Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2019

1. Synchronicités (conscience, univers connecté, rêves et autre temporalité)

INEXPLORE SYNCHRONICITES.jpgOn doit évoquer de temps en temps les ombres idéologiques, qui sont des menaces réelles... Alors c'est bon de compenser cela en allant vers les rêves de notre conscience (on le fait aussi en créant poèmes ou photographies).
 
Synchronicités, cela peut surprendre, comme sujet. Jung a écrit un livre, majeur, sur ce sujet, et d'autres (analystes, philosophes, scientifiques) ont étudié cette question (qu'on laisse ouverte). Parfois il est nécessaire de lâcher la rationalité courante pour s'autoriser à aborder le réel et ses voiles autrement. Rationalité, mais autre. Et ceux qui ont vu les quatre documentaires d'Arte sur l'espace cosmique (La Magie Du Cosmos : l'univers, le temps et l'illusion du temps, l'hypothèse des multivers, le saut quantique - voir lien en fin de note...) seront en pays familier.
 
J’ai utilisé trois articles de la revue "Inexploré" (Inrees), et complété la documentation par des liens vers des sites, d'autres articles (notamment de Diacritik, note suivante), des essais (dont deux mémoires de recherches universitaires, à lire en ligne), des fiches et des bibliographies intégrées. 
Sur des sujets qui provoquent un recul sceptique chez certains (qui, alors, appliquent la méthode du doute au sujet mais pas à leur propre réticence), je crois nécessaire d’interroger d’abord nos peurs et ignorances, et d’appliquer ensuite une posture mentale pragmatique. (Qui vit quoi et expérimente quoi… ?).
 
Mais ce qui donne sens à ma manière de penser aussi le rapport à l’étrange, qui interpelle, ce sont les deux textes de Diacritik : une recension et un entretien (note qui suit). 
Multivers, écriture et multirêves… 
Ce que cherche à déchiffrer la création de textes ou d’images : notre conscience devant un réel qui échappe à la saisie immédiate des sens. 
Et comment l’intellect peut accepter de renoncer à une fausse rationalité en passant par la création et le rêve.
Car l’irrationnel serait plutôt dans la crispation sur des données que l’habitude mentale fait accepter, en refusant de lâcher prise pour faire ce "saut quantique" de notre imaginaire et pouvoir penser autrement.
La synchronicité ne peut être comprise à partir de schémas réducteurs. Des données différentes de la science (ou des hypothèses) permettent de concevoir des causalités, des processus rendant cela possible. Des faits mystérieux restitués dans un contexte de réalités encore plus étonnantes… 
 
ARTICLE. "Des rêves connectés au futur"… Qu’est-ce que le temps ? Une ligne passé-présent-futur, vérité linéaire, ou une sorte d’espace, ou une dimension de l’espace (espace-temps) ? Une illusion que notre mental crée, incapable de penser ce qui le dépasse ?
Pouvons-nous influencer notre vie en utilisant les synchronicités, en les appelant, voire en les provoquant ? Si les différents moments du temps peuvent être connectées, grand mystère, fascinantes questions.
"Ainsi, dans la culture aborigène d’Australie la notion de rêve est centrale et cette cinquième dimension a sa propre temporalité."… (Voir aussi, note suivante, donc, les deux articles de Diacritik, où les rêves interviennent dans une démarche qui mesure l’écriture au mystère de multivers, théorie, hypothèse qui peut donner des clés pour tenter de saisir le mystère d’un temps qui ne serait plus le temps, et d’un univers multiple aux dimensions peut-être parallèles)... https://www.inrees.com/articles/reves-connectes-futur-cha... 

ARTICLE. "Créer ses synchronicités". Titre troublant… Que dit cet article ? Il part de l'expérience d'un chercheur passé par le chamanisme - dont l'utilisation d'herbes aidant à des changements d'état de conscience. L'article, entretien, aborde un sujet qui est traité dans un livre publié chez Trédaniel. Les synchronicités (celles dont parle Jung) et la rétrocognition (ce que fait la conscience, ce qu'elle peut faire encore plus), dont parlent plutôt ceux qui s'intéressent à ce que les prolongements de la physique quantique modifient de notre conception du temps et de l'espace. (Arte a produit et diffusé un passionnant documentaire, DVD maintenant, qui vulgarise ces notions). Tout est-il figé,  inscrit, provoqué par des causalités qu'on ne maîtrise pas, individuellement et collectivement ?  Ou, paradoxalement, ne créons-nous pas, parfois, des négativités qui forgent ce qu'on appelle des "prophéties autoréalisatrices" (dont la loi des séries est un exemple). Ou, au contraire, des opportunités que peut-être notre conscience a projetées dans le réel, par le mystère de notre possible connexion au Tout de ce qui est. Univers, multivers…  Lire cet article. Surtout le passage sur la rétrocognition et l'effet possible, sur le réel, des actions de la conscience (individuelle ou collective). Et peut-être, ensuite, ouvrir le livre de Romuald Leterrier, "Se souvenir du futur"... https://www.inrees.com/articles/creer-ses-synchronicites/

