Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2017

L'athéisme, tabou en "pays" musulman...

BLASPhémateur.jpgLe texte d’Angeline Montoya, 20-12-17, paru dans Le Monde, repris sur le blog de Waleed Al-Husseini (La voie de la raison), athée ex-musulman qui a payé très cher son athéisme (emprisonné par l’Autorité palestinienne, puis exilé en France où il a été déçu par l’insuffisant soutien à gauche). 

Texte très intéressant, sur la difficile liberté de conscience, liberté de ne pas croire.

Et témoignages. 

Une seule chose me gêne, c'est le nom du blog de Waleed Al-Husseini,  car "La voie de la raison » (si on l’associe à une conviction athée affirmée et à une critique sans concessions de la religion, musulmane ici) cela peut signifier que l’athéisme est le seul choix rationnel, que la raison ne peut que produire l’athéisme (mais on comprend la position de celui qui tient ce blog, lui qui a tant souffert de l’obscurantisme, et qui le combat passionnément)... Cependant la raison a des tas de manières de s'exprimer. Un mystique peut être extrêmement rationnel. De même, l'athéisme peut recouvrir plusieurs sens. Notamment le rejet total de toute transcendance (même totalement étrangère aux religions et à une quelconque croyance à un Dieu personnage), ou le simple refus de croire à un Être transcendant, cette divinité unique des monothéismes. (Encore que les théologies soient fort différentes d'une religion à l'autre, un des monothéismes cultivant le questionnement légitime). 

TRAHISON française.jpgLe risque de cette association de l'athéisme et de la raison est le glissement de certains vers un militantisme antireligieux ou anti-spirituel (suivant les cas). Alors que toutes les options sont possibles pour une conscience libre.

Et c'est là cependant que ce texte est important et utile, en montrant la difficulté à exprimer ses choix personnels dans certains contextes ou lieux et certaines communautés soudées par l'appartenance religieuse. J’ai mis « pays » entre guillemets dans le titre, car le pays dépasse le territoire, et son sens aussi, les frontières étant physiques ou mentales.

Angeline Montoya insiste sur le piège tendu à des athées ex-musulmans par l’extrême droite (sites et associations) qui dit les soutenir et critique l’islam en s’appuyant sur certains discours d’athées pour attaquer en fait la communauté musulmane, et déguiser ainsi le racisme… Citation : « Ce que ses détracteurs appellent l’« islamo-gauchisme » – incarné dans le débat français actuel par le site Mediapart et son directeur, Edwy Plenel –, en condamnant toute critique de l’islam, laisse ces athées, souvent jeunes et sans grande expérience du militantisme, à la merci des véritables islamophobes. » De Waleed Al-Husseini elle rappelle la publication du livre « Une trahison française », qui, résume-t-elle, exprime « son désenchantement face à la frilosité d’une certaine gauche vis-à-vis de l’islamisme ».

Un précédent livre de Waleed Al-Husseini faisait le récit de ses épreuves, « Blasphémateur ! Les prisons d’Allah ». Ils sont à lire, et lui à soutenir, pour son courage (et pour ne pas laisser des extrémistes croire avoir le droit de le récupérer, s’il ne trouve d’adhésion apparente que chez eux, ou surtout chez eux, très faussement laïques). Je crois que les athées ex-musulmans doivent se rapprocher aussi des laïques musulmans, qui allient le fait d’être croyants et celui de s’engager pour défendre les valeurs républicaines et la liberté de conscience, y compris celle des athées issus de leur culture, mais à qui ils reconnaissent, eux, le droit de ne pas croire... Page du blog reprenant le texte... https://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2017/12/latheis...

Liens. Les livres de Waleed Al-Husseini, pages des éditions et articles associés…

« Blasphémateur ! Les prisons d’Allah », page de l’édition, Grasset… http://www.grasset.fr/blasphemateur-9782246854616 

Page de RFI (« L’exil de ‘’l’athée de Palestine’’ »), sur le livre publié chez Grasset en 2015, « Blasphémateur ! Les prisons d’Allah »… http://www.rfi.fr/hebdo/20150220-blasphemateur-waleed-al-...

