Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2017

Russie, réseaux d’influence et sites de propagande…

RESEAUX RUSSES.jpgIl y a les attaques et il y a les réseaux d’influence dans le pays même, diffusant idéologie et désinformations relayées naïvement par des internautes qui diffusent sans chercher plus loin… Ces réseaux sont le sujet du livre de Cécile Vaissié, « Les réseaux du Kremlin en France ». Extrait de la page de l’éditeur, Les petits matins  : « Depuis quelques années, le Kremlin mène des campagnes de 'séduction' très offensives dans l’Union européenne pour tenter d’influer sur les affaires intérieures de plusieurs pays membres. Dans ce but, il mélange sa conception du soft power avec des méthodes traditionnelles de ce KGB qui a formé beaucoup des dirigeants actuels. » (…) « Cette politique intrusive représente-t-elle un danger pour la sécurité nationale française et l’intégrité européenne ? En mettant au jour la formidable machine mise en place par les idéologues du Kremlin, cette enquête de fond amène à croiser d’ex-officiers du KGB, des milliardaires orthodoxes, des princes nostalgiques d’une grandeur perdue, des agents d’influence, de nombreux « idiots utiles » et beaucoup, beaucoup d’argent…» http://www.lespetitsmatins.fr/collections/les-reseaux-du-... 

Sur ces questions, lire l’entretien avec l’auteur dans Les Inrocks…     Citation : « Si le philosophe chinois Sun Tzu assurait “La guerre, c’est l’art de duper”, le Président russe Vladimir Poutine semble avoir intégré ce principe. Même s’il ne mène pas de guerre aux pays de l’Union européenne, il implante ses réseaux dans certains d’entre eux, dont la France. En plus de payer des médias francophones acquis à sa cause, le Kremlin tente de séduire et financer : politiques, lointains descendants d’émigrés russes, artistes et universitaires. Dépourvu de culture populaire russe de masse et exportable, Poutine a fait de ses réseaux à l’étranger une priorité, malgré les crises économique, politique et sociale traversées par son pays. Encore ancré dans une vision impériale de la Russie, il diffuse tant bien que mal mythes propagandistes et idéologie complotiste. » Suite (l’entretien avec l’auteur)… http://www.lesinrocks.com/2016/05/07/actualite/reseaux-kr... 

RESEAUX RUSSIE FRANCE.jpgAutre livre, « La France russe », de Nicolas Hénin. Présentation de l’éditeur, Fayard : « Pourquoi un parlementaire français piétine-t-il la politique de son pays, rencontre un dictateur, reconnaît un référendum illégal et tient un discours façonné à Moscou ? Comment se fait-il que vos réseaux sociaux soient envahis d’articles partagés par vos amis mais financés par le Kremlin ? Saviez-vous que les services de renseignement russes consacrent à la France autant de moyens que lors de la Guerre froide ? Comme du temps du Komintern, où l’Union soviétique finançait des « partis frères », Moscou achète aujourd’hui ses soutiens.Cette enquête décrypte ce qu’est le poutinisme considéré par certains comme un modèle de civilisation, révèle les revirements spectaculaires d’hommes politiques de premier plan, les opérations d’espionnage  du Kremlin et sa guerre de propagande.L’objectif de Poutine : fragiliser l’opinion publique française, briser la solidarité au sein de l'Europe et faciliter l’accession au pouvoir d’un parti populiste.Quitte à faire plonger le monde dans une nouvelle guerre froide. » http://www.fayard.fr/la-france-russe-9782213701134 

Sur ce livre, article dans Les Inrocks, aussi, qui met l’accent sur l’idéologie des rouges-bruns que dénonce l’auteur, la fragilité actuelle de la France qui en fait une cible, les convergences du Kremlin avec le FN, et article qui mentionne la position de Mélenchon sur le rapport avec la Russie… Citations : « Pour le grand reporter, “la France est une cible parfaite car elle possède encore une grande influence diplomatique mais elle est nécrosée par de nombreux problème politiques, économiques et sociaux”. »  (…) « Le Front national est aussi présenté en disciple du Russe tout-puissant. Les convergences idéologiques des trois générations Le Pen (Jean-Marie, Marine et Marion) sont évidentes : euroscepticisme, morale chrétienne et volonté d’endiguer les arrivées de migrants en France. Mais il n’y a pas qu’à l’extrême droite que Vladimir Poutine déverse son aura. Nicolas Hénin souligne que Jean-Luc Mélenchon verrait en la Russie actuelle “l’incarnation de la lutte contre l’hégémonisme financier des Etats-Unis”. »… http://www.lesinrocks.com/2016/06/21/livres/france-russe-... 

Une analyse... « La vassalisation de l’Europe est en cours, d’après la spécialiste de la Russie, Françoise Thom. Une entreprise menée de longue date depuis Moscou et qui commence à porter ses fruits scrutin après scrutin. » (….) « La patiente stratégie de prise de contrôle des élites et des opinions étrangères par le Kremlin, lancée depuis l’arrivée aux commandes en 2000 de l’équipe du KGB autour de Poutine, commence à porter ses fruits. Les méthodes sont simples et calquées sur celles qui ont fait leurs preuves en Russie pour obtenir la mise au pas du pays. » (…) « Les méthodes de mise sous influence de l’opinion ont été affinées à partir de 2014 avec une utilisation massive des réseaux sociaux, et là encore l’application des techniques éprouvées qui permettent au régime poutinien de manipuler l’opinion russe. » (…) « La France est travaillée en profondeur par la propagande du Kremlin depuis des années. Au point que le danger que représente la Russie est totalement absent du débat électoral… Le Monde, 23-11-16... http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/11/23/la-france-... 

Et ceci... « En marge du conflit ukrainien, le Kremlin est en train de mener une autre guerre, celle de l’information. Et s’il l’a déjà gagné à l’intérieur, c’est désormais à l’étranger qu’il veut porter le fer. Pour cela il a mis en orbite une nouvelle arme de propagande massive, elle s’appelle Sputnik. », Arte, 2015… http://info.arte.tv/fr/sputnik-la-propagande-russe-en-orb... 

« RT France, Sputnik, dix choses à savoir sur les médias russes en France», NouvelObs, 01-02-17… http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-sur-les-reseau... 

28/06/2016

ECRITURES interférentes, qui respirent le monde, font rhizome, et disent l’oeil. PAGES TISSÉES…

HABITER-LE-MONDE-POETIQUEMENT-COUV-300dpi2-668x1024.gif« Pour l’abandon

ne fais confiance à personne

il te faut te déserter toi-même. »

Francis Coffinet, 

« Ni le moi, ni le mot, mais le monde. »

Kenneth White 

Les sites et blogs "tissés" par moi (dont je viens de vérifier la liste, « Pages tissées », et dont je pose des liens vers des pages précises, notes) sont eux-mêmes (pour la majorité) des tissages complexes qui mêlent dans leurs pages des poèmes, commentaires, regards, et… analyses. Blogs, sites, revues (suivant les cas). L’écriture (poésie, principalement) est le plus souvent l’axe (avec la lecture qui s’y greffe : car celui qui écrit lit - si vraiment il écrit). Mais le poème (ou le fragment) peut être suivi par une note-chronique, quand l’actualité impose une réflexion, quand l’urgence du réel demande une autre parole, dans l’instant. La création littéraire, étant, elle, dans le temps d’une lenteur qui nécessite une mise à distance. Donc tous sont dans un écart de tension intérieure qui obéit à une exigence éthique. Du poème à l’article ou à la note de blog, rupture de modalité. Mais l’un nourrit l’autre, et réciproquement, par cette tension de présence maintenue, en même temps, à son intériorité, et, au-dehors, à l’espace autour de soi, concret et social : d’où la conscience du lointain devenu prochain. 

Comme les îles du monde de Christian Tortel, sur son blog Papalagi. Éveilleur de proximité, il nous fait traverser les mers pour lire Haïti, par exemple, ou, en éveilleur de mémoire du Tout-Monde, déchiffrer nos pluralités. Son blog est une oeuvre, un livre-somme. On feuillette (c’est une image, mais pas si fausse…) et on passe d’une réflexion à une lecture, d’un haïku à un poème plus ample. Et c’est bien que son écriture s’inscrive ainsi entre les pages qu’il consacre à tant d’autres. On y voit un écrivain.

Ce sont des pages glanées sur les sites et blogs de cette liste « Pages tissées ». Pour cette troisième note, des auteurs soucieux d’inscrire la trace de leur démarche à la fois dans l’espace réel du monde (sa matérialité vivante, ancrage et questionnements) et dans l’espace virtuel de la parole à autrui, textes offerts à l’inconnu, en plus des éventuelles publications, éphémères ou pérennes. Mais, aussi, poètes blogueurs désireux de faire rhizome : notes pour des recensions, exergues et citations, démarche de réseau, liens posés, abondants. Enfin, écrivains qui dialoguent avec l’image, le regard étant central, non pour chercher des « illustrations » complices, mais pour créer avec l’oeil, soit seul soit en partage (livres d’artistes). Poètes qui sont en même temps photographes ou peintres, comme prolongement de l’acte d’écrire. La trace est toujours la trace, mais plurielle.

J'intègre à cette note des liens vers des revues où la réflexion théorique donne une place essentielle à la création, et où la pensée "par" le poème n'est pas sacrifiée à la pensée "du" poème objet d'étude. Où l'intelligence du monde passe par sa perception poétique, même dans une rubrique hors poésie. Mais les revues de poésie sont, elles, à découvrir dans la liste adéquate... en marge.

.

Donc... PAPALAGI. BLOG Le Monde, de Christian Tortel ("littératures éparses et ultrapériphériques"). Poème : « Des papillons, les ailes du désir » : http://papalagi.blog.lemonde.fr/2015/01/01/des-papillons-... 

...Note, même blog, sur la discussion de mauvaise foi autour de l’enseignement de l’arabe, « Enseigner l’arabe, ou pas?… » : http://papalagi.blog.lemonde.fr/2016/06/05/enseigner-lara... 

... Discrète, une catégorie « Haïku »… pour des perles posées, regards, notes du réel lu poétiquement (ce qui peut être cependant douloureusement). Ainsi, la rue : http://papalagi.blog.lemonde.fr/2016/06/17/haiku-169/ 

... Ailleurs, un blog cité par lui, « J’apprends l’arabe », et cette note choisie : « Il faut savoir payer l’impôt de son savoir » http://djehaarabe.blogspot.fr/2011/08/il-faut-savoir-paye... 

... Sur ce blog, djehaarabe, je relève la citation (trilingue) de Pablo Neruda (espagnol, arabe, français), « Ils pourront couper toutes les fleurs, ils n’empêcheront pas le printemps de revenir… »  http://djehaarabe.blogspot.fr/2015/09/ils-pourront-couper... 

...Comme j’ai découvert ce blog de citations en langues, dans ses liens (et dans un renvoi de note), on peut découvrir pas mal de pages, les listes de liens étant amples, sur Papalagi…  

.

BLOG de Jalel El Gharbi, POÉSIE. Lire, ainsi, un article sur l’écriture de Toussaint Médine Shangô (posé là par l’auteur blogueur après avoir appris le décès de l’écrivain) : http://jalelelgharbipoesie.blogspot.fr/2016/06/toussaint-... 

... Ou « En relisant Primo Levi » http://jalelelgharbipoesie.blogspot.fr/2014/10/en-relisan... 

... Sur Jehat.com  « Littératures inouïes »  http://www.jehat.com/Jehaat/Fr/Poets/JalelEl-Gharbi.htm 

... Traducteur et critique Jalel El Gharbi est aussi poète. LIVRE : « Prière du vieux maître soufi au lendemain de la fête »  http://www.editionsducygne.com/editions-du-cygne-priere-v... 

... Voir aussi un poème de Jalel El Gharbi sur le blog d’ Emmila Gitana (« Poème de l’exil, du monde qui rétrécit et des égorgeurs ») : http://emmila.canalblog.com/archives/2013/08/30/27924668.... 

... Et je retiens cette page évoquant Paul Badin...  http://jalelelgharbipoesie.blogspot.fr/2016/03/paul-badin...

.

Florence Trocmé, créatrice inspirée du site de poésie Poezibao (ressources, recensions, anthologie…), et du précieux site de Veille « Qui si je criais? », tient un blog attaché à Poezibao, Le « Flotoir ». Nom qui évoque l’impermanence, les notations respectant le flou de la pensée des instants, le flux de notations guidées par le hasard des lectures et des informations. Captation des moments, c’est le blog d’une lectrice attentive, non conforme. Bribes de flotoir, où un passage (fragments du 26 juin) insiste sur l’intérêt qu’il peut y avoir à ne pas comprendre un passage qu’on lit, car alors on devra affronter réellement le sens à saisir. Moment d’arrêt où une autre intelligence peut advenir. Ce qui est dit là pourrait être le manifeste d’une humilité patiente proposée comme méthode de lecture et de vie. Fragments de prose qui coulent : une pensée. Réflexion sur la contemplation du réel et la photographie. A lire, là, ces « bribes » du 26 juin, en deux notes distinctes, sous le même titre, « J’ai un jour tendu l’oreille »... http://poezibao.typepad.com/flotoir/2016/06/jai-un-jour-t... et « J’ai un jour tendu l’oreille (2) »... http://poezibao.typepad.com/flotoir/2016/06/jai-un-jour-t...  