ARTICLE. "Univers connecté : entretien avec Nassim Haramein", Inrees… Ces hypothèses qui peuvent paraître étranges sont plus compréhensibles quand on les situe dans un contexte d’univers connecté, en suivant les recherches et théories de Nassim Haramein, qui explique un peu, dans cet entretien de vulgarisation, ce qu’il entend par univers connecté. "Ce qu’il présente", dit l’introduction, "est une théorie du champ unifié, une théorie qui fait se rejoindre la relativité d’Einstein et la mécanique quantique." Sa conception est l’idée d’un univers holographique où tout (l'information) est aussi dans un proton. Quand il parle de l’énergie du vide (et des possibilités techniques que cela suppose) il semble retrouver  les intuitions de Tesla, et les presciences d’Einstein, tant philosophiques que scientifiques (voir le passage sur la géométrie)...https://www.inrees.com/articles/univers-connecte-conscien...

Mais pour comprendre plus facilement ces notions si complexes, si difficiles à envisager avec nos codes de pensée, rien de tel que des recherches du côté de la science (recherches qui, d’ailleurs, font retomber sur philosophie et poésie…).

.........................

Jean-Pierre Luminet, astrophysicien et poète, dit ceci : "Le but de l’astrophysique est d’explorer le cosmos. Or le philosophe Gaston Bachelard évoque justement la double profondeur du cosmos et de l’âme humaine, elle-même thème de prédilection de la poésie." Entretien... https://www.letemps.ch/sciences/jeanpierre-luminet-poesie...

....

Inès Safi, chercheuse en théorie de physique quantique 
(CNRS, Paris, et Institut à Casablanca), et méditante
soufie, parle, dans un entretien du Quotidien d’Oran,
des liens (ou oppositions) entre religion et science,
et aborde la question de la spiritualité et de la
rationalité spirituelle (autre conception de la
rationalité, fondée sur sa perception des changements
mentaux induits par les découvertes de la théorie
quantique.)...

http://www.lequotidien-oran.com/?news=5274560

......................................................................................................................................................

Pour ces recherches… NOTE QUI SUIT : "Synchronicités ? Détour par l‘astrophysique et la cosmologie (pensée des multivers, voyage dans l’étrange…"). LIENS vers articles, 2 conférences en ligne (astrophysique, cosmologie), DVD d'Arte, livres... 

MC San Juan

30/03/2019

Les Souffleurs commandos poétiques...

POÉSIE…. Si vous vous inscrivez à la newsletter des Souffleurs
vous recevrez régulièrement une citation fort bien choisie 
(newsletter qui n’est pas envahissante, juste le rythme qu’il faut pour suivre).
Et si vous allez sur le site, vous rencontrerez un fragment de poème de Franck-André Jamme, grande référence pour eux.
Les Souffleurs commandos poétiques…

"La faveur des étoiles est de nous inviter à parler, de nous montrer que nous ne sommes pas seuls, que l’aurore a un toit et mon feu tes deux mains."
René Char (citation de la dernière newsletter)

"Aimer les spirales que dessine en dansant l’ensemble du corps de l’esprit."
Franck-André Jamme (citation en accueil sur le site, qui donne la description de toutes les actions programmées, ici et ailleurs, car les Souffleurs voyagent, et font voyager parfois très loin la poésie…)

Actions. En voici une, parmi d’autres, dans l’esprit de toutes les autres :
"Par surprise, un million cinq cent mille poèmes tombent du ciel. Chacun peut partir à la cueillette de ce trésor délicat, se constituer un « butin poétique » ou bien danser sous les étoiles."

SITE…
PAGE Facebook…

22/03/2019

"Daho par Daho". Un documentaire (de Christophe Conte), et des liens...