« Une trahison française », page de l’édition, Ring… http://www.ring.fr/livre/livre.php/livre/une-trahison-fra...

Page de RFI (« Le brûlot de Waleed Al-Husseini face à l’islamisme »), sur « Une trahison française », mars 2017… http://www.rfi.fr/france/20170331-litterature-trahison-fr...

Sur le site du Comité Laïcité République, plusieurs liens, revue de presse sur « Une trahison française »… http://www.laicite-republique.org/une-trahison-francaise-... 

Le Point, mars 2017, rappelle le choc des attentats qui coïncident avec la mise en garde de Waleed Al-Husseini  et montrent à quel point il avait raison d’alerter… Citation.  « Le 7 janvier 2015, Waleed Al-Husseini dédicace chez son éditeur Grasset les premiers exemplaires de son livre Blasphémateur, les prisons d'Allah. Le doux jeune homme aux longs cheveux noirs y revient sur son parcours de blogueur palestinien athée qui, après dix mois passés dans une geôle pour "atteinte à l'islam et à la sûreté de l'État", a fui la Cisjordanie et sa famille pour rejoindre ce "pays des libertés" qu'est la  France. Soudain, son téléphone sonne : les frères Kouachi, en décimant la rédaction de Charlie Hebdo, viennent de prouver que la liberté d'expression et celle de blasphémer…»... http://www.lepoint.fr/societe/waleed-al-husseini-en-franc... 

Marianne, mars 2017, « Islamisme, ce Palestinien qui dénonce la trahison des élites françaises »… Extrait. « Français de fraîche date et Palestinien de naissance, le jeune polémiste Waleed al-Husseini lance dans son dernier livre (“Une trahison française”, Ring éditions) un cri de colère contre tout accommodement avec l’islamisme. / Voici un troublant regard porté sur la France. Un jeune regard où la douleur n'est pourtant pas exempte de tendresse. / Waleed al-Husseini croyait - et il croit encore - aux lumières du pays qui l'a accueilli après les épreuves subies en Cisjordanie pour « blasphème ». L'Autorité palestinienne, que seuls les Candide s'ingénient à croire laïque, l'avait jeté au cachot après avoir découvert le blog où l'adolescent revendiquait son athéisme. Il ne fut extrait de sa prison que sur intervention française. »... https://www.marianne.net/societe/islamisme-ce-palestinien... 

Musulmans laïques… 

Tribune de Nasser Ramdane Ferradj, voix des musulmans laïques progressistes, et fondateur du Collectif des musulmans progressistes et laïques. Libération, octobre 2017… Citations : « Au lieu de faire entendre nos voix qui condamnent l’islamisme, qui défendent le droit des femmes, qui approuvent le principe précieux de la laïcité, des journaux de gauche privilégient des organisations communautaristes comme le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). (…) « Les médias donnent aussi la vedette au Parti des indigènes de la République (PIR), groupuscule identitaire dont l’animatrice, Houria Bouteldja, a publié un brûlot les Blancs, les Juifs et nous (1). Ils ouvrent micros et studios à des associations régressives comme Lallab, qui se présente comme féministe mais fait campagne pour l’abrogation de la loi de 2004, c’est-à-dire pour le voile islamiste à l’école, et invite comme modèles à suivre des femmes comme cette députée tunisienne du parti Ennahdha ayant œuvré pour que la Constitution déclare la femme «complémentaire» de l’homme, ce qui revient à lui assigner un rôle second. La réforme a été rejetée grâce aux vraies féministes tunisiennes, dont Lallab ne parle jamais. »... http://www.liberation.fr/debats/2017/10/12/nous-musulmans... 

Musulmans laïques, fiche wikipedia… https://fr.wikipedia.org/wiki/Musulmans_laïcs 

Le soufisme, pour une « spiritualité laïque », "Le Courrier du Maghreb et de l'Orient"… (rempart au fondamentalisme)… https://lecourrierdumaghrebetdelorient.info/islam/islam-s...

Un blog, Islam laïque… http://islamlaique.canalblog.com 

03/04/2017

Sur une manifestation… et des questions.

Samedi, une manifestation a eu lieu, censée être un soutien aux Palestiniens, mais révélatrice d'autres motifs idéologiques. L'appel était signé notamment par le racialiste PIR et une liste d'associations pro-palestiniennes (mais surtout hostiles à Israël et aux Juifs : pas vraiment pour la paix et deux États...). Un des slogans pour relayer l'appel était "Séparation du CRIF et de l'État", ce qui signifie qu'étaient reprises les thèses complotistes sur le soi-disant pouvoir des Juifs. La récente manifestation contre les violences policières avait été largement l'occasion de crier des slogans antisémites (et le sujet n'avait rien à voir pourtant avec Israël et la communauté juive...). Que ce genre de manifestation soit autorisé par la préfecture est scandaleux. Des personnalités étaient intervenues pour qu'elle soit interdite (dont la maire de Paris, signalant un risque de trouble à l'ordre public). Lire la note de blog d'Hebib Meyer (ample et documentée), qui fait quelques rappels nécessaires... http://www.huffingtonpost.fr/meyer-habib/manifestation-bo...

Attiser les tensions est très dangereux. Et de tels appels sont très loin des positions de ceux qui soutiennent des projets de paix (et donc sont capables de critiquer ceux qui s'y opposent, sans oublier que ces freins sont largement aussi chez les Palestiniens : le Hamas n'étant pas un modèle d'humanisme et de démocratie, sa charte en est un signe, entre autres).

Les liens ci-dessous donnent des informations complémentaires : analyse de Laurent Joffrin sur les dessous du mouvement BDS, chronique de Libération sur les réseaux antisémites, lien vers le site de LPM (La Paix Maintenant, qui milite pour la paix entre les deux peuples en informant largement), lien vers la page des communiqués du CCLJ (Centre Communautaire Laïc Juif belge), qui a le souci de l'intégrité d'Israël comme pays et de la sécurité du peuple, mais n'hésite pas à critiquer le gouvernement israélien pour dénoncer des atteintes aux droits des Palestiniens : tout le contraire d'un positionnement identitaire (le piège dans lequel d'autres tombent, cette manifestation en étant une preuve : le piège identitaire crée la haine...). Voir aussi l'analyse du MPCT (Mouvement contre le terrorisme).

Les positions univoques ne mènent pas à la paix. Comme le demandaient les deux mères (israélienne et palestinienne) témoignant dans le livre "Nos larmes ont la même couleur", à l'étranger ne pas entrer dans le conflit, dans la guerre, mais soutenir les initiatives de paix. (Ainsi, pour ne donner qu'un exemple, les associations pro-palestiniennes qui manifestaient ont-elles parlé quelque part de la grande marche pour la paix de femmes très nombreuses avançant ensemble, Israéliennes et Palestiniennes? Non.). A noter, parmi les signataires, Mgr Gaillot (!) et quelqu'un pour l'Acat (chrétiens contre la torture...). Décidément, relents inquiétants. Il y a aussi quelqu’un d’Ensemble... Et un groupe de La France insoumise (Douai), mais la virgule entre le nom du mouvement et le groupe peut faire croire que L.F.I. signe en tant que mouvement.

Aucune autre association de droits de l'homme ne s'est compromise, en dehors d'Acat...

LIENS... 

"BDS, dessous d’un boycott", chronique de Laurent Joffrin, Libération (2015, mais toujours valable…)… http://www.liberation.fr/planete/2015/08/14/bds-dessous-d...

Autour des manifs pro-palestiniennes, "Antisémitisme, les réseaux de la haine", chronique, Libération (2014, toujours valable)... http://www.liberation.fr/societe/2014/07/22/antisemitisme...

La Paix maintenant s'engage pour la paix entre les deux peuples dans la perspective de deux États… http://www.lapaixmaintenant.org 

CCLJ. Centre Communautaire Laïc Juif. Les communiqués n’hésitent pas à critiquer des actions du gouvernement israélien, mais la charte (lisible dans la rubrique « Qui sommes-nous? ») affirme le souci de l’intégrité d’Israël et la lutte contre l’antisémitisme... http://www.cclj.be/tags/communiqués 

Note (au sujet de cette manifestation) sur le site du MPCT Résistance au Terrorisme... http://www.mpctasso.org/spip.php?article1654

17/03/2017

PASSANTS… « Nous sommes tous des passants », dit Achille Mbembe, historien et philosophe…

Mbembe.jpg« Nous sommes tous des passants »… Alors pourquoi nous emprisonner dans des certitudes identitaires qui nous font nous méfier des autres et causent le racisme? Prenons conscience que nous sommes « tous des passants » et lâchons l’inutile piège identitaire. Passionnant texte d'Achille Mbembe

Tous « passants », prisonniers qui doivent se défaire des pulsions morbides des fausses appartenances. C’est à la fois vrai et incomplet...  Vrai à un niveau de haute sagesse, celle de ceux qui ont fortement la conscience du passant qui se sait éphémère sur cette terre (même si tous se savent mortels...). Cependant on naît quelque part, imprégné de l'esthétique des paysages du lieu,  des parfums de la région, des goûts des recettes.  Et nous pensons d'abord dans une langue (ou bi-langue). C'est à partir de cela que nous trouverons le goût des autres et le goût d'ailleurs... Pas en nous déracinant de notre culture au sens privatif, mais plutôt en nous enracinant dans des liens avec ce qui nous était au départ étranger. La haute sagesse d'une conscience identitaire élargie à la planète (et plus, cf. pensée du tao, par exemple) n'est pas opposée à un ancrage. Je complèterais (et corrigerais) cette profonde réflexion du philosophe par celles qui sont développées dans deux ouvrages. Celui d'Amin Maalouf, "Les identités meurtrières" (il dénonce le danger du communautarisme, mais ne voit pas comme idéale une uniformisation illusoire et pauvre...). Et celui d'Amartya Sen,  "Identité et violence" : il définit le multiculturalisme - où les cultures plurielles se rencontrent et s'enrichissent - qu'il oppose au mono-culturalisme (où les communautés sont refermées sur elles-mêmes, coupées des autres) : la pluralité culturelle traverse d'abord l'individu... Et donc, sage peut-être mais ancré, pluriel lui aussi, l'individu, loin des prisons mentales de communautés figées,  baigne dans la richesse du multiple... Je crois qu'il vaut mieux penser que tout peut se croiser et interférer.

Extrait : « Malheureusement, le propre du moment néolibéral est de libérer toutes sortes de forces obscures et perverses que l’on était plus ou moins parvenu sinon à dompter, du moins à reléguer dans le domaine des tabous dans un passé pas très lointain. Tel est le cas du racisme, mais aussi de toutes les pulsions autoritaires dont il faut  répéter qu’elles n’épargnent pas les démocraties libérales. / On ne l’a pas suffisamment fait ressortir, mais à la racine du racisme propre aux sociétés prises dans les rets du néolibéralisme se trouve la difficulté de jouir. Cela étant, les pulsions racistes sont ­devenues des pulsions de type libidinal. / Pour fonctionner, le racisme a besoin de la fiction selon laquelle il y aurait des corps purs, des cultures pures, du sang pur. Or, il n’existe aucun corps humain qui soit pur, diaphane. En matière de corps, de religion, de culture ou de sang, le blanc n’existe tout simplement pas. Tous les corps sont gris ocre et obscurs. Et c’est ce qui fait d’eux des corps vivants et humains, et à ce titre poreux, ouverts sur ce qui les fait vivre, sur la chair du monde. »

Lien, Le Monde, 24-01-17... http://mobile.lemonde.fr/idees/article/2017/01/24/nuit-de... 

Achille Mbembe a publié un essai sur les nationalismes, et leur lien avec l’évolution autoritaire des pouvoirs, les passions guerrières, la violence. « Politiques de l’inimitié », 2016. Vers un au-delà de l’humanisme. Page de l’éditeur : http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Politi...

30/03/2012

FAIRE FRANCE ENSEMBLE. Pétition Respect Mag-Nouvel Obs. Le texte (et ma réflexion...)

FAIRE FRANCE ENSEMBLE.png

« Nous intellectuels, responsables ou citoyens musulmans, juifs, chrétiens ou non croyants, voulons manifester notre volonté de préserver l’unité de la nation autour des valeurs de la République dans l’épreuve que traverse le pays après les assassinats des enfants juifs, de leur professeur, et des militaires de Toulouse et de Montauban. L’heure est grave : dans cette période de campagne présidentielle, nous mettons en garde tous les candidats contre la tentation d’instrumentaliser ce drame à des fins partisanes et de diviser les Français sur des critères communautaires que nous récusons. »

SUITE du texte, et signature, sur le site petitions24.net : http://www.petitions24.net/faire_france_ensemble 

L'Appel sur Le Nouvel Observateur : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120327.OBS4745/faire-france-ensemble-signez-l-appel-du-nouvel-obs-et-respect-mag.html (avec le lien vers deux articles, dont la chronique de Jean Daniel)

Pendant que nous tentons de penser ce qui est si difficilement pensable, mais doit l’être….Et pendant que nous lisons des textes divers de contributeurs ayant des points de vue parfois très contradictoires sur ce que peut la raison devant la folie et le fanatisme meurtrier, pendant ce temps la présidentielle continue. Campagne coupée en deux par l’horreur des faits. Dans cette campagne c’est bien de dire aux candidats ce dont nous ne voulons pas. Ni abjecte instrumentalisation, ni récupérations douteuses. On le dit de plusieurs manières, dont les pétitions sont une part. Notre « je » pour exprimer nos refus, ne laisse que notre nom, perdu parmi d’autres. Il est très possible que, signataires, nous ne donnions pas tout à fait le même sens aux mots de ce texte. Peut-être, même, que nous pourrions être en désaccord total, sur certains points, importants pour nous, avec des « je » qui voisinent le nôtre.

Justement… Je lis et relis des articles, et laisse aussi les textes de côté, prenant le temps de la réflexion. Mais j’ai été, dans ces lectures, particulièrement intéressée par le difficile équilibre à trouver entre les deux marges extrêmes de ce que croit pouvoir l’approche rationnelle, au-delà de l’émotionnel.

D’une part, la volonté de définir les diverses causalités d’une tuerie ignoble,  pour que,  les appréhendant un peu mieux, on tente de voir comment notre pays peut mener la lutte contre le terrorisme (surveillance des extrémistes, lois, police, justice, société, psychiatrie, culture, éducation, idéologie, lutte contre la délinquance et le trafic d’armes, communautés, religions, spiritualité, relations internationales, politique, géopolitique, etc.). Mais, dans cette volonté, le risque d’un glissement vers une « compréhension » qui banalise (comme dans un texte « littéraire » paru dans Le Monde ce jeudi), ou, pire, excuse presque, projetant la culpabilité sur un contexte social qui ne peut certainement pas expliquer à lui seul une si grande folie criminelle (comme le fait Tariq Ramadan dans un entretien que j’ai lu sur un blog - et paru dans Le Monde des Religions : semblable à lui-même). NON! Il ne faut pas déplacer la responsabilité, la culpabilité !!! Il ne faut pas manipuler...

D’autre part, le souci, de combattre. Surtout, combattre (grilles similaires, mais pensées autrement). Avec, cette fois, le piège des projections, des simplifications outrancières. Le risque, aussi, de se rapprocher de ceux qui instrumentalisent (qui font semblant de lutter contre la terreur, mais cachent derrière cela d'autres objectifs réels, haineux : la terreur sert leur propagande, comme leur haine sert la terreur - diabolique complicité).

Le « pourquoi » de tels faits. Et le « comment » de la lutte contre ces faits. Pas de juste milieu confortable, là. Juste un nécessaire aller-retour entre les deux frontières à ne pas dépasser.

Mais, oui : FAIRE France ENSEMBLE... J'ai donc signé.

04/12/2010

Trames nomades... Orientation de ce blog, description...

TRAMES NOMADES... tramesnomades(@)gmail.com   

Pourquoi « trames » ? Et pourquoi « nomades » ?  

Trames ? Borges et Joubert le disent bien (voir les exergues, colonne de droite, haut)) : tout est trame, fils tissés, fragiles fils tissés.  Mais libres fils, de ces métaphores à réinventer pour s'ancrer autrement dans notre réalité, et dans ce rapport avec autrui, avec nous-mêmes...                                                                                                                                                                                                                            Nomades ? Mais nous le sommes tous, d'une manière ou d'une autre...  Dans un devenir de jour en jour, qui nous transforme, nous fait traverser des frontières réelles et symboliques, internes et externes. Sauf à se figer dans la peur, nous venons d'exils, de voyages, de métissages, de rencontres...  

La thématique de ce blog tient en trois mots : implications, culture, questionnements.  

PRESENTATION, le BLOG, en RESUME   : CULTURE DIALOGIQUE pour un HUMANISME fondé sur la PENSEE.

AXES : Droits humains / Frères de Rive…S / Culture / Ecriture...

REFUS du RACISME sous toutes ses formes. Celui, évident, que tout le monde peut repérer... Mais aussi... celui qui met des masques idéologiques, trouve des alibis : un certain antisémitisme militant et ses dérives complotistes (ou, autre dérive, des choix d'abord communautaires, jusqu'à l'aveuglement), celui qui se fonde sur des préjugés...  Ceux qui désignent LES Pieds-Noirs, par exemple, comme une entité politique malfaisante et malpensante, qui est censée porter sur elle les péchés de l’histoire coloniale française, la responsabilité de décisions étatiques. Quand les ancêtres de beaucoup n’étaient même pas français lors de ces décisions, mais espagnols, maltais, italiens, etc. Ou comment des immigrés devenus français sont instrumentalisés dans l’effacement de mémoires métropolitaines nationales… Et dans l'oubli des classes sociales. Racisme conforme... Ceux qui désignent LES Musulmans (même globalisation mensongère) comme co-responsables des dérives de l'islam politique : celui de courants qui ont des stratégies totalitaires, destructrices, meurtrières. Peur et ignorance de la culture d'une communauté de croyants. Erreur de regard sur des réalités plurielles, quand on qualifie de "musulmans" des gens qui peuvent très bien être des agnostiques, des athées, ou des chrétiens. (Sous prétexte d'origine culturelle censée être appartenance : alors que les êtres sont divers, échappent aux enfermements communautaires). Ceux qui, reprenant des clichés ancestraux, ou des projections faussement légitimées par l'importation du conflit israélo-palestinien, construisent leurs fantasmagories haineuses et désignent LES Juifs comme les acteurs des malheurs du monde. Indigence de la pensée, complaisance avec sa propre bêtise paresseuse... et, encore, racisme... Antisémitisme maléfique.

NON. SOLIDARITE : Roms, Tsiganes, Maghrébins, Juifs, Musulmans, Français natifs d'autres rives (Algérie, Maghreb [et exilés de 1962], Afrique, îles...), Immigrés, Etrangers... 

REFUS du COMMUNAUTARISME, qui, à l’inverse, chez les uns ou les autres de ces groupes humains présents dans ce pays, fait penser à l’intérieur d’une frontière mentale close, projetant ses douleurs en haine et diabolisation de l’autre, dans une lecture obsessionnelle, faussée, des faits sociaux, culturels, spirituels. Le souci de la laïcité, par exemple, exige de n’être ni naïf (faille pour les manipulations) ni menteur (prétexte pour le rejet). Et l’écriture des mémoires du ‘soi’ collectif ne peut être effacement de la vérité d’un ’toi’ collectif (et réciproquement). Mais... respect des communautés humaines nées de l’Histoire, de la langue, de la culture et des croyances communes : lieux de l’appartenance qui donne corps à l’identité, elles sont aussi lieux de  rencontres de l’altérité, de différences conflictuelles, d’étrangères proximités… 

REFUS des AMALGAMES. Et notamment celui qu'utilise abondamment l'extrême droite (et de sinistres amateurs de vin saucissonné), attisant les peurs : confusion entre islam et islamisme, précisément. Dans l'ignorance des cultures, des pratiques, des êtres... Car, même si l'islam a besoin d'une relecture critique des textes fondateurs (comme toutes les religions), il n'est pas possible d'ignorer ce qui en fait aussi partie, c'est-à-dire une culture spirituelle qui peut atteindre la beauté de la démarche soufie (celle qui est authentique, rejoignant la sagesse de voies hautes). Cependant il ne faut pas, non plus, que ce terme, "amalgame", devienne prétexte au refus de toute rationalité critique et soit un masque qui protège le pire fondamentalisme rigide et l'intégrisme. Penser dans la tension juste entre deux refus.

DEMARCHE A partir de l'actualité sociale, culturelle, spirituelle, LIRE et donner à lire, pour contribuer à déjouer les pièges idéologiques qui font se dresser les murs de l'ignorance et de la haine... ici et ailleurs. Ouvrir des portes… Littérature, poésie, aphorismes, mais aussi… presse, beaucoup, et pages de blogs et sites. Donner à voir. Goût des CITATIONS (posts, notes, et listes).  Blogs : accent mis sur des pages dans la liste "Pages tissées. Sites à... feuilleter", et, même, invitation à relire certaines de mes notes, qui ont, pour moi, une importance réactivée... pour une raison ou une autre ("Trames nomades. Relire..."). Goût des CITATIONS.     

MOTS CLES : Droits humains, lectures, spiritualités, laïcité, solidarités. Les catégories et les tags précisent ces thématiques, de manière dynamique…   

Critère : le PLURIEL. Visages, identités, cultures, spiritualités, lieux, frontières…. Voyage... et ancrage… Le pluriel qui ancre, paradoxalement.

                                                                                                                                                       Les notes posées permettent de DIRE... évidemment. (Et ce qui est du domaine d’une autre forme de l’ECRITURE, autre degré : voir « Pages données au vent… », « Identité, écriture » -colonne de droite, sous les exergues). Créer, par le regard photographique, aussi : bribes posées en relation avec des textes, des poèmes.

Mais on DIT aussi beaucoup, sur un blog, avec les LIENS.  Ceux qui sont posés dans ce blog, nombreux, finissent par constituer une sorte de PORTAIL. Liens des liens des liens… Cela aussi est TRAME, celle de la Toile...).   

Pour les ranger, des LISTES , des vignettes, des albums(dont l'ordre change de temps en temps, et qui ne sont pas toutes évoquées ici). Les vignettes en marge complètent les listes de liens (on clique, une page s’ouvre), les albums en regroupent.

Accent mis sur des textes, des blogs et sites ("PAGES TISSÉES","BLOGS", Portails), des associations ("AGIR"), des urgences ("PÉTITIONS"), des lectures diverses ("Poésie", "Aphorismes", "Photographie", "Livres"), des thèmes ("Laïcité", "Spiritualité", "Éveil", "Humour", ETC.), des identités fraternelles ("Frères de Rive...s", écho à ‘frères de terre’ du site algérien oasisfle). Listes longues : il faut fouiner…  Et certaines se créent ou changent, d'autres disparaissent...

Les catégories valent aussi un sommaire, un peu... (marge gauche, descendre un peu).

SPIRITUALITE... ? Spiritualités. Un pluriel dispersé. Lectures, titres phares, bribes de notes, liens. Démarche intérieure qui pose son énergie diversement, marque l'exigence éthique, tisse une part solitaire, cherche et trouve la beauté, et cet espoir en l'être humain qui fonde l'humanisme. Pas plus de drapeau pour cela que pour ce qui précède. Nulle appartenance dans ce domaine...  

.......................................................................................................................................................

(Les photographies et tous les textes des notes, vignettes, albums, sont copyright Marie-Claude San Juan/tramesnomades. Poèmes MC SJuan, copyright de même, notamment le poème "Litanie pour juillet plusieurs fois" :"Pages données au vent", marge droite, au début). Citations possibles, bien sûr, en indiquant la source. Autres textes, bribes citées, lisibles en revues.

..........................................................................................................................................................

Note du 4-12-2010 mise à jour le 04-03-16...  

……………………………………………………………………………………………………

 Voir aussi à  : catégorie "EXERGUES TRAMES NOMADES" (citations qui valent.. manifeste)