… Voir, note du 19 juin, « Écrire de la main gauche », les fragments sur le visage, la lecture, la poésie, etc. les fragments à l’intérieur des notes ont des titres clairs qui permettent de sélectionner ses lectures, si on ne peut tout lire.

.

Le SITE de Jean-Michel Maulpoix présente des notes de lecture, des articles publiés d’abord en revues, des pages bibliographiques pour des présentations rapides de ses livres, avec des liens vers des recensions. Des textes récents, au 27 juin, je choisis les notes sur « La poésie a mauvais genre » (José Corti) et « Le voyageur à son retour » (Le Passeur), et les études amples sur Paul Valéry, « le contemporain capital » (conférence) et Yves Bonnefoy (sur la difficulté de lecture « Du mouvement et de l’immobilité de Douve », méditation sur ce que Bonnefoy appelle « la cérémonie de l’obscurité », et dévoilement  de renversements opérés dans et par l’écriture, image annulée ou gardée mais dépouillée de ses attributs « d’image ». Et je garde aussi, là, le passage sur le carnet de voyage, manuscrit pour rêver. Liens : Le carnet de voyage : http://www.maulpoix.net/poetiquecarnet.html  / Sur Valéry : http://www.maulpoix.net/contemporaincapital.html  / Sur Bonnefoy : http://www.maulpoix.net/Theatrebonnefoy.html   

… Il faut chercher des pages diverses en utilisant le sommaire, comme le renvoi, avec « Manuscrits « , vers des carnets de voyage, des notes entre départ et retour… A « Pages critiques sur la poésie » on trouvera un sommaire (réflexions et entretiens sur la poésie).  Lien (accueil) : http://www.maulpoix.net 

.

Lire Francis Coffinet, guidé par son SITE et des pages dispersées (il faut fouiner sur la Toile). Je le lis depuis des années (même si je suis très loin de tout connaître). La meilleure présentation de ce qui peut se lire en ligne serait peut-être ces fragments, poème(s), que je trouve (je cherche les mots, très beaux, oui, superbes, mais ce n’est pas suffisant pour traduire). Intenses, c’est déjà mieux. Il est de ces textes qui sont captés immédiatement, et demandent cependant à être relus. On les saisira sans doute plus profondément ainsi, mais ce n’est pas la raison principale de la relecture. C’est pour retrouver la musique qui continue en soi après avoir lâché la page… Ou pour respirer l’essence de ce qui parle là de l’être (au double sens du terme, parfum et centre axial). Magnifique titre de la page (qui reprend un fragment de vers : « Je t’ai construit dans la promesse / toi / qui porte ta couronne au centre de ton oeil. ». « La Revue des Ressources », 2008 : http://www.larevuedesressources.org/je-t-ai-construit-dan... 

… « Les Ambassades du vide », éds L’Oreille du loup (voir à Catalogue) : http://loreilleduloup.blogspot.fr 

… « Je suis allé au soufre natif », Les Cahiers bleus : http://www.les-cahiers-bleus.com/shop/Je-suis-alle-au-sou... 

… Le site officiel présente le prisme de ses expressions créatrices (triple art, au moins). J’aime particulièrement le dialogue entre poésie et regard, car il est plasticien, et cela est perceptible dans ce qu’il écrit. Ce qui explique aussi le goût qu’il a pour les livres d’artistes où il associe ses poèmes aux créations graphiques, aux peintures ou gravures d’autres plasticiens, en affinité d’évidence. Par exemple ce qui a été créé pour l’édition Transignum (Wanda Mihuelac), comme « Un requiem pour le viseur » : http://www.transignum.com . Ou les livres-oeuvres pensés avec la plasticienne Thérèse Boucraut…  Mais voir aussi la page sur le Trio Sinistra (théâtre/musique/performance) : http://francis.coffinet.free.fr 

... Livres chez divers éditeurs (dont Dumerchez). Plusieurs ouvrages publiés par Alidades... http://alidades.librairie.pagespro-orange.fr/coffinet.html 

.

Thierry Guinhut, sur son BLOG, Littératures, fait alterner notes sur la littérature, textes traitant de  photographie, et fragments de travaux en chantier… Ainsi, la page sur Anna Akhmatova, entre recension et réflexion sur la traduction : http://www.thierry-guinhut-litteratures.com/2015/03/requi... 

... Et, autre sujet, on parcourt un itinéraire photographique, pratique et théorique, à travers lequel l’auteur interroge directement le sien. La question du « beau » en photographie (du beau, et donc du laid) : http://www.thierry-guinhut-litteratures.com/article-rober...

.

Photographie aussi, Cartier-Bresson, expo de 2014, sur le blog Un café littéraire :   https://uncafelitteraire.wordpress.com/2014/02/18/henri-c...    (Et des fragments autobiographiques, des notations diverses)

.

BLOG que je découvre, poésie, en découvrant l’auteur : Les tribulations d’Éric Dubois. On y trouve des poèmes, des fragments, des notes de lecture (voir les catégories), et son « work in progress » (quand les blogs sont nos ateliers d’écriture…). A lire aussi, des notes très très brèves (Journal de l’esprit). Ce peut être une phrase courte, quelques mots, pas une ligne entière… Un début de poème possible, ou un aphorisme. Et, même, un seul mot (qui peut être une question). 

… J’ai remarqué un lien vers un blog qui est aussi présent dans ma liste de… pages tissées (Pierre-Louis Reynaldo). Volonté de faire connaître. Le poète blogueur indique d’ailleurs cet objectif de promotion de la poésie (concrétisé par l’association et le site « Le Capital des Mots », revue en ligne). Lire : http://www.le-capital-des-mots.fr

… Parmi ses poèmes en ligne (de ce « work in progress »), voici celui-ci, du 11 juin : http://www.ericdubois.net/2016/06/poeme.html 

… Ailleurs, il signale, sur une page, la recension de son livre (« Chaque pas est une séquence », éd. Unicité) dans la revue « Décharge » http://www.ericdubois.net/2016/05/dans-la-revue-decharge.... 

…Ou, autre page, la lecture faite d’un autre ouvrage de lui, un ensemble (la réédition de textes parus ailleurs), chronique sur Terre à ciel : http://www.ericdubois.net/2016/04/dans-terre-a-ciel.html

.

J’apprécie l’alternance, entre poèmes et réflexions denses, actuelles, sur le SITE de René Barbier, Le Journal des chercheurs. Poème (Le mitraillage), rêve, liens : http://www.barbier-rd.nom.fr/journal/spip.php?article1966 

Et, poème (Détachement)   http://www.barbier-rd.nom.fr/journal/spip.php?article2184

Analyse (essentielle) sur Daech, la pulsion de mort, le pétrole, la peur, l’imaginaire social. En exergue, René Char, et, pour référence, la pensée d’Hannah Arendt sur le totalitarisme. Citation : « Daech n’a que faire de l’écologie démocratique. C’est un totalitarisme comme en parle Hannah Arendt. Il veut enfermer l’ensemble du monde dans son univers lié à la pulsion de mort. / Les acteurs des multinationales agro-alimentaires et pétrolières fonctionnent également à la pulsion de mort. Sur ce point ils se rejoignent. / Avoir la lucidité de comprendre l’imaginaire social qui se joue à travers leurs jeux destructeurs est une nécessité à l’époque actuelle pour tous les citoyens libres du monde. » A lire : http://www.barbier-rd.nom.fr/journal/spip.php?article2092

.

Sur le site de La Revue des Ressources, recension d’un ouvrage publié par leurs éditions (ERR), collection Carnets de la grande ERRance. Livre d’entretiens de Kenneth White avec Régis Poulet, « Panorama géopoétique ». Pages introductives, en quelque sorte, pour un projet éditorial destiné à promouvoir une pensée autre du rapport à la terre, à la biosphère.

... Ce premier livre (six en tout, à cette date, dont ceux de Régis Poulet et Laurent Margantin) : http://www.larevuedesressources.org/parution-de-panorama-... 

… Le texte inaugural de l’Institut de géopoétique, 1989, écrit par Kenneth White pour l’Institut. Référence, notamment, à Holderlin, comme pour l’anthologie de l’édition Poesis (« Habiter poétiquement le monde »). Texte http://www.institut-geopoetique.org/fr/presentation-de-l-... 

… Proximité (ERR…). Ce site d’écritures disséminées (mais connectées, autour d’une association, pensée en rhizome…). Interactions, créations, et fil de blogs d’auteurs (nombreux liens), WEBasso :  http://www.webasso-auteurs.net 

… De l’espace d’ Oeuvres ouvertes (Laurent Margantin et ses blogsbooks), je choisis cette note sur Kenneth White (pour la « cristallisation » du sens, quand la boucle est bouclée…) : http://www.oeuvresouvertes.net/spip.php?article3412 

.

Dans Trilogies, une réflexion sur l’art, pas récente, mais toujours valable, ouvre des perspectives passionnantes sur la création actuelle. Vers une transmodernité métisse  : http://trilogies.ch/articles/khan-cherkaoui-vers 

... Autre rubrique, un dossier en cinq parties sur Etty Hillesum (1/5)  http://trilogies.ch/articles/etty-hillesum-rencontre  Voir aussi les citations (Paroles), et les notes sur le cinéma.

.

Revue Vacarme.  Ma sélection du moment… Entretien (janvier 15) Bricolages contre un désastre annoncé », Yves Citton : http://www.vacarme.org/article2729.html 

... Et page sur l'islam, l'islamophobie : « Lignes de fond en Méditerranée », entretien  avec Jocelyne Dakhlia   http://www.vacarme.org/article2747.html 

... Orlando et suites. « (Re)politiser nos identités minoritaires », par Valentin Chémery   http://www.vacarme.org/article2904.html 

... Sur « De l’écoute et de l’inécoute » (et la poésie), texte de Pierre Zaoui : http://www.vacarme.org/article2797.html

.

Les Influences, site-revue. « Etre sans idée » : un texte à méditer, de Philippe Chriqui http://www.lesinfluences.fr/Etre-sans-idee.html 

.

Sur The dissident.eu  une lettre d’Hermann Hesse à un jeune artiste (1949) : http://the-dissident.eu/10850/lettre-dhermann-hesse-a-jeu... 

... Et un manifeste inédit de Camus sur la liberté de la presse (Camus et Arendt sont les deux références clés) : http://the-dissident.eu/manifeste-de-camus/ 

.

ANTHOLOGIE MANIFESTE. « Habiter poétiquement le monde », éd. Poesis : http://www.poesis-editions.fr/habiter-poetiquement-le-mon... 

. Tout à fait à part... (et sans doute vers l'ébauche d'une note, d'automne peut-être, pour tisser des regards), voici les créations de Khadija El Abyad... De la beauté, et beaucoup de pensée donnée à... voir... L'oeil écrit, autrement. Et elle, d'ailleurs, glisse des titres, parfois, qui sont des bribes de poèmes... http://khadijaelabyad.tumblr.com

VOIR aussi les LISTES en marge des notes : Pages tissées (marge gauche), et (marge droite) : Poésie, Editions de poésie, Revues de poésie, Poètes et poèmes, Citations, et… Blogs... L'ensemble est mon PORTAIL portatif POÉSIE, complété par les notes de la catégorie "Poésie".

Pages tissées, trois notes posées à la suite (les 26, 27, et 28 juin), et une catégorie, même nom (ces pages et une note antérieure).

27/06/2016

Notes voyageuses, Méditerranée et lointains… PAGES TISSEES.

mms_img-652806128.jpgVoyageuses, ces pages, car métisses. Ancrées ici, héritières, parfois, de divers ailleurs. Ou ancrées ailleurs, et lançant des fils de mots vers nous. Ou, aussi, ayant simplement le goût du lointain, de la traversée nécessaire des frontières, réelles ou imaginaires. Proximité, par ces écritures sur la Toile, immédiateté du partage. Mais la lecture patiente des livres peut suivre l’approche instantanée. On sort de notre quartier mental, et ces mots modifient notre identité, pour l’enrichir de conscience.

Goût du lointain. Recherche de ce qui pourrait nous échapper. Regard porté sur les marges au-delà des terres et des océans, puisque, dans une perception de l’humain universel, nous sommes tous traversés par nos marges. Et nous-mêmes sommes marges d’autres centres apparents. Apparents, car il n’y a pas de centre, en fait. Il n’y a qu’un tissu d’interférences croisées. 

Goût des îles, de périphéries (« ultrapériphéries », même, chez Christian Tortel). Essentiel… d’associer ce blog à cette note, au moins en le mentionnant (mais sa présentation plus ample interviendra dans la note suivante…). C’est « Papalagi », blog Le Monde ("littératures éparses et ultrapériphériques"). Passionnantes lectures (et poésie) http://papalagi.blog.lemonde.fr 

Anouar Benmalek. Entretien, « Écrire ici ou là-bas, le plus important reste d’écrire ! » : https://www.facebook.com/notes/anouar-benmalek/vous-qui-a... 

... Et, autre entretien, à propos de son livre où il traite de la Shoah (et d’un génocide antérieur en Afrique), août 2015 : http://geopolis.francetvinfo.fr/anouar-benmalek-la-shoah-... 

... Complément, biographie (partielle) sur un site d’éditeur, Calmann-Levy, qui mentionne notamment qu’il est l’un des fondateurs du Comité algérien contre la torture : http://calmann-levy.fr/auteurs/anouar-benmalek/  A compléter par la fiche wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Anouar_Benmalek 

... Et par la lecture du site officiel de l'écrivain (livres et articles) : http://anouarbenmalek.free.fr 

Joha, blog d’Abdelmadjid Kaouah. Latinité ou universalisme aux racines méditerranéennes et africaines. Pensée de Camus, lecture de JC Xuereb. Lire, réflexion d’Abd. Kaouah, "Un rêve méditerranéen" : http://wwwjohablogspotcom-kaouah.blogspot.fr/2015/05/un-r... 

BabelMéd, site : culture, littérature. Comme cette note sur François Cheng (livre d’entretiens) http://www.babelmed.net/letteratura/241-francia/13855-201...

Sur un livre de Mohammed Assaoui, critique et auteur, la recension de Laurent David Samama, sur son blog. « Comment dit-on humour en arabe? » : http://laregledujeu.org/2015/12/08/26696/de-lhumour-arabe...

Ibn Arabi ou l’Unité de l’existence, par Mohammed Taleb, avril 2015, blog Le Monde des Religions http://www.lemondedesreligions.fr/sso/blogs/post.php?id_b... 

...Et sa note sur l’écologie (racines, le passé et le futur), "Quelle mémoire pour le futur?" http://www.lemondedesreligions.fr/sso/blogs/post.php?id_b... 

Vision d’encre, blog de Raynaldo Pierre-Louis. "Un crime d’être insulaire?"...  http://raynaldopierrelouis.over-blog.com/2014/04/quand-il... 

Sur Passion gitane, un hommage à Martin Gray...  http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.fr/2016/05/1-l... 

...Mise en ligne, sur le même blog, d’une vidéo (Youtube), « Vertiges, du flamenco à la transe », spectacle musical de Tony Gatlif (cinéaste, gitan, natif d’Algérie). Magnifique (et sur youtube, plusieurs autres titres en marge, flamenco) : https://www.youtube.com/watch?v=M3pQiwrYNyg  Pour lire son commentaire, voir la note intégrale - avec un texte double, et deux vidéos, après les voeux de janvier 2016, sur la musique, dimension mystique et cosmique, et sur le lien avec la nature, par une citation d’un responsable de l’association Four Winds, Christian Larqué. (On arrive en bas de la page : glisser pour remonter au début)  : http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.fr/2016/01/1-b... 

Sur Epistrophe, "Les Confins", poème de Cléanthe : http://epistrop.blogspot.fr/2015/03/les-confins-1.html 

... Et « Aux Seuils d’absence » http://epistrop.blogspot.fr/2016/06/aux-seuils-dabsence-9... 

Regards croisés, par Charlotte. Journal de création. Ainsi, Rêveries chamanes, avril 2016, sur une oeuvre en chantier, sa matérialité : http://regardscroises.blog.tdg.ch/archive/2016/04/02/reve... 

... Et, note ancienne, de 2009, la philosophie et la générosité, plus un rituel potlach : http://regardscroises.blog.tdg.ch/archive/2009/06/20/ces-...  

Mbougar Sarr, sur son blog Choses revues (sous-titre : La littérature au lieu de la Vie) pose textes et réflexions sur l’écriture, la littérature. Ainsi, page de 2013, texte sur la lecture. « Relire ». Elle ne pouvait que m’intéresser, moi qui ai pour devise (pour pratique, et, même, méthode) que « lire, c’est relire » : http://chosesrevues.over-blog.com/tag/solipsismes/

Blog de Patricia Grange, Papillons de mots. « L’arbre et la pirogue », métaphore du métissage, de l’hésitation entre ancrage et errance nomade. Poésie :  http://www.papillonsdemots.fr/2015/03/30/larbre-et-la-pir... 

Entre deux rives, blog littéraire (Pages de Jearthwood, pseudo). Paris plage… http://lespagesdejearthwood.blogs.courrierinternational.c...   

Sur le blog de Léon Mazzella, Sally Vasco (entre littérature et connaissances vinicoles et autres), une recension qui pose des questions théoriques sur la manière de concevoir l’écriture, relayant la réflexion un peu désabusée d’un auteur. (La poésie n’est pas le sujet, cependant…) : http://leonmazzella.hautetfort.com/archive/2016/06/22/la-... 

Guérir à Oran, texte de Paul Souleyre (site Mémoblog, voir liste Pages tissées) https://www.facebook.com/notes/paul-souleyre/guérir-à-ora... 

Vivre à Belcourt. Luc Demarchi. La terrasse...  http://belcourtois.com/index.php/projet/la-terrasse/  

Marie Mint Derwich. Le blog, Mille et un Je (poèmes, fragments) : http://milleetunje.blogspot.fr 

... Un portrait d'elle: http://www.noorinfo.com/Mariem-Mint-Derwich-chroniqueuse-... 

Page à part… Saïd el-Mahroug, dit Sifaw, hommage sur L’Orient littéraire, presse (Liban) : http://www.lorientlitteraire.com/article_details.php?cid=...

Les songes d’une nuit. Texte, "Euphonie et conscience"... http://lessongesdunenuit.hautetfort.com/archive/2015/04/0...

26/06/2016

PAGES TISSÉES. Des cris, des voix, soutiens contre ce qui menace...

mms_img1048177987.jpgJe reprends ce parcours de blogs et sites, pour y picorer des pages parmi d’autres. Ces sites, ces blogs (surtout) sont, en général, inscrits dans ma liste « Pages tissées » (marge gauche), mais on y entre alors en page d’accueil. Là, je fouine… Cela fait longtemps que je n’avais pas fait cela, donc ce sera trois notes, et j’essaie de regrouper les liens autour d’une thématique large… Blogs et sites, domaine de lecture, de découverte, mais aussi d’engagement. Dissidence d’esprit, résistance. Qui parfois coûte cher à des blogueurs qui sont soumis à la répression de dictatures ou subissent la haine d’extrémistes. 

Retour sur des thèmes déjà évoqués. Notamment, Kamel Daoud, les chroniques, les polémiques, les attaques, et le soutien… Et, ainsi, reprise d’une réflexion indispensable sur des questions qui demeurent essentielles : laïcité, liberté de conscience, obscurantisme, islamisme, terrorisme. 

Sur son blog Choses revues, Mbougar Sarr, écrivain, a consacré une note, « Contre l’arrogance scientiste », à la défense de Kamel Daoud , en février 2016 : http://chosesrevues.over-blog.com/2016/02/contre-l-arroga... 

Blog de Brahim Senouci, mars 2016. « Le sens de la complexité, le goût de l’autre ». Citation : « L’heure est aux apprentis sorciers qui livrent à une opinion désemparée un schéma simple, de cette simplicité qui a conduit naguère aux massacres de masse… Lutter contre cette dérive, c’est d’abord faire litière des mensonges de l’Histoire et apurer les mécomptes du passé. C’est retrouver le sens de la complexité et le goût de l’Autre, celui que nous portons sans le savoir au creux de nos consciences… »… http://brahim-senouci.over-blog.com/2016/03/le-sens-de-la... 

... Et, même blog, novembre 2015, une réflexion sur la question de la radicalité : « Radicalisation de l’islam ou islamisation de la radicalité? ». Citation : « ils partent en quête d’un sens absent dans le fol espoir de le débusquer dans le fracas d’une horreur apocalyptique. Il est vain de leur opposer la "douceur" d’un mode de vie que figure en raccourci une bière fraîche sur une terrasse un soir d’été. A l’hédonisme morose, dépouillé de toute spiritualité, que leur propose la société, ils opposent un autre oxymore, celui des fascistes espagnols : viva la muerte ! » : http://brahim-senouci.over-blog.com/2015/11/radicalisatio... 

Retour sur l’histoire de Cologne. Article de Chahla Chafiq paru dans Le Monde, et présent sur son site d’auteur (où on peut voir en accueil la liste de ses livres sur l’islamisme, et principalement sur le sujet de la femme soumise par l’islamisme). Alors que certains ont pu reprocher à Kamel Daoud d’aborder la question culturelle, Chahla Chafiq la prend de front, en tant que femme, et en montrant comment c’est justement en dénonçant ce qui sous-tend ces faits qu’on luttera contre les dérives racistes et les récupérations.  Loin d’essentialiser, elle propose (comme Kamel Daoud) de penser la réalité, en refusant le déni. (Ses livres, essais et récits, peuvent nous donner envie d’aller plus loin dans la réflexion : la présentation qui en est faite sur le site est déjà une approche intéressante) : http://www.chahlachafiq.com/index.php?option=com_content&... 

... Voir aussi, d’elle, un texte sur le voile : http://www.chahlachafiq.com/index.php?option=com_content&... 

... Et un poème, Rivière : http://www.chahlachafiq.com/index.php?option=com_content&... 

De Salima Aït-Mohamed. Anathème (une méditation sur la barbarie, interrogation des gouffres) : http://salima.ait-mohamed.over-blog.com/2014/07/l-anathem... 

Page à part (non blog)... De LAZARE. Tribune-poème (enlacer les voix, articuler parole et colère) : http://www.telerama.fr/scenes/comment-articuler-une-parol... 

BLOG Médiapart de Vincent Bonnet. « Trois vignettes sur l’amour » : https://blogs.mediapart.fr/vincent-bonnet/blog/121014/tro....

... Et note de blog (pensée libre), mars 2016. « A propos de la tribune condamanant Kamel Daoud ». (Intro : « C'est le ressentiment anti-occidental qui s'allie à la mauvaise conscience des ex-colonisateurs pour produire la tribune contre Kamel Daoud. ») :  https://blogs.mediapart.fr/vincent-bonnet/blog/100316/pro...

Blog au titre provocateur (Journal d’une Bougnoule éclairée : son pseudo est un manifeste… En profil, elle précise : Française, Musulmane, Africaine, Arabe). Lire une note de soutien à Kamel Daoud (et un questionnement), février 2016  https://journaldunebougnouleeclairee.wordpress.com/2016/0... 

Dernière note de Mohamed Louizi sur son blog Médiapart (« Écrire sans censure »), mars 2016. Désabonnement (réaction à l’évolution problématique concernant la réaction à l’islamisme sur Médiapart : trop de complaisance, il ne veut pas cautionner - il ne se sent plus à l'aise dans cet espace) : https://blogs.mediapart.fr/mohamed-louizi/blog 

Blog Médiapart de Germinal Pinalie. « Face à Edwy Plenel je suis Charlie » https://blogs.mediapart.fr/germinal-pinalie/blog/240115/f... 

Dans l’axe de ces pensées, le blog La pensée laïqueHebib Khalil, y pose ses notes personnelles (réflexions et billets d'humeur) et ses articles, publiés dans Le Matin.dz. Engagé, percutant. Lire, par exemple, une réflexion sur les paradoxes du mois de ramadan en Algérie : http://khalilhebib.over-blog.com/2016/06/ramadan-en-alger...

... Hebib Khalil, ses chroniques sur HuffPost Maghreb/Algériehttp://www.huffpostmaghreb.com/hebib-khalil/  

Soutenir, c'est aussi publier, republier... Ainsi, La Revue des Ressources... Trois chroniques de Kamel Daoud, site de la revue, septembre 2014, dont « Daech local en dix minutes et tout un siècle » : http://www.larevuedesressources.org/trois-chroniques-de-k...

Impossible de ne pas évoquer Raif Badawi, blogueur saoudien condamné, pour sa libre expression, à la prison et aux coups de fouet (voir à son nom, tags). Le soutien, considérable, ne suffit pas. Extraits de son blog sur le site du  Guardian : https://www.theguardian.com/world/2015/jan/14/-sp-saudi-b... 

En Mauritanie, un jeune blogueur de 33 ans, Mohamed Cheikh Ould M’Kheitir, a vu la peine de mort confirmée en avril 2016, malgré pétitions et appels. Des actions continuent. Voir le texte de la poète (et blogueuse) mauritanienne Mariem Mint Derwich : http://www.mondafrique.com/blogueur-mauritanien-condamne-... 

Ce sont deux exemples parmi d’autres. 

Au Bangladesh des blogueurs ont été assassinés. Dont, en avril 2016, un jeune militant de la laïcité. « Des hommes armés de machettes ont assassiné, mercredi 6 avril, Nazimuddin Samad, 28 ans, un étudiant en droit qui défendait la laïcité et critiquait les islamistes radicaux au Bangladesh. », Le Monde : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/04/07/n... 

08/06/2016

MARINA...

MARINA.jpg« Un poète c’est quelqu’un qui a un don égal pour l’âme et pour le verbe. »

Marina Tsvetaïeva, « Le poète et la critique »

Marina Tsvetaïeva, sa POESIE d’un livre à l’autre, d’un site à l’autre (graphies différentes de son nom, parfois Tsvetaeva). Majeure, Marina. Un des auteurs pour notre île déserte. Elle, le contraire du désert. Une lumière, au-delà de tant de souffrances, mais toujours, en elle, cette fulgurance d'âme. Comptent ses poèmes, comptent ses essais. Superbe pensée. Mieux que beaucoup d'autres, elle sait dire ce que signifie créer, en regardant sa vie dans le miroir des oppressions, des exils, des morts des pertes, avec l'étoile du sens au creux de son être. Précieux volumes, édités par "Le Temps qu'il fait" : "L'Art à la lumière de la conscience", " Le Poète et le Temps", "Le Poète et la Critique"... En marge de "L'Offense lyrique", des lampes qui balisent le chemin... 

LIVRE MARINA.jpg

 

 

 

 

 

 

Liens...       

Marina Tsvetaïeva, POESIE  BioBibliographie, par Florence Trocmé, POEZIBAO : http://poezibao.typepad.com/poezibao/2005/05/marina_tsvta...

Des poèmes, POEZIBAO : http://bit.ly/1DCBUlp

Magnifique dossier, sur ESPRITS NOMADES (« Indices terrestres », « Marina, Marina », « Une passante de l’éternité », textes et BIBLIOGRAPHIE ): http://www.espritsnomades.com/sitelitterature/tsvetaeva/t... 

REMUE.net, lecture de Marina Tsvetaeva par Dominique Dussidour. Commentaire médité, belle page, et des textes  http://remue.net/spip.php?article2314

TERRES de FEMMES (Angèle Paoli) : Un poème, et des liens vers d’autres textes sur d’autres pages du même site http://bit.ly/1NMjxKu

Recension (un volume, « Insomnie et autres poèmes »), et citations, sur RECOURS au POEME : http://bit.ly/1CIovoq

Textes, bibliographie, liens, TERRE à CIEL : http://terreaciel.free.fr/poetes/poetestsvetaeva.htm 

FRANCE CULTURE, Marina… http://www.franceculture.fr/personne-marina-tsvetaieva 

et, France Culture, « Les forçats de l’absolu » : http://www.franceculture.fr/emissions/les-nouveaux-chemin...

Chronique de Cécile Guivarch, Francopolis... http://www.francopolis.net/revues/TsvetaievaM.html 

Et Lettre à Marina, de Zeio, Francopolis... http://www.francopolis.net/Vie-Poete/MARINATSVETAEVA.html 

Fiche wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marina_Tsvetaïeva 

SITE dédié : http://tsvetaeva.free.fr/index.html

Couvertures de livres, titres à voir… images google (recherche : « Marina Tsvetaeva livres »)… 

06/06/2016

Ramadan, réalité et regards pluriels...

ARKOUN.jpgRespect. Pour ceux qui choisissent de le faire par désir de vivre une spiritualité ou une culture, et qui ne sont pas forcément de sombres intégristes...! Occasion de sortir des visions schématiques. On peut avoir une autre religion, être agnostique, ou athée, et respecter les choix des autres. 

RAMADAN... D’authentiques laïques le font, pour des raisons spirituelles qui leur sont propres.

Je ne supporte pas plus les certitudes trop affichées d'un athéisme militant que les rigidités de croyants trop conformes, ou dogmatiques. A lire les commentaires sur les réseaux sociaux, il est évident que le doute manque, là où on en fait parfois un précepte à imposer... aux autres. La raison, c'est aussi le temps de l'humilité, pas de l'hystérie militante. Il y a les Lumières des philosophes, il y a la lutte contre tous les intégrismes (tous...), et il y a aussi le constat culturel : la réalité est complexe, la conscience a plusieurs chemins. Et les sagesses diverses, issues de voies qui pensent la transcendance, ont donné de hautes pensées, de grandes oeuvres : une autre manière de penser aussi les Lumières. Lire ou relire les textes des soufis (ou ce simple roman, assez magique, "Soufi, mon amour", d'Elif Shafak, disponible en 10/18, qui contient trois livres en un...)... pour prendre un peu de distance avec une raison qui serait, elle, dogmatique, et donc pas si rationnelle que cela. 

Et, évidemment, là où le jeûne est obligatoire, si on réprime des gens qui le refusent : engagement total pour les soutenir. De même, soutien, si on réprime quelqu'un pour son refus de croire. Liberté de conscience…

Et le VOILE (signe-symptôme, dans ces temps de ramadan, ou en dehors, et dans ces temps de terrorisme…). Il y a deux postures idéologiques hystériques : le voile donné comme norme obligatoire, valeur, etc. (piège islamiste, support de propagande du wahhabisme saoudien religieux et politique), d’un côté, et, d’un autre côté, le soupçon porté systématiquement sur toute femme voilée (cf. petit voile discret sur les cheveux, pour des raisons qui peuvent être fort diverses). L'hystérisation du débat (dans un sens ou son contraire) ne peut qu'aider les radicaux et donner du pouvoir, donc, aux extrémistes intégristes. Si la position sur le voile devient une sorte de code de reconnaissance pour montrer qu'on est du bon côté des croyants ou du bon côté des laïques (et caresser son ego en exprimant un mépris agressif des femmes voilées), c'est aussi dangereux que l'aveuglement sur les raisons des radicaux de faire du voile un marqueur politique. C'est là que la complexité du regard et de la pensée est plus que nécessaire (même si ce n'est pas facile). D’autant plus que, foi ou incroyance, ramadan assumé ou rejeté (respecté, qui que l’on soit, ou moqué), islamisme dénoncé (et ses variantes salafistes aux doux masques) ou flatté par complicité idéologique objective, voile questionné ou voile-thème d’un refus obsessionnel… dans tous les cas, exprimer une opinion sur ces sujets fera croiser des commentateurs qui chercheront alliance pour de tout autres raisons idéologiques (ou politiques), donc à l’opposé de ce qu’on tente de définir comme repères universels. L’apparent accord sur un point (cf. le voile) risque de légitimer des positions haïssables (carrément racistes, par exemple). Il reste à penser sur le fil du rasoir…

GHALEB.jpgMais, dans le temps de ce mois, on peut saisir l’occasion de s’interroger sur ce que l’on sait de l’islam et des textes issus de l’islam (commentaires, mystiques).

 

 

 

 

Le ramadan, infos… 

Explications minimales de L’Internaute : http://www.linternaute.com/actualite/societe/1233170-rama... 

Fiche wikipedia, le ramadan:https://fr.wikipedia.org/wiki/Ramadan 

Article de L’Obs, 2012 (mais questions toujours actuelles), « Le ramadan entre spiritualité et business » : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/597267-le-ramada... 

RUMI.jpgLa voie spirituelle la plus haute dans l’islam est le soufisme. On peut lire cet article qui présente un ouvrage d’Eric Geoffroy, islamologue spécialiste du soufisme (et voir des liens vers plusieurs autres articles sur le thème du soufisme, avec des pistes de recherche ou lecture), SaphirNews : http://www.saphirnews.com/Eric-Geoffroy-Le-soufisme-mode-... 

Même site, saphirnews, interrogations sur ce qu’est l’islam, et liens vers des articles, des livres… http://www.saphirnews.com/Islam-spirituel-et-soufisme-viv... 

Un passionnant article sur Eva de Vitray-Meyerovitch « chercheuse d’absolu »… http://www.saphirnews.com/Eva-de-Vitray-Meyerovitch-une-c... 

La chronique d’Eric Geoffroy dans la revue Ultreïa… « L’instant soufi » : http://revue-ultreia.com/rubriques/chroniques/linstant-so... 

Sur l’islam, un dossier de la revue Ultreïa (le numéro 3, printemps 2015, qui peut être commandé à l’édition, « L’islam contre l’islam »). Sommaire : http://revue-ultreia.com/revue-par-numero/?numero=1572 

Le ramadan… Mais le contexte de la présence de l’islam dans la société est un aspect important aussi. Les débats, les faux débats, les regards extérieurs. La spiritualité et le fondamentalisme (à l’opposé). Ce que recadre Abdennour Bidar dans cet entretien, Libération, mai 2015 : http://www.liberation.fr/debats/2016/05/05/abdennour-bida...

Et si on doit penser (en associant religion et problèmes de l'actualité violente) aux dérives du jihadisme meurtrier, il sera utile de relire ce texte de Chahla Chafiq, qui, pourtant dans un refus radical du fondamentalisme, considère qu'il faut sortir de cette vision qui voit dans la religion la source ou la solution de tous les problèmes. Non, dit-elle, ce qu'il faut c'est retrouver le sens de l'humanisme laïc. L'humanisme... A lire et méditer... http://bit.ly/1xQNS8G

BIBLIOGRAPHIE. L’islam (dont études sur le Coran), La Procure... http://www.laprocure.com/rayons/islam.html 

BIBLIOGRAPHIE. Le soufisme, librairie La Procure : http://www.laprocure.com/instant-soufi-eric-geoffroy/9782... 

……. Côté ombre…... 

Menace de Daesh sur le ramadan, Direct Matin, 05-06-16 http://www.directmatin.fr/monde/2016-06-05/la-menace-daes... 

Et autre menace possible (sur l’Euro et le ramadan) d’extrême droite (l’histoire de cet homme arrêté avec armes et explosifs), et chez qui on a trouvé un vêtement avec un sigle d’un groupe d’extrême droite : « L'étrange et dangereux arsenal du français arrêté en Ukraine ». Mais prudence (peut-être n’est-ce « que » trafic d’armes). A moins que ce ne soit une manipulation ukrainienne (???) : http://www.leparisien.fr/faits-divers/l-etrange-et-danger...

24/03/2016

POÉSIE…« Cet envers du temps… »

Des rencontres, lectures, qu’on a suivies ou ratées (mais certaines dépassent la date du 20 mars…). Des noms et des vers sous les yeux, notes de titres sur des cahiers (ou fichiers…) pour des lectures ou relectures à venir. Lire, c’est premier. Pages infinies. On aime, ou pas, en général tout de suite. La poésie est diverse, l’expérience et l’exigence de ceux qui publient, aussi. Je mets ici l’accent sur quelques repères, seulement quelques repères…

…..

PRINTEMPS .png"Le Printemps des poètes" 2016… Le vingtième siècle, large parcours, et une collection, Poésie/Gallimard, qui a publié tant de recueils de ce siècle…

En exergue sur le site : "J'appelle poésie cet envers du temps, ces ténèbres aux yeux grands ouverts" Louis Aragon

CITATION : « Cela ne fait pas de doute : on peut affirmer aujourd'hui, avec le recul nécessaire, que le XXe siècle fut pour notre pays et la Francophonie un siècle de poésie majeure. Après la déflagration dadaïste et surréaliste, qui a permis une invention formelle sans précédent et refondé l'enjeu existentiel et subversif de la poésie, jamais peut-être un temps n'a produit autant d'œuvres considérables par leur portée et leur singularité… »

Suite sur le site…. http://www.printempsdespoetes.com/index.php?rub=6&ssr...


RECOURS.png"Recours au poème"…

En accueil, exergues qui alternent, citations renvoyant à des ouvrages et donnant envie d’en lire plus… On peut cliquer sur un texte pour faire revenir une autre citation et parcourir ainsi différents fragments…

CITATION : « Le Poème est attaqué par l'antipoésie. L’antipoésie en actes vise à détruire ce réel même qu’est la poésie, lien sacré reliant nos âmes au Poème.

La profondeur du Poème répond au Simulacre et à la Superficialité. La profondeur, qui est la complexion du Poème, est une volonté physiologique à la recherche de sa forme.
Le Poème, ce point suprême encore et toujours à atteindre si nous voulons demeurer des vivants.
Nous n’accepterons jamais les manœuvres de l’antipoésie. Car nous connaissons cette architecture merveilleuse et poétique qui fait de la vie et de nos âmes une seule chose, séparées – en apparence seulement – dans et par le Simulacre. « Séparées », et cependant une seule chose, en bas comme en haut.
Une seule chose et un seul réel : le Poème.
La poésie est opérative.
Tout le reste n’est que Simulacre. »

Intégralité du texte : http://www.recoursaupoemeediteurs.com/poetes-des-profonde... 

Commandes en ligne… e-books…

Recours au poème, la revue : http://www.recoursaupoeme.fr 

50-ans-de-Poesie-Gallimard_full_news_large.jpg

 

 

Les 50 ans de Poésie/Gallimard… Mémoire de la poésie... Entretien avec André Velter : http://www.gallimard.fr/Divers/Plus-sur-la-collection/Poe... 

La collection : http://www.gallimard.fr/Divers/Plus-sur-la-collection/Poe... 

Parutions récenteshttp://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Poesie-Gallim...

MOTS FPM.jpg"FPM", Festival permanent des mots. En ligne et version papier. Le site est en lui-même une création graphique, une architecture, on y voyage, ce qui est conforme à la nécessité poétique. Goût du bref, du grinçant, refus du mielleux larmoyant : http://www.fepemos.com 

.....

Poésie en ligne. Ressources, sites de diffusion, liste sur… http://www.printempsdespoetes.com/index.php?rub=2&ssr... 

remue.net (revue, dossiers). Un univers ample qui se déroule (des textes, des lectures critiques). Pas de version papier  : http://remue.net/spip.php?page=sommaire  

REVUES de poésie (liste, liens) : http://amb.boudet.perso.sfr.fr/revues.htm et : http://jean.dif.free.fr/Textes/Revues.html

Dont... Revue A L’Index : http://lelivreadire.blogspot.fr

ÉDITIONS de poésie, comme AEncrage éds et tant d'autres : http://www.printempsdespoetes.com/index.php?rub=2&ssr...  

CORTI.gifDont… Eds José Corti. Repère indispensable. Centre : http://www.jose-corti.fr 

AILE .pngEt… Aile éditions. Parcours, langues croisées… http://www.aile-editions.com

Eds Rougerie (Et... les livres de Jean-Claude Xuereb. Voir aussi les prestigieux aînés, dont René Char) : http://www.editions-rougerie.fr 

Et... Pré#carré éditeur : http://precarrediteur.fr

HABITER-LE-MONDE-POETIQUEMENT-COUV-300dpi2-668x1024.gifAnthologie, Poesis éd. : « Habiter poétiquement le monde » : http://www.poesis-editions.fr  

ANTHO 2.jpgEt… autre anthologie : « Voix intermédiaires », publie.net : http://www.publie.net/nouveaute-voix-intermediaires-une-a... 