étienne daho,daho,chanson,oran,algérie,daho par daho,christophe conte,flammarion,documentaire,france 3Lu dans Le Monde du 21…
Ce Vendredi 22 mars, à 23h05 sur France 3, documentaire de Christophe Conte sur Étienne Daho, chanteur né à Oran. Archives sonores et éléments sur sa vie, dont des douleurs (l’abandon du père, le départ de l’Algérie, des rumeurs malveillantes, une période difficile liée aussi à la célébrité : "J’avais perdu ma trace", ce qui le décidera à faire une psychanalyse). De l’arrivée en France il dit la difficulté à ne pas se laisser être "l’étrange étranger" (ne pas être enfermé dans la perception des autres). Il préfère parler de "sale guerre" que des "événements". "On se construit avec ses manques", dit-il (citation de l’article) à propos de l’abandon du père (en pleine guerre d’Algérie). Un beau titre d’une de ses chansons : "Le Premier Jour du reste de ta vie." … Une phrase de lui, dans le film : "Il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous".

Lien vers l’article du Monde...
« Sur les fonts baptismaux d’Étienne Daho », 21-03-19... https://lemde.fr/2Tr3rzs

Christophe Conte a écrit aussi un livre sur le chanteur,
« Daho », éd. Flammarion, 2017.
Citations, page éditeur : 
« Étienne Daho est à l'évidence l'un des jalons majeurs de la culture française d'aujourd'hui, sa musique et ses textes résonnent chez chacun de façon unique et chez tous avec une force et une distinction sans comparaison.»
« Fruit d'une collaboration étroite de dix ans entre Christophe Conte et Étienne Daho, cette seule véritable biographie autorisée aborde toutes les facettes d'un des artistes français les plus innovants et influents des trente dernières années. Nourri du témoignage de ses principaux collaborateurs mais aussi de sa famille et de ses amis, ce livre porte un regard à la fois subjectif et panoramique sur un parcours qui démarre pendant la guerre d'Algérie et se poursuit à Rennes avant d'embrasser un succès jamais démenti. »…

Page éditeur, Flammarion... https://bit.ly/2jcTOEm

En ligne, nombreuses chansons sur YouTube, Deezer…

Un site officiel…Daho... 

La fiche wikipedia donne des infos sur la carrière du chanteur,
auteur-compositeur, sur la discographie… https://fr.wikipedia.org/wiki/Étienne_Daho

J’ai lu aussi, en fouinant sur la Toile, un article d’un journal « people » qui citait ce qu’Étienne Daho disait de la naissance de son fils, quand il n’avait que 17 ans (et avec qui il n’est plus en contact). Il y évoque sa réaction à la dernière apparition, en 1980, de son père, mort en 1990 (jamais revu avant, et qu’il repoussa, lui renvoyant l’abandon et ce qu’il a répété sans le vouloir…).

A lire, l’article du Figaro, 22-03, sur le documentaire,
« Étienne Daho : ses confessions pudiques sur France 3 »
Citations… « Le chanteur français est aussi populaire que discret. Dans le documentaire "Daho par Daho", diffusé à 23h05, il s’exprime comme rarement au sujet d’une carrière parmi les plus admirables de la pop française.
Voilà quarante ans qu’Étienne Daho est apparu sur la scène musicale française.
L’homme poursuit un parcours singulier qui a fait de lui une des références les plus marquantes pour les générations successives de chanteurs et chanteuses françaises. »... https://bit.ly/2Ft9AaC

20/03/2019

CITATIONS sur le thème de la mort... (et ce n'est pas triste...).

SOURCE.jpgSur la mort (réponse à un appel à partages de références sur ce thème). Prétexte trouvé pour fouiner dans mes livres… 

Relire des pages de livres où je sais retrouver des passages sur la mort, c’est faire un parcours qui traite, beaucoup, de sujets métaphysiques, mais aussi d’histoire (Shoah), d’éthique (la question de l’abolition de la peine de mort) et d’actualité (terrorisme, drames des migrants…). C’est infini, ce voyage dans sa bibliothèque… Et ce n’est absolument pas triste. Toute pensée profonde aborde la mort. On se sait d’autant plus vivant, même si c’est pour un passage éphémère. 

TITRES et CITATIONS de… 
María Zambrano, Albert Camus, Guy Lévis Mano, Anise Koltz, Emily Dickinson,
Marina Tsvetaeva, Etty Hillesum, Ingeborg Bachmann, Gérard de nerval, René Char, Bossuet, Margherita Guidacci, Henry Bauchau, Georges Didi-Huberman, Michel Houellebecq, Erri de Luca, Federico García Lorca, Antonio Machado… Plus le rappel de la série de fragments poétiques des  « 36 choses à faire avant de mourir ». (Et j'ajoute, à la fin, des références non littéraires, dont ce livre de Patrice Van Eersel et trois dossiers de revues - qui contiennent des bibliographies...).

… Des fragments dispersés dans l’oeuvre de la philosophe-poète espagnole María Zambrano, recueillis sous le titre Apophtegmes (Corti). Dont celui-ci : « L’horreur de la mort est le parallèle nécessaire à l’horreur de la naissance. » ou (même page, 73, « Si ‘la mort silencieuse’ a été l’idéal des stoïciens, la mort tranquille peut être celle des philosophes de la vie contemplative. »
… Plusieurs textes chez Albert Camus, et notamment dans Le Premier homme et dans ses Carnets. Dernières pages des Carnets je relève deux fragments : « Je souhaitais parfois la mort violente — comme une mort où l’on soit excusé de crier contre l’arrachement de l’âme… « (le fragment se prolonge, p. 344, éd. Gallimard). Pages 344-345, ceci « Si je devais mourir ignoré du monde,dans le fond d’une prison froide, la mer, au dernier moment, emplirait ma cellule, viendrait me soulever au-dessus de moi-même et m’aider à mourir sans haine. ». Et, évidemment, Camus abolitionniste… « Réflexions sur la guillotine ». Citation : « Ni dans le coeur des individus ni dans les moeurs des sociétés, il n’y aura de paix durable tant que la mort ne sera pas mise hors la loi. » 
Guy Lévis Mano (éditeur-poète). Volume coll. Seghers Poètes d’aujourdhui, p. 106 : « La mort n’a rien d’illimité. / Le hasard est toujours pour nous — / Ce sont toujours les autres qui meurent. » Et, p. 117 (poème,« La nuit du prisonnier »), « J’ai vu la mort et j’ai manié des outils de mort / Et me voici aujourd’hui sans mort et sans vie avec mes tribulations sans grandeur » (etc.).
Anise Koltz, « Je renaîtrai », éd. Arfuyen (multiples passages)… 
Emily Dickinson, Poèmes (éd. Belin). « Si je ne suis plus en vie / Quand viendront les Grives », p. 31. Et fragment de poème, dans « Ainsi parlait Emily Dickinson », recueil de citations. Ainsi « Mourir — ne prend qu’un court moment », p. 39 (…). Et Le pire — j’aime la Cause qui M’a tuée — / Souvent quand je meurs » (…). 
Marina Tsvetaeva, « Le Poème de la fin ». Rupture, blessure, mort en soi. 
« — Partons. — Et moi qui espérais : / Mourons. C’est tellement plus simple. »  
Etty Hillesum, « Une vie bouleversée ». Dernières lettres, du 3 et 10 juillet 43 et trois lettres d’août 43. Certains passages, et le tout.
Ingeborg Bachmann, « Toute personne qui tombe a des ailes », Poèmes 1942-1967, Poésie/Gallimard. Le poème « Cimetière juif », p. 509. « Forêt de pierres, sans tombes remarquables, rien pour s’agenouiller, / et pour les fleurs rien » (…) « Qui atteint la sortie n’a pas la mort, / mais le jour au coeur. » 
Gérard de nerval, « Aurélia » . Il y fait le récit d’un voyage intérieur et évoque une traversée vers un monde de supra-conscience, une possible « rencontre » d’êtres d’un mystérieux au-delà, des souvenirs de vies antérieures, un questionnement métaphysique… 
René Char, « Sur la poésie ». Dans le volume « En trente-trois morceaux » (Poésie/Gallimard). P. 53-54. Citations, trois fragments : « La poésie me volera ma mort. »… « Les poèmes sont des bouts d’existence incorruptibles que nous lançons à la gueule répugnante de la mort, mais assez haut pour que, ricochant sur elle, ils tombent dans le monde nominateur de l’unité. » … « Faire un poème, c’est prendre possession d’un au-delà nuptial qui se trouve bien dans cette vie, très rattaché à elle, et cependant à proximité des urnes de la mort. » 
Bossuet, « Oraisons funèbres » .
… Margherita Guidacci, « L’Horloge de Bologne » (Arfuyen). Le poème « Inventaire du massacre », p. 19 (le livre porte sur l’attentat terroriste du 2 août 1980 à la gare de Bologne). Et, poème en fragments, « Ultimes échos », p. 43. J’en relève un : « Les décombres des corