clés pour tenter de saisir le mystère d’un temps qui ne serait plus le temps, et d’un univers multiple aux dimensions peut-être parallèles)... https://www.inrees.com/articles/reves-connectes-futur-cha... 

ARTICLE. "Créer ses synchronicités". Titre troublant… Que dit cet article ? Il part de l'expérience d'un chercheur passé par le chamanisme - dont l'utilisation d'herbes aidant à des changements d'état de conscience. L'article, entretien, aborde un sujet qui est traité dans un livre publié chez Trédaniel. Les synchronicités (celles dont parle Jung) et la rétrocognition (ce que fait la conscience, ce qu'elle peut faire encore plus), dont parlent plutôt ceux qui s'intéressent à ce que les prolongements de la physique quantique modifient de notre conception du temps et de l'espace. (Arte a produit et diffusé un passionnant documentaire, DVD maintenant, qui vulgarise ces notions). Tout est-il figé,  inscrit, provoqué par des causalités qu'on ne maîtrise pas, individuellement et collectivement ?  Ou, paradoxalement, ne créons-nous pas, parfois, des négativités qui forgent ce qu'on appelle des "prophéties autoréalisatrices" (dont la loi des séries est un exemple). Ou, au contraire, des opportunités que peut-être notre conscience a projetées dans le réel, par le mystère de notre possible connexion au Tout de ce qui est. Univers, multivers…  Lire cet article. Surtout le passage sur la rétrocognition et l'effet possible, sur le réel, des actions de la conscience (individuelle ou collective). Et peut-être, ensuite, ouvrir le livre de Romuald Leterrier, "Se souvenir du futur"... https://www.inrees.com/articles/creer-ses-synchronicites/

ARTICLE. "Univers connecté : entretien avec Nassim Haramein", Inrees… Ces hypothèses qui peuvent paraître étranges sont plus compréhensibles quand on les situe dans un contexte d’univers connecté, en suivant les recherches et théories de Nassim Haramein, qui explique un peu, dans cet entretien de vulgarisation, ce qu’il entend par univers connecté. "Ce qu’il présente", dit l’introduction, "est une théorie du champ unifié, une théorie qui fait se rejoindre la relativité d’Einstein et la mécanique quantique." Sa conception est l’idée d’un univers holographique où tout (l'information) est aussi dans un proton. Quand il parle de l’énergie du vide (et des possibilités techniques que cela suppose) il semble retrouver  les intuitions de Tesla, et les presciences d’Einstein, tant philosophiques que scientifiques (voir le passage sur la géométrie)...https://www.inrees.com/articles/univers-connecte-conscien...

Mais pour comprendre plus facilement ces notions si complexes, si difficiles à envisager avec nos codes de pensée, rien de tel que des recherches du côté de la science (recherches qui, d’ailleurs, font retomber sur philosophie et poésie…).

.........................

Jean-Pierre Luminet, astrophysicien et poète, dit ceci : "Le but de l’astrophysique est d’explorer le cosmos. Or le philosophe Gaston Bachelard évoque justement la double profondeur du cosmos et de l’âme humaine, elle-même thème de prédilection de la poésie." Entretien... https://www.letemps.ch/sciences/jeanpierre-luminet-poesie...

....

Inès Safi, chercheuse en théorie de physique quantique 
(CNRS, Paris, et Institut à Casablanca), et méditante
soufie, parle, dans un entretien du Quotidien d’Oran,
des liens (ou oppositions) entre religion et science,
et aborde la question de la spiritualité et de la
rationalité spirituelle (autre conception de la
rationalité, fondée sur sa perception des changements
mentaux induits par les découvertes de la théorie
quantique.)...

http://www.lequotidien-oran.com/?news=5274560

......................................................................................................................................................

Pour ces recherches… NOTE QUI SUIT : "Synchronicités ? Détour par l‘astrophysique et la cosmologie (pensée des multivers, voyage dans l’étrange…"). LIENS vers articles, 2 conférences en ligne (astrophysique, cosmologie), DVD d'Arte, livres... 

MC San Juan

23/07/2015

Lire José Val del Omar, citations (espagnol et traduction) et liens…

VDO SIN FIN.jpg

Citations…  Je reprends et regroupe ici certains des fragments de José Val del Omar découverts lors de l’exposition de juin et sur les sites associés. J’y ajoute deux pensées trouvées sur des pages de blogs (des passionnés connaisseurs de l’auteur cinéaste et poète). Et je fais de l’ensemble une traduction personnelle, libre…

« Somos  los terminales nerviosos de la retina colectiva» (Nous sommes les terminaux nerveux de la rétine collective)

« Lo que llamamos contranos u opuestos son trozos de la Unidad. » (Ce que nous appelons présences contraires ou réalités adverses sont des fragments  de l’Un).

... « Todo desea ser Todo, y para ser Todo hay que no ser nada. Comenzar por quedar vacio. » (En tout il y a désir d’être le Tout, et pour être Tout il faut n’être rien. Commencer par rester vide.)

 « Somos  los terminales nerviosos de la retina colectiva» (Nous sommes les terminaux nerveux de la rétine collective)

« El circuito eléctrico nos introduce en el simultáneo. Todo se convierte en directo camino » (Par le circuit électrique nous pénétrons dans le simultané. Tout se transforme en voie directe.)

« Existe en la sustancia una Conciencia Colectiva que alumbra y taladra nuestras miserias. » (Il existe dans la matrice matérielle une Conscience collective qui illumine et transperce nos misères.)

« El mirar sólo desde una parte nos amodorra. » (Le regard qui ne viendrait que d’une source partielle nous transformerait en dormeurs.)

« El propio hombre es una insólita unita contradictoria a la que llamamos individuo. » (En soi l’être humain est une insolite unité en contradiction avec ce que nous appelons individu ou individuation.)

« El hombre está en camino hacia la Unidad; ese camino es pálpito entre diferencias. » (L’être humain est en chemin vers l’Unité, vers le Un; ce chemin palpite entre les réalités divergentes.)

«Sobre el diario parpadeo, todo marchitándose y todo naciendo. » (Sur le cillement léger du jour, tout s’étiolant et tout venant au monde.)

«Lo más opuesto se conjuga y armoniza.» (Du plus lointain opposé tout se rejoint et crée l’harmonie.)

………………

Une de ses réflexions sur le cinéma : «Puedo deciros que en las proyecciones cinematográficas puras el telón desaparece, la retina del espectador desaparece, sólo queda nuestra pantalla psíquica absorbiendo los rayos luminosos como si fuera la superficie de un lago profundo, sobre el que se proyecta un sueño y en el cual el instinto se reconoce. Y conectarse. Y fundirse. » (Je peux vous dire qu’à la projection des films le rideau disparaît, la rétine du spectateur disparaît, seul demeure l’écran psychique absorbant les rayons lumineux comme si c’était la surface d’un lac profond, sur lequel se projette un rêve et dans lequel la part profonde de l’être se reconnaît. Et ainsi se relier. Et se fondre en cela.). Source : https://navegandohaciamoonfleet.wordpress.com/2015/05/21/citas-un-lago-profundo/

Pensées sur la perception du réel, le rêve et la conscience : « Tras la verdad palpable, hoy nos adentramos más y más en un profundo sueño táctil.» (Après le temps de la vérité palpable, actuellement nous pénétrons de plus en plus dans un profond rêve tactile). Source (page avec un poème en hommage à l’auteur « en risque de parrhèsia »).

Le livre « Val del Omar sin fin » est une publication de la Filmoteca de Andalucia, Granada.

…………………………………………………………………

LIENS :

Page de blog. « José Val del Omar, un genio olvidado ». Génie oublié : http://osomosonosomos.blogspot.fr/2009/05/jose-val-del-omar-un-genio-olvidado.html

Parrhèsia ? Une parole qui ose une mise en danger, éthique du risque de dire plutôt que le silence : http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=4440

Textes et livres de et sur José Val del Omar, sur le site dédié : http://www.valdelomar.com

Soundcloud : https://soundcloud.com/val_del_omar

Fiche wikipedia : https://es.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Val_del_Omar 

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Val-del-Omar/46660711337?fref=photo