REVUE U.jpgA part… Revue Ultreïa (des articles sur l’expérience poétique, un univers qui rejoint ce qui est dit de la poésie des profondeurs sur le site de Recours au poème). Magnifique iconographie : http://revue-ultreia.com/contact/contact-espace-lecteurs/...

A part, autrement, Le Bois d’Orion éd. (dont ouvrages de Charles Duits, et études critiques sur Daumal, Duits, etc., par Christian Le Mellec, « Vent immobile »). Ou l’écriture comme itinéraire d’être, vers… être : http://www.leboisdorion.fr 

Et Arfuyen (axe spirituel croisant l'axe littéraire...)  http://www.arfuyen.fr  

Lectures bilingues... http://ivywritersparis.blogspot.fr  

Club des poèteshttp://www.poesie.net/index.php 

.... MISE à JOUR, 03-04-16. "La poésie a le vent en poupe", L'Express, 03-04-16 (infos diverses, et même... évocation des poèmes dans le métro...) : http://bit.ly/1RTsDtb

Justement, dans le métro, les deux dernières citations lues... Une de René Char, "Va vers ton risque" (Les Matinaux), et une autre de Jean Cocteau, fragment du "Journal d'un inconnu" (le passage sur le poète visionnaire d'un futur, la prescience de l'écriture...). De quoi donner envie de relire, tant Char que Cocteau... http://cocteau.biu-montpellier.fr/index.php?id=475 (autres pages en ligne sur cet ouvrage...).

08/03/2016

FEMMES... CONTRE LES INTEGRISMES. Contre le VIOL et le DÉNI... CONTRE la soumission, les totalitarismes...

« Deux cailloux blancs dans mon visage, 

 Dans le silence deux muets

 Ombrés encore d’un secret

 Et lourds du poids mort des images. »

 Louise de VilmorinANTHO.jpg 

…………………..

MANIFESTE, signable par les femmes ET par les hommes…Il me paraît convenir à cette journée symbolique qui permet de dénoncer des abus et crimes. 

« Les droits des femmes sont plus que jamais bafoués au nom des religions, en France et partout dans le monde, ce qui est intolérable. C’est pourquoi FCI lance le manifeste "Pour en finir avec les intégrisme " » (…) « Quelles que soient leur idéologie et leurs pratiques religieuses sectaires, tous les mouvements intégristes sont gangrénés par l’ignorance, le machisme et l’obscurantisme, jusqu’au meurtre. Tous ont en commun d’asservir les femmes, de contrecarrer les évolutions sociétales, d’étouffer la liberté de conscience et d’expression. Leur volonté de domination doit cesser. Ensemble, nous allons briser le silence des millions d’hommes et de femmes qui subissent leurs diktats sexistes. » SUITE (et SIGNATURE) sur le site… http://www.fci-asso.org/index.php/manifeste-femme-contre-...  (Info 7 mars, signature de Boualem Sansal qui a découvert le manifeste...).LOGO FCI .png

Les intégristes voilent… et violent. C’est même une arme de guerre et de torture, le viol… Mais ils ne sont pas les seuls (et une enquête récente a montré l’ignorance qui entoure encore la réalité terrifiante du viol). Femmes violées, et fillettes violées (enfants, filles et garçons). Malsain rapport à la sexualité, hypocrisie. Harcèlement et pressions (rue, transports, travail…).

CONTRE le VIOLhttp://www.contreleviol.fr 

et

STOP au DÉNI (violences sexuelles) : http://stopaudeni.com/campagne-stop-au-deni-2015 

Il suffit de regarder les photographies des gouvernements pour savoir où est le pouvoir. (Sans parler de la triste esthétique d’un monde sans couleurs, uniforme…). Salaires inférieurs et promotions problématiques : constat. Pour changer cela : les actions, et la parole.

.

Inversion des valeurs… Quand l’Obs. http://www.prochoix.org/wordpress/?p=868 

CCCCCCCCC

PAROLES de FEMMES, associations, SITES… 

Sisyphe (ample site très riche : informations internationales, analyses) http://sisyphe.org

Les Nouvelles News (regards de femmes sur l’actualité) http://www.lesnouvellesnews.fr 

FCI. F.contre les intégrismes (le site du manifeste) : http://www.fci-asso.org

Femme&libre.orghttp://yaelmellul.livehost.fr 

ProcChoix : http://www.prochoix.org/wordpress/ 

ForumFMéd. : http://forumfemmesmed.blogspot.fr 

Osez... http://osezlefeminisme.fr 

Ni Putes ni Soumiseshttp://www.npns.fr 

.

FÉMINISMEFiche wikipedia (Histoire, idées, bibliographie, associations, sites) https://fr.wikipedia.org/wiki/Féminisme 

CCCCCCCCC

HISTOIRE du 8 mars. 

Sur Hérodote : http://www.herodote.net/almanach-ID-2481.php 

Site dédié : http://8mars.info/histoire/ 

CCCCCCCCC

POÉSIE, femmes. (8 mars, journée a-poétique, s’il en est… Mais l’inscription dans la mémoire du vivant, c’est aussi inscrire son sillage, traces d’encre et de mots).

LIVRE... Anthologie, Poésie Gallimard, « Quelqu’un plus tard se souviendra de nous » : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Poesie-Gallim...

Femmes poètes, du M-Âge au XXème siècle : http://www.poetesses.fr 

Anthologie en ligne, écriture de femmes (Terres de femmes): http://terresdefemmes.blogs.com/anthologie_potique/anthol... 

Fiche wikipedia. Femmes poètes françaises https://fr.wikipedia.org/wiki/Catégorie:Poétesse_français... 

01/05/2015

POESIE VISUELLE, note introductive...

BLAINE POESIE.jpgVISU POESIE.gif

Voici une introduction à la poésie visuelle... Mon regard, pour commencer, puis des citations issues de recherches universitaires, dont la lecture de ce qui est lisible en ligne est fort abordable (d'abord un essai de définition sur la poésie visuelle, comme forme poétique, ses sources, son évolution, puis  une thèse sur un poète visuel). De nombreux liens suivent (page BNF, textes, SITES - très beaux visuellement, livres, bibliographies, vidéo, film, PORTAILS de liens, répertoires... Etc.)     

Passionnantes approches, qui peuvent ouvrir une porte (des portes)  vers une étude approfondie et éclairante. Ceci peut concerner des passionnés, déjà intéressés et lecteurs "visuels", mais aussi être l'occasion d'une découverte aux promesses infinies, pour les autres. La poésie, qui peine souvent à se faire lire, est un domaine où se manifestent des tentatives de métamorphose de ce que peut être tant l'écriture que la lecture. Parfois cela va jusqu'à une conscience d'art total. Créer avec l'énergie vitale de tous ses sens, faire entrer le poème dans une chorégraphie, le geste dans le poème... Penser et vivre le regard créateur de poésie au même titre que la main qui trace des mots. Laisser dans l'image les mots se deviner, s'inventer. Provoquer, par des techniques diverses, dont la photographie, un graphisme sans lettres, ou lettres captées autrement. Faire du regard un acteur de poésie, au même titre que l'intellect qui use des mots, des alliances de sens. Traverser des limites. D'autant plus que les outils que nous avons actuellement nous donnent la possibilité de les transformer en stylos alternatifs et rejoindre, ainsi, l'art plastique, les arts visuels, les arts du geste, la danse... Etc.   

................

« La poésie visuelle : essai de définition », par Vincent Foucaud , agrégé d’espagnol, recherche (thèse) sur la poésie visuelle.  (Archives ouvertes. HAL, document bilingue anglais-français). Pour une approche vraiment informée : https://halshs.archives-ouvertes.fr/hal-00658808/document [ CITATIONS : « Elle est une forme de poésie expérimentale et se trouve par conséquent intimement liée à d’autres formes de poésies contemporaines comme la poésie sonore, la polypoésie, la typoésie, la poésie concrète, la cyberpoésie... » (...) «... Cette forme d’art ultra-contemporaine (en effet, les anthologies existantes citent toutes des poètes vivants) s’inscrit dans la très ancienne tradition de la poésie figurative que l’on fait remonter à l’Antiquité. » (...)  « Mais la poésie visuelle s’inspire aussi des multiples associations texte-image qui parsèment les arts visuels, depuis les hiéroglyphes égyptiens de l’Antiquité jusqu’aux tableaux de Miró qui intègrent des mots dans la peinture, comme dans l’oeuvre ‘Escargot femme fleur étoile’(1934). La poésie visuelle est donc née de traditions artistiques diverses et anciennes. Elle se présente pourtant comme une forme d’art inédite et novatrice.» (...) «... Nous essaierons de mettre en évidence les caractéristiques propres à la poésie visuelle. Pour cela, nous nous appuierons uniquement sur un corpus espagnol, plus précisément sur 235 poèmes composés par quelques 58 poètes visuels, tous cités dans l’ouvrage de Alfonso López Gradolí : ‘Poesía visual española (Antología incompleta)’(Madrid, Calambur, 2007» (...) «... Cette réflexion d’ordre méta-artistique était sous-tendue par un système multi-réflexif complexe de mises en scène du signifiant. » / « Ce qui frappe en premier lieu quand on s'intéresse aux poèmes visuels, c'est leur caractère ludique. » (...) «... Les poèmes visuels sont davantage caractérisés par une réflexion plus profonde sur la poésie elle-même, sur l'art en général et sur le statut du poète. » (...) « par sa forme hybride associant plusieurs sémiologies souvent issues de plusieurs disciplines artistiques, elle pose plus que jamais le problème des frontières entre les différents arts et celles entre l'art et la littérature. Cette caractéristique de la poésie visuelle a été mise en évidence par la poétesse visuelle Julia Otxoa qui parle de « ‘poesía visual como arte combinatoria.’ » (...) « Ce caractère combinatoire de la poésie visuelle pose parallèlement le problème du statut du poète visuel qui n'est plus jugé sur son style d'écriture ou sur sa manipulation des vers ou des rimes, mais bien sur sa virtuosité à composer les macro-signes que sont les poèmes visuels. Certes, le poète visuel reste un assembleur de signes, mais il ne s'agira plus d'associer dans un syntagme des signes linguistiques comme le fait le poète traditionnel, mais des signes linguistiques avec des signes iconiques. Ces signes iconiques se révèlent parfois être des images insérées par montage, sans que celles-ci soient modifiées par la main du poète. » (...) «... Cette forme d'art est constituée d'un enchâssement de réflexivités fondées sur plusieurs mises en scène simultanées du signifiant.» (...) « Ainsi, en conclusion, nous pouvons observer que la poésie visuelle est une forme transcendante d'art dans le sens où elle s'interroge sans cesse non seulement sur sa propre matière, mais aussi sur la notion d'art et plus généralement sur le langage. » (...) « Elle rappelle ainsi que la lecture est un acte tout aussi subjectif que l'écriture. »] TEXTE intégral sur le site, voir le lien ci-dessus...

........................

THESE de Marc Audi, 2011, Sorbonne et Barcelone. Sur la poésie visuelle de Joan Brossa (1919-1998). SEPT PAGES (passionnantes) de présentation de l’objet de la thèse, à lire là : http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/AUDI_position.pdf [ CITATIONS :  « L’objet de cette thèse est de décrire, de mettre en contexte et d’analyser l’intégralité de la poésie visuelle de Joan Brossa, composée de 1941 à 1998, en très grande partie inédite à ce jour. Considéré comme l’une des personnalités majeures de la littérature et de l’art expérimentaux du XXe siècle en Catalogne et en Espagne, son oeuvre est un pivot entre les avant-gardes historiques – très riches dans les domaines catalan et espagnol. » (...) « Brossa mit au centre de ses recherches la poésie qu'il a appelé visuelle à partir de la fin des années 1950. C'est précisément dans ce domaine particulier que l'on peut lire, aujourd'hui, une partie de l'histoire des croisements entre l'art et la littérature des cinquante dernières années. » (...) « Ses liens avec le groupe madrilène El Paso dans les années 1950, les dialogues de la poésie visuelle de Brossa avec l’oeuvre plastique de Tàpies, Chillida ou Miró à partir des années 1960, sont quelques exemples d’un travail ouvert sur son temps. Outre ces collaborations, ’étude de la poésie visuelle fait apparaître le contexte comme un matériau en soi. La récupération, l’objet trouvé, le travail à partir de la presse, sont des techniques de composition que Brossa hérite du dadaïsme et du surréalisme, mais qu’il porte à un degré de pertinence extraordinaire, dans une Espagne et une Catalogne muselées. » (...) « Dès le début de nos recherches, le dépouillement des archives de poésie visuelle à la Fundació Joan Brossa de Barcelone a été une source d’émerveillement et de questionnement. Les originaux de plus de mille poèmes visuels y sont conservés, souvent organisés en recueils inédits, des séries de collages de matériaux de récupération, verbaux ou alphabétiques essentiellement. Nous avons conçu le projet d’en établir une recension intégrale » (...) « La première partie de cette étude est consacrée à la définition du concept de poésie visuelle en général. Celui-ci interroge les limites et la nature du genre poétique, auquel Brossa reproche son enfermement dans le domaine strictement littéraire. Si la poésie visuelle est un autre de la littérature, il faut donc déterminer en quoi, et selon quels principes. L'examen de la notion de poésie expérimentale s'avère nécessaire avant de parvenir à l'une de ses branches, la poésie visuelle. » (...) « Reprise probablement au poète italien Carlo Belloli, puis utilisée par de nombreux poètes expérimentaux dans toute l’Europe et en Amérique avec des variantes depuis les années 1950 – dont celui plus connu peut-être de poésie concrète –, la notion de poésie visuelle est restée fort vague. Elle désigne une poésie dont les enjeux formels et sémiotiques reposent fondamentalement sur l’image plutôt que sur le langage. L’héritage de l’oeuvre de Kurt Schwitters, qui fut avant tout poète, et du questionnement radical de Dada sur le langage et la signification y est très présent » (...) « Cependant dans le domaine littéraire, toujours dans le sillage de Dada, l’incessante exploration brossienne transforma la manière de concevoir, d’imprimer, de diffuser et de ‘lire’ les poèmes.» (...) « Les poèmes visuels sont donc des objets hybrides, sur la ligne de partage très poreuse au XXe siècle entre les domaines littéraire et plastique. » (...) « Ce sont des poèmes sans syntaxe, la plupart du temps sans texte, l’image n’y ayant pas de fonction illustrative. Une poésie qui compose des images non rhétoriques, des images au sens propre, représente un défi théorique pour la critique littéraire, » (...) «... Brossa propose une nouvelle perception du poème ainsi qu’une nouvelle façon de faire de la poésie qui répond à ce qui lui apparaît comme une insuffisance du texte. Le texte, pour Brossa, n’atteint l’imagination que de manière indirecte et médiate ; il faut solliciter d’autres sens, de nouvelles formes. Le bouleversement technique va de pair avec un renversement de l’attitude poétique : le poète-médium transcrivant des images rêvées cède le pas au poète visuel qui crée directement de nouvelles images. » (...) « La poésie visuelle dialogue alors avec la création proprement plastique. » (...) « Brossa baptise ses créations plastiques du nom de poésie visuelle. C’est un parler paradoxal dans la mesure où dans ses images le poète se tait tout en disant ceci est un poème. En quoi ces images sont-elles des poèmes ? La poésie naît ici des liens incessants que l’image entretient avec la lettre, mais aussi et surtout, des séries ordonnées d’images. » (...) « Les poèmes visuels s’inscrivent dans une syntaxe propre. » (...) « ... le hasard joue un rôle essentiel jusque dans la réflexion sur l’existence que Brossa a de plus en plus menée dans sa poésie littéraire. » (...) « La thèse comprend (...) une base de données comprenant plus de mille poèmes visuels. » (...) « ... utilité pour les archives de la Fundació Joan Brossa, qui viennent d’être transférées au Museu d’Art Contemporani de Barcelona (MACBA). » Page sur Joan Brossa (musée) : http://www.macba.cat/ca/brossa-joan

........................................................................................................................................

Documentation BNF : http://data.bnf.fr/11959250/poesie_visuelle/

......................

TEXTES :

Jacques Donguy, « Poésie visuelle internationale », parcours : http://www.costis.org/x/donguy/poesie-visuelle-fr.htm

Poésie visuelle (« ‘l’interlangue’ de mon siècle »), par Gaëlle Theval, revue littéraire Trans : http://trans.revues.org/157

« Penser l’image, voir le texte », par Bettina Thiers , La vie des idées : http://www.laviedesidees.fr/Penser-l-image-voir-le-texte.html

« Le poème visuel », préface d’une anthologie, par Harry Polkinhorn, sur  le blog de Lucien Suel : http://academie23.blogspot.fr/2007/10/anthologie-posie-visuelle-harry.html

« La poésie visuelle », par Giovanni Pozzi , page Books google : http://bit.ly/1DIwI9b 

Artwiki. Poésie visuelle, texte : http://www.artwiki.fr/wakka.php?wiki=PoesieVisuelle

Jean-Jacques Thomas, « Essais sur la poésie française », éd. P.U. Lille, sur un livre de Pierre Garnier (« Spatialisme et poésie concrète », éd. Gallimard, 1960), page Books Google : http://bit.ly/1JGQwCd 

..........................

SITES dédiés, œuvres, poètes visuels :

Xavier Dandoy de Casabianca : http://xddc.org/index.html

Démosthène Agrafiotis : http://dagrafiotis.com/?cat=8&lang=fr

Hortense Gauthier : http://des-plis-et.com/tag/poesie-visuelle/

Ratures, SITE (collectif) d’expression poétique (Grenoble): http://ratures.over-blog.fr/album-1299672.html

Poésie cybernétique, scriptpoèmes, photographies  d’Antero De Alda, et ANTHOLOGIE de poésie visuelle : http://www.anterodealda.com/p_visuelle.htm

Collection de poésie visuelle et sonore, site de poésie Tapin : http://tapin2.org/

.........................

LIEUX, événements :

Galerie 13 (et liens): http://poesievisuelletreizegalerie.blogspot.fr/

Galerie nomade, librairie, livres d’artistes : http://artistesdulivre.com 

Association PAGES, promotion du livre d’artistes : http://www.pages-paris.com

Librairie Nicaise : http://www.nicaise.com

Biennale de poésie visuelle et Festival « Poètes pour la paix » (avec  trois ONG : ‘Poetas del mundo’, ‘100 thousand poets for change’ et ‘World poetry movement’ : http://www.lr2l.fr/acteur/biennale-de-poesie-visuelle-ille-sur-tet.html

...........................................................................................................................................................

LIVRES :

« Typoèmes », livre de Jérôme Peignot (typographie et poésie visuelle), éd. du Seuil : http://jeromepeignot.free.fr/2004-peignot-typoemes/2004-00.html

LIVRE, de Julien Blaine, « Cours minimal sur la poésie contemporaine » (quelques clés sur la poésie), éd. Al Dante : http://al-dante.org/poesie/blaine-julien-cours-minimal-sur-la-poesie-contemporaine/ 

Et citation (le « descriptif ») sur Cultura : http://bit.ly/1FDPXa0 

Plus... BIBLIOGRAPHIE, tag ‘poésie visuelle’ (dont plusieurs ouvrages de Julien Blaine), éd. Al Dante : http://al-dante.org/shop-4/product-tag/poesie-visuelle/

Bibliographie, Médiathèque de Paris : http://bit.ly/1dBKfKQ 

Ilse Garnier, « Jazz pour les yeux / Anthologie de poésie spatiale, éds. « L’herbe qui tremble » : http://www.lherbequitremble.fr/catalogue-Garnier.html

Pierre Garnier, « Manifeste pour une poésie nouvelle, visuelle et phonique », éd Silvaire (fonds cédé aux Eds du Rocher). / Texte sur Pierre Garnier (Célébration) , par  François Huglo, sur Sitaudis : http://www.sitaudis.fr/Celebrations/pierre-garnier-un-agitateur.php

« Visuelle poésie », éd. Reclam Phillip. Sur Decitre : http://bit.ly/1zl8czz 

BIBLIOGRAPHIE, BNF, le livre d’artiste, PDF : http://www.bnf.fr/documents/biblio_livre_artiste.pdf

............................................................................................................................................................

DOSSIER: « Avant-gardes poétiques et littérature numérique » : http://www.olats.org/livresetudes/basiques/litteraturenumerique/5_basiquesLN.php

ETUDE  et  reproductions, « Des signes dans l’espace », sur Recours au poème : http://www.recoursaupoeme.fr/essais/des-signes-dans-l%E2%80%99espace/lucien-wasselin

ENTRETIEN avec Philippe Castellin, par Alexandre Gherban, sur Poezibao. « La poésie est sans épithète » (ou les cloisons qui sont des leurres...) : http://bit.ly/1ECFf1o

PUZZLE d’écrits de 1 à 11 (au 29-04-15), par Camille de Toledo, « Manifeste d’un art potentiel » (pour situer la question de la poésie visuelle dans le contexte général de la création contemporaine, XXI è siècle), Remue-net : http://remue.net/spip.php?article7235   (en marge le sommaire de l’ensemble)

.....................

SOMMES...

« L’œil littéraire. La vision comme opérateur scriptural », collectif, P.U. Rennes. Etudes réunies par Paul Dirkx : http://artsetmondesocial.blogspot.fr/2015/03/lil-litteraire-la-vision-comme.html

« Anthologie du graphisme », éds Pyramid : http://pyramyd-editions.com/anthologie-du-graphisme/

............

Cédérom, Académie de Grenoble, « Créations poétiques au XXème siècle », site de Créteil : http://bit.ly/1ECGsFV 

Effets spéciaux et poésie visuelle, Jean-Marie Marbach. VIDEO  : http://www.jm-marbach.net/

FILM, documentaire de Claudio Francia, « De la poésie visuelle à l’Art total », Yadé films : http://www.lussasdoc.org/film-de_la_poesie_visuelle_a_l_a... 

......................

PORTAIL :

Répertoire de poésie (portail, nombreux sites) : http://repertoiredepoesie.free.fr/ecriture-online.htm#editeursonline

................................................................................................................................................................

IMAGES Google. Poésie visuelle : http://bit.ly/1GDr7Ty 

Poésie visuelle contemporaine. IMAGES Google (des images communes, et quelques images présentes sur une page et pas sur l’autre...)  : http://bit.ly/1zAwNku 

Images google, livres d'artistes : http://bit.ly/1Y2rK5u

.......................................................................................................................................................

PAGES wikipedia (pour certains liens, certaines références) :

Poésie visuelle : http://fr.wikipedia.org/wiki/Po%C3%A9sie_visuelle

Poésie graphique : http://fr.wikipedia.org/wiki/Po%C3%A9sie_graphique

Calligramme : http://fr.wikipedia.org/wiki/Calligramme

Livre d'artiste : https://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_d%27artiste 

31/01/2015

« Libérons Internet du Négationnisme ! ». Pétition

PRIMO LEVI HOMME.jpgSHOAH 2.jpgRobert Antelme ESPECE.png

internet,toile,web,sites,blogs,forums,vidéos,réseaux,réseaux sociaux,histoire,mémoire,négationnisme,complotisme,manipulation,racisme,violence,citations,poésie,primo levi,paul celan,charlotte delbo,pétitions,u.e.j.f.,u.d.a.,shoah,antisémitisme,génocide,extermination,juifs,roms,tziganes,auschwitz-birkenau,auschwitz,camps,déportés,rescapés,boris cyrulnik,diffusion,o.n.u.[ SOMMAIRE de cette page : exergues (citations de Primo Levi, Paul Celan et Charlotte Delbo) / réflexion (analyse personnelle introductive et rappel de deux notes sur ce sujet) / PETITION : titre, lien, associations à l’initiative de cette action (UEJF, UDA), TEXTE, premiers signataires (dont rescapés d’Auschwitz-Birkenau), organisations signataires]  

 

« N'oubliez pas que cela fut, / Non, ne l'oubliez pas »

Primo Levi

Poème en exergue à « Si c’est un homme », Pocket éd.

.......

« Vint, vint. / Vint une parole, vint » (...) « Cendre. / Cendre, cendre. / Nuit. »

Paul Celan

Grille de parole, Christian Bourgois éditeur

.......

 « Saviez-vous que la souffrance n’a pas de limite / l’horreur pas de frontière / Le saviez-vous/  Vous qui savez. »

Charlotte Delbo, « Aucun de nous ne reviendra », Eds. de Minuit

 .........................................................................................................................................................

Il suffit de faire des recherches sur Internet pour tomber par hasard sur des blogs négationnistes, des pages négationnistes sur des sites qui n’ont rien à voir avec l’Histoire, des rumeurs sur des forums, du complotisme dans des commentaires de vidéos ou d’articles, du mensonge et du mensonge... Donc, oui, il est nécessaire de lutter, tous, contre cela : la Toile ne doit pas être le domaine de la propagande négationniste et haineuse. A nous, d’abord, d’occuper l’espace avec des pages conformes aux exigences du respect de la réalité, des pages pour une éthique de la pensée et de la transmission. Culture,  connaissance, contre l’ignorance et la mauvaise foi de blogueurs ou d’idéologues (encartés ou pas). A nous de dialoguer, aussi, avec les expéditeurs de messages qui (sans que ces internautes s’en rendent forcément compte) contiennent des éléments associés à ces idéologies problématiques. Répondre par l’information. A nous de signaler (LICRA, ACAT, PHAROS, etc.) les contenus illicites.  

Prises de conscience et réactions. Mais ce n’est pas juste une gentille intention. C’est un engagement : être attentif, savoir repérer les clés, les codes, les réseaux. Chercher qui est qui. (Un discours anodin – page, vidéo - peut être un masque : c’est un ensemble de signes qui révèle comment situer un positionnement et son éventuelle dangerosité). Il y a ce qui sera évident pour tout le monde, et le reste, plus dur à déceler. Boris Cyrulnik l’a dit récemment en parlant des attentats (et c’est lié) : il faut « s’armer intellectuellement ».  [Sur ce sujet, complotisme et négationnisme, voir, notamment, note précédente, 30-01-15 (« Négationnisme contre mémoire et Histoire de l’Holocauste »)  et note du 26-01-15 (« Complotisme chrétien, dans le lit général d’une bêtise sans innocence »)]... [Mise à jour 02-02-15... Vigilance d'autant plus nécessaire que les nazis ont encore une présence dans des chaînes de liens qui impliquent des réseaux divers, des pays divers. Lire, article du Monde du 02-02-15, par Géraldine Schwarz. Titre papier : "Les nazis ne meurent jamais", titre web "Enquête sur la seconde vie des nazis" : http://www.lemonde.fr/international/article/2015/02/01/enquete-sur-la-seconde-vie-des-nazis_4567656_3210.html ]

......................................................................................................................................................

Libérons Internet du Négationnisme !

PETITION UEJF et UDA (avec d'autres associations).

POUR SIGNER : http://freetheinternetfromdenial.wesign.it/fr

(Pétition publiée dans Libération du 27-01-15 / Page Rebonds, sous le titre de la pétition, en Tribune).

........

« Aujourd'hui, qui recherche des informations sur la Shoah via les grandes plateformes d'échange et de diffusion en ligne tombe immanquablement sur des discours qui cherchent à prouver que la Shoah n’aurait pas existé. De nombreuses vidéos figurant parmi les premiers résultats de la recherche mobilisent des arguments pseudo-scientifiques afin de démontrer que l’extermination des Juifs et des Roms en Europe ne fut pas ce que l’on prétend dans les livres d’histoire. 

Avant les négationnistes d’aujourd’hui, les nazis eux-mêmes ont cherché à effacer toute trace du génocide afin d’oblitérer leur crime. Aujourd’hui, le négationnisme est un délit dans un grand nombre de pays, et aux yeux de l’Organisation des Nations-Unies depuis 2007.

Alors qu’Internet est devenue la source d’information essentielle pour les nouvelles générations, la diffusion du négationnisme contribue à la banalisation du racisme et de l’antisémitisme dans notre société, augmente l’indifférence et provoque des passages à l’acte violents. Les réseaux sociaux se sont donnés les moyens de bannir le fléau des contenus pédo-pornographiques, et d’interdire les incitations à la haine. 

Aujourd’hui, nous demandons aux grands réseaux sociaux de prendre leurs responsabilités et d’interdire les contenus négationnistes dans leurs conditions d'utilisation.

Nous, survivants de la Shoah, refusons qu’au 70ème anniversaire de notre libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, les outils de la modernité soient laissés à ceux qui veulent détruire notre monde de valeurs.

Nous, étudiants, dernière génération à connaître des rescapés, refusons que les réseaux sociaux que nous utilisons au quotidien abondent de contenus et vidéos négationnistes.

Nous, dirigeants d’associations engagées dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, refusons d’abandonner la liberté pour laquelle nous combattons à ceux qui en font un alibi de la haine.

Nous, citoyens, refusons qu’Internet légitime la violence et la manipulation.

La vérité de l'histoire a besoin que chaque citoyen responsable s'engage pour veiller sur elle. Il est déjà plus que temps que tous les hommes de bonne volonté, de toutes les nations, simple utilisateur, architecte ou investisseur d'Internet, s'impliquent pour la défense de la vérité. Car si Internet est notre bien commun, il dépend de chacun de nous que la vérité y triomphe du mensonge. »

.....

Premiers signataires :

A l'initiative de l'Union des Etudiants Juifs de France [UEJF] et de l'Union des Déportés d'Auschwitz [UDA]

Raphaël Esraïl, Président de l’Union des Déportés d’Auschwitz

Sacha Reingewirtz, Président de l’Union des Etudiants Juifs de France

Benjamin Orenstein, Président de l’Amicale des Déportés d’Auschwitz du Rhône

Elie Buzyn, rescapé d’Auschwitz-Birkenau

Alberto Israel,  rescapé d’Auschwitz-Birkenau

David Schulhof, rescapé d’Auschwitz-Birkenau

Zesia Laskier, rescapé d’Auschwitz-Birkenau

Alfred Szalawecz, rescapé d’Auschwitz-Birkenau

Claude Bloch, rescapé d’Auschwitz-Birkenau

Sam Rupkowski, rescapé d’Auschwitz-Birkenau

Jeannette Deplace, rescapée d’Auschwitz-Birkenau

Julien Godet, rescapé d’Auschwitz-Birkenau

Yvette Levy, rescapée d’Auschwitz-Birkenau

Nicolas Roth, rescapé d’Auschwitz-Birkenau

David Brin, rescapé d’Auschwitz-Birkenau

.......

Organisations signataires :

William Martinet, Président de l’UNEF

Alexandre Leroy, Président de la FAGE

Olivier Vial, Président de l’UNI

Andi Gergely, Chairperson of the World Union of Jewish Students

Jane Braden-Golay, Président de l'EUJS (European Union of Jewish Students)

Gilles Clavreul, Préfet, Délégué Interministériel à la Lutte Contre le Racisme et l’Antisémitisme

Dominique Sopo, Président de SOS RACISME

Benjamin Abtan, Président de l’EGAM (European Grassroots Antiracist Movement)

Alain Jakubowicz, Président de la LICRA

David Harris, Directeur de l’American Jewish Committee

Simone Rodan-Benzaquen, Directrice de l'American Jewish Committee en France

Richard Odier, Directeur du Centre Simon Wiesenthal France

Seta Papazian, Présidente du Collectif V.A.N. (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

Marcel Kabanda, Président d’Ibuka-France (pour la mémoire du génocide des Tutsi au Rwanda)

Alain Daumas, Président de l’U.F.A.T. (Union Française des Associations Tsiganes)

Souâd belhaddad, Présidente de Citoyenneté Possible

François Durpaire, historien

Philippe Coen, président de l'Initiative de Prévention de la Haine - Respect Zone

26/01/2015

COMPLOTISME CHRETIEN, DANS LE LIT GENERAL D’UNE BÊTISE SANS INNOCENCE...

LIBE COMPLOT.jpg

Avant aujourd’hui, j’avais vu qu’existaient des sites complotistes (connus surtout depuis leurs délires autour du 11 septembre 2001), phares désastreux d’une non-pensée. J’avais constaté, souvent par hasard, de lien en lien, que des blogs ou des sites, en apparence non contaminés par cette dérive idéologique, étaient en fait indirectement les diffuseurs (volontaires) de pages complotistes présentes sur les sites référencés dans leurs listes, et ainsi, de référence en référence, faisant aller vers le pire du pire. J’avais constaté ensuite, comme tous, que des forums fréquentés par des jeunes - et des idéologues de sous-culture - relayaient ces interprétations orientées (et de plus en plus haineuses). J’avais entendu les formules ravageuses de Dieudonné et son ami J-M Le Pen : provocation et conviction. Extrême droite, théoriciens de l’intégrisme islamiste, esprits perdus et sans culture... Oui : on voit, on signale l’incitation à la haine raciale (associations et portail PHAROS), on essaie d’analyser les sources, on consulte le site conspiracywatch, on met en garde des distraits, etc. On sait que les intégristes catholiques flirtent de près avec ces courants, oui. Mais aller jusqu’aux franges les plus folles (les plus dangereuses) de cette mouvance, c’est un voyage sur la Toile qui donne la nausée, et a de quoi terrifier. Le hasard m’a fait faire ce voyage hier soir. A partir de rien (en apparence : le complotisme avance d’abord masqué).

Donc...

J’ai reçu des mails où on m’envoyait un lien vers une vidéo (Youtube)... Entretien avec le réalisateur (journaliste chrétien) d’un film sur la figure de Marie (miracles, prédictions, etc.) : sur le « 3è secret de Fatima ». Un mot, vite présent : secret.   

Cela n'est pas vraiment dans mes centres d’intérêt (la spiritualité, oui, les dogmes religieux, non, les superstitions, encore moins). Mais j’ai voulu écouter pour répondre  à l’envoi, et voir ce que recouvrait ce lien avec ce mot « secret » accolé à un tel thème. Vite un autre mot suivait : « apocalypse ». Grand malaise... J’ai reconnu des codes présents ailleurs, pas dans les meilleures pages. (On est dans un univers où on se méfie, car « des choses sont cachées », des « secrets » gardés... des dangers occultés).

Quand j'ai un doute – ou plus - je cherche : les supports, les sources, les réseaux. La vidéo a un éditeur, l’éditeur un site, le site un vocabulaire... On tombe, là, d’évidence dans les réseaux du FN et de ses amis. Nécessité d'aller plus loin dans la recherche. .. J'ai d'ailleurs trouvé une page avec la réfutation d'un prêtre blogueur,  qui notait la tendance complotiste du film en question et de la parole du réalisateur (après un entretien avec lui), et mettait carrément en thème secondaire de sa page de blog « théorie du complot », gêné par cela (mais n’allant pas chercher, alors, les sources, liens, réseaux...).

En cherchant encore quels fils reliaient quoi à quoi, j’ai trouvé un titre similaire, mais pour un livre cette fois. Donc, question... Que signifiait l’intérêt ésotérique pour ce thème, avec cette part complotiste ? (Je sais, bien sûr, que l’ésotérisme a ses variantes d’extrême droite, bien fournies). Le hasard (recherches personnelles n'ayant rien à voir) m'a fait retomber sur les mêmes pages ou d'autres, similaires...

La référence ? Jovanovic,  livre. Et ce nom... listé (caprice du jour de google) vers le site d’Alain Soral... avec un éloge de Soral apr l’auteur en question, Jovanovic. Là on est complètement dans un temple du complotisme... avec des thématiques, des  invités, des références nettement d’extrême droite. Le « secret » religieux prend un bain idéologique et politique sans nuances, enrobé de l’obsessionnel « Nouvel ordre mondial ». C’est chrétien, tout ça ? Non : catholique intégriste (catholique politique...).  En tout cas ça cherche à être habile : ou comment afficher la haine et échapper aux signalements, aux plaintes...

Peut-il y avoir pire ? Difficile (car déjà...), mais, hélas, oui. Oui, dans l’hystérie. Les mots « secret » et « Fatima » (ensemble) sont un hameçon qui pêche en eaux très troubles... Jusqu’aux sites  délirants (délire d’interprétation...). La couleur est affichée, sans garde-fous : complotisme, antisémitisme (référence donnée comme un slogan, le faux des Protocoles des Sages de Sion, ramené à Protocoles, en raccourci pour initiés peut-être). Et... paranoïa. Ils sont là, blogueurs et commentateurs fascinés, se croyant cernés, menacés par un monde athée ou croyant autrement (car seuls les Chrétiens, d’après eux, seront sauvés et échapperont à l’apocalypse qu’aurait prédit Marie à Fatima et que d’autres relaient tous les quinze jours pour le mois suivant. Ridicule... Chrétiens sauvés ? Pas sûr qu’ils pensent cela, d’ailleurs. Juste les catholiques ? Ou seulement les catholiques traditionnalistes dans leur bunker réel et symbolique ? Sauvés de quoi, en plus ? De la mort ? C’est tout ce que cela leur fait, aux chrétiens complotistes, que croire ? Encore plus de terreur devant la fin inéluctable de leur corps ?

En tout cas cela n’ouvre pas leur cœur. Atroce indécence des propos sur certaines pages. Les morts des 7, 8, et 9 janvier 2015, sont « punis », car sataniques. Et les victimes juives de l’Hypercacher symbolisent « la fin de la synagogue de satan ». Et la marche du 11 était une « messe satanique ». Ceux qu’ils voient en ennemis sont censés être aidés par des forces surnaturelles maléfiques... Moyen-Âge  en 2015...

Quel rapport entre le complotisme soft (vidéo du départ) d’un rêveur de miracles dont il croit qu’on le prive, mais qui déjà installe la peur (apocalypse non symbolique), et qui, apparemment, ne se signale pas du tout par un langage qui signerait des choix porteurs de haine, au contraire... Mais trahit ses proximités idéologiques par l’hébergeur de son entretien (site tv politiquement défini, par les invités de son programme notamment, TV libertés). Quel rapport avec ceux qui affichent nettement le désir de meurtre (la satisfaction à l’énoncé des morts, et les menaces souterraines), la violence radicale ? Le rapport c’est l’effrayant glissement lent d’un site à l’autre, de degré en degré, d’une information apparemment anodine à une monstruosité criminelle, mortifère, qui voit du blasphème partout, et dans chaque blasphème prétendument repéré, un crime répété. Et la « distraction » des premiers lecteurs, de ceux qui reçoivent et diffusent cela, diffusant ainsi tout le reste : chaîne molle qui se termine par des vœux d’assassinat, de mort collective. C’est cette mollesse qui piège les gens. Le complotisme ne marcherait peut-être pas s’il se donnait immédiatement dans sa face la plus abjecte. C’est parce qu’il emprunte des voies lentes et détournées qu’il prend des consciences dans ses filets.

On a beaucoup parlé de jeunes complotistes, de forums et de sites de la sous-culture, d’une jeunesse musulmane ignorante de ses racines spirituelles, déculturée. On a pu le constater en tombant sur des pages assez folles elles aussi. Et, oui, de massive ignorance. Sauf que ce que j’ai vu là, à la fin, est d’un autre domaine : blogueur qui semble jongler avec érudition entre des symboliques complexes qu’il maîtrise intellectuellement, ayant beaucoup lu (du genre bac plus dix ou le faisant croire), et lecteurs et commentateurs fascinés par ce qu’ils pensent être tant d’intelligence... Complotisme intellectuel...

Je ne mettrai pas de liens vers ces sites (même pas pour partage d’information ou exigence de sources), et surtout pas le dernier vu, où des âmes mortes spirituellement communient au nom de « Marie » en buvant l’hostie de la haine produite par un mental malade. Non, cela s’analyse, pour réfléchir. Et se signale (voir ci-dessous).

Une approche sans agressivité (vidéo un peu pauvre) débouche sur l’infâme théorisé...

......................................................................................................................

Le complotisme n'est pas chrétien par essence (et pas plus musulman par essence) : il est d'extrême droite, d'une religion ou d'une autre, ou sans. Et il faut le dénoncer partout où on le trouve... 

......................................................................................................................

COMPLOTISME, INCITATION A LA HAINE RACIALE. SIGNALER :

Internet-signalement.gouv.fr  PORTAIL. PHAROS (signalements de contenus illicites) https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action

S’INFORMER : SITE DEDIE  (revue de presse et de sites, dossiers, clés pour comprendre ce qui est en jeu) : CONSPIRACYWATCH, Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot : http://www.conspiracywatch.info/

22/11/2013

Transmission pieds-noirs : un site de Paul Souleyre

Blog qui prolonge et développe la démarche entamée avec MémoBlog, site où, en fils de Pieds-Noirs (né en 1969), il cherchait déjà à déchiffrer ce qu’il en est de cette identité, et des traces, en soi, de cette mémoire familiale d’exil :  http://www.memoblog.fr  («… Préciser que la nostalgie n’est pas dans ma nature, que je ne regarde jamais le passé pour le refaire ou le regretter, mais seulement pour mieux comprendre le présent, mon présent. ») (…) «… il s’agit manifestement d’un site d’enfant de pieds-noirs affecté dans son psychisme par l’exode de toute une famille. » (…) « Mais j’ai la certitude d’avoir  perdu une terre. Et là est la vraie surprise de Memoblog.  / Comment est-ce possible, je ne sais pas, mais j’ai perdu une terre. / La terre rouge d’el-Hamri. »)

……………………………

Transmission Pieds-Noirs succède donc à Mémoblog, le complète : http://www.transmission-pieds-noirs.fr/   Dès l'accueil, des visages dans des cercles, visages de ceux qui ont "reçu" ce qui... n'a pas été transmis, ou difficilement, ou raté (comme le dit un père pied-noir, cité dans la page de présentation). Mais la génération des enfants, des jeunes ados, a tout intégré de l'exil et des souffrances. C'est l'inconscient qui trahit, les hasards, les ratages aussi (comme l'explique une des jeunes femmes). Paul Souleyre explore de manière passionnante les signes étranges que tissent le hasard et l'inconscient. Et il sait dire comment on peut flotter dans un vide identitaire (est-ce "identitaire"? je mets ce mot pour traduire) quand l'espace n'a pas accueilli. A travers sa recherche d'Oran (Oran, pas la mémoire de la guerre, pas les histoires de famille : le lieu) il retrouve sa part d'algérianité et aide aussi ceux de sa génération à la retrouver (pour choisir de la savoir, de l'assumer ou de s'en éloigner : l'essentiel étant la prise de conscience de ces dimensions...). La transmission, si elle a sauté une génération, peut se rétablir ensuite. Car le temps est long...

Donc, déjà, lire la page de présentation de sa démarche : http://www.transmission-pieds-noirs.fr/about/ 

CITATIONS : «  L’ambiguïté est la seule valeur qui me tienne vraiment à cœur. » (…) « Je ne crois pas du tout à la vérité, ou plutôt, la vérité, pour moi, a toujours pris la forme d’une contradiction. Donc plus que les vérités univoques qui n’ont jamais réussi à me toucher, je recherche des vérités contradictoires et ambiguës, perturbantes. Des vérités où la personne qui s’exprime se demande d’abord et avant tout si elle n’a pas elle-même raté quelque chose. »

Et voilà comment il commence ce voyage en ambiguïté, en profondeur, dans le regard des tensions et contradictions, en soi et dans le réel : par un très beau texte qui interroge une identité suspendue dans le vide, en quelque sorte. Celle d’exilé sans exil su, d’immigré sans savoir d’où, de citoyen d’un espace de questionnement : http://www.transmission-pieds-noirs.fr/paul-souleyre-1969/

« Ma mère n’aimait pas l’Algérie Française.

Ma mère est née à Oran le 19 novembre 1946, a quitté la ville le 28 juin 1962, et s’est éteinte à Bordeaux le 15 février 2009. Je crois pouvoir dire qu’elle n’a jamais été heureuse nulle part.

Pour l’Algérie, en tout cas, je n’ai aucun doute. »

(...)  « Commencer à percevoir la complexité d’une situation permet de s’éloigner d’affirmations générales et pathologiques du style « tout le monde était bête » pour se réconcilier avec des origines extrêmement diverses, tout en gardant à l’esprit qu’à Oran, cette diversité au sein de la catégorie des Français d’Algérie était en conflit avec elle-même. » (…) « Ce n’est pas très spectaculaire donc personne ne s’en préoccupe, mais j’ai comme la vague intuition que quelques enfants de pieds-noirs flottent gentiment au milieu de nulle part dans la société française actuelle, et se demandent juste par quel miracle ils ont acquis la capacité de se mouvoir dans le vide. » (…)« Il y a déjà un moment que je me considère comme un enfant d’immigrés-exilés. Mais de quel pays ? »

Lisez le texte intégral…Précieuses écritures que celles qui ont pour projet de ne pas se cloîtrer dans les certitudes, les barrières idéologiques (les camps, les pour, les contre, les clichés et les schémas figés, ou les émotions stériles ressassées à l’infini). Là, une distance apparemment paradoxale (car la proximité du regard sur l’autre prochain n’est pas niée, si elle n’est pas exaltée). Ambiguïté, donc complexité… Grande humanité. (Complexité... qui est une clé pour Camus. La réalité n'est pas binaire...)

Comme j’aimerais trouver autant de subtilité et de cœur chez ceux qui écrivent, de l'extérieur, SUR les Pieds-Noirs, en projetant sur eux tous les affects produits par des faits de propagande (lire, pour comprendre cela, « Une Patrie de Sel » de René-Jean Clot, et « Ma mère l’Algérie » de Jean Pélégri (et, ici même, mes notes, catégorie « Pieds-Noirs »)…

... Complément d'informations, sur ce site, sur l'identité, sur le rôle de la rencontre de Luc Demarchi (Site "Vivre à Belcourt"), dans la note sur Olivier Py, sur lequel nous avons tous trois écrit, tant il exprime ce qui nous est commun... une irréalité de terre, peut-être. Olivier Py a trouvé ses racines dans la mer Méditerranée et Paul Soulever explore Oran... Tiens, Vivre à Belcourt : là encore, c'est le lieu qui est le sujet, le lieu et les êtres qui y vivaient et qui y vivent. Plus que le pays, les villes (car les appartenances y sont inter-communautaires dans la traversée des communications actuelles).

Identité(s)? Cartographies qui se déchiffrent et s'inscrivent diversement. Dans la recherche des lieux, d'un espace autre, mer réelle et symbolique qui relie et qui échappe aux enfermements. Dans la recherche des langues (dont le pataouète), l'exploration des êtres, et... la littérature : Camus, Clot, Pélégri, Cardinal, Roy, Roblès, Xuereb, Vircondelet, etc.

Lien vers cette note (où je parle d'Olivier Py, mais aussi de Paul Souleyre et Luc Demarchi..), "Méditerranées,  d'Olivier Py..." http://tramesnomades.hautetfort.com/archive/2013/07/24/me...

...Des clés, en marge du site de Paul Souleyre

Article d’Hubert Ripoll, Le Monde,  05-07-2012, « Le dernier exil des Pieds-Noirs » https://dl.dropboxusercontent.com/u/29077738/Le%20dernier... 

Et son livre, « Mémoire de là-bas / une psychanalyse de l'exil » : https://dl.dropboxusercontent.com/u/29077738/Chapitre%201... 

Mais j’allais oublier… « Pieds-Noirs, identité et culture » : http://editions-gandini.fr/df077-pieds-noirs-identite-et-...   

09/02/2011

Andrée CHEDID, POETE. 20-3-1920/6-2-2011, Le Caire/Paris. Hommage

Au coeur du coeur.jpg

« S’écoulent les mots / Qui délivrent le cri / Relais / De fièvres et d’aube / De chant et de chagrins » / (…) / « Entre le doute et la voie / Veille en ta parole ». Andrée Chedid, « Par-delà les mots », éd. Flammarion.

A peu de jours près, deux poètes meurent en même temps, deux êtres venus, l’un, d’au-delà des mers, l’autre d’au-delà des frontières : Edouard Glissant, Andrée Chedid. Tous deux pétris de cultures croisées, ouverts au monde. Tous deux écrivains majeurs, donnant à la langue une ampleur éthique, au pays une identité traversée, questionnée, enrichie.  

La qualité de  l’écriture d’Andrée Chedid a été reconnue par des auteurs comme Char, Lévis Mano (poète et éditeur), Jabès, et bien d’autres…

Poèmes, mais aussi nouvelles, romans, essais, théâtre... Et, dans l’œuvre poétique, des proses, notes brèves, entre poème et aphorisme : ainsi les textes de « Terre et poésie ». Le Printemps des poètes l’a célébrée en 2010, et dans le métro parisien on pouvait lire ce texte affiché : « Les habiles, les jongleurs de mots sont plus éloignés de la poésie que cet homme qui – sans parole aucune – se défait de sa journée, le regard levé vers un arbre, ou le cœur attentif à la voix d’un ami. »   …

On peut découvrir la poésie d’Andrée Chedid, simplement, avec un tout petit livre, une anthologie de la collection Librio : publication à l’occasion du Printemps des Poètes. « Au cœur du cœur » : les textes ont été choisis et préfacés par le poète Jean-Pierre Siméon et Matthieu Chedid, M, son petit-fils musicien. De la préface je retiendrai deux passages qui éclairent la démarche, insistent sur ce qui, profondément, nourrit l’ancrage universel de cette écriture : « La poésie chez Andrée est une philosophie de l’existence, elle fonde une éthique de la fraternité » et « Oui, il y a une rebelle dans Andrée Chedid, une objection résolue à ce qui ment, à ce qui dégrade ».

.....................................................................................................................................................................................................................

En exergue à la fiche d’evene.fr, cette citation : « Ecrire, c’est très dur, avec de grandes fenêtres de joie » http://www.evene.fr/celebre/biographie/andree-chedid-3083.php  (biographie, citations, bibliographie, hommage, lien vidéo INA, entretiens, dont un interview de Louis Chedid, son fils, le chanteur).

Site (en anglais) : http://www.andreechedid.com/

……………………………………………………………………………………………………………………………………………

Hommages en ligne :

(Sur le site du Printemps des Poètesun texte de Jean-Pierre Siméon, article paru dans L’Humanité du 8 février, « Ce qui fonde à mes yeux la valeur exceptionnelle de son œuvre et qui lui assurera, je crois, une postérité plus longue qu’on imagine peut-être, c’est son enjeu éthique », et un lien avec la page dédiée du site de Guy Allix,  « Andrée était un très grand poète dont il faudra peu à peu relire l’œuvre pour l’apprécier à sa juste mesure, loin des faiseurs à la mode. »

Sur poezibao, par Bernard Mazo : http://poezibao.typepad.com/poezibao/2011/02/hommage-%C3%...

Ecrits-vains, Andrée Chedid et le pouvoir de l’écriture, par Renée Laurentine : http://ecrits-vains.com/points_de_vue/renee_laurentine01....   (« Lors d'une interview, Andrée Chedid a parlé de son œuvre comme de l'éternelle quête d'une humanité. ») et lecture du recueil « Territoires du souffle », par Renée L. aussi : http://ecrits-vains.com/recueils/chedid.htm (« Bien qu'Andrée Chedid soit aussi romancière, nouvelliste et dramaturge, la poésie reste une " source essentielle " »)

Dossier sur Terres de femmes« Les traversées poétiques d’Andrée Chedid », soirée IMA pour le Printemps des Poètes 2006, traversées très méditerranéennes, pour une méditerranéenne d’importance). Sur le même site, des textes « poèmes du jour », anthologie, et des notes. (Liens à la suite du texte sur cette page)... http://terresdefemmes.blogs.com/mon_weblog/2006/03/les_tr...

medi@terranée, journal de la Méditerranée :  http://www.mediaterranee.com/20110207168811/France/Cultur... (citation des différents hommages officiels) 

………………………………………………………………………………………………………………....................................................

Revue de presse

Télérama : « Un poème pour saluer Andrée Chedid », par Martine Laval : http://www.telerama.fr/livre/un-poeme-pour-saluer-andree-chedid,65387.php («  Elle qui écrivait « Je lutte et résiste » ne faisait qu’une seule âme avec la poésie »). Le texte cité,  est « Le Rien », « Rythmes », 2003 (« J’ai traversé le Rien / Aux jours de mon enfance /  Déchiffrant la mort »…).  

L’Express : http://www.lexpress.fr/culture/livre/andree-chedid-est-morte_959612.html  (« Dans ses romans elle parle de ce que l'Egypte lui a apporté et dresse parfois des parallélismes touchants »)

Elle : (« Andrée Chedid laisse derrière elle une vingtaine de recueils  de poèmes dont quelques-uns pour enfants ») : http://www.elle.fr/elle/Loisirs/Livres/News/La-romanciere...

Le JDD : http://www.lejdd.fr/Culture/Livres/Actualite/La-romancier...  (« Andrée Chedid rejoint le cercle des poètes disparus » / « Poétesse du ‘Double pays’ »)

…………………………………………………………………………………………………..................................

Nombreuses CITATIONS sur babelio.com : http://www.babelio.com/auteur/Andree-Chedid/5687/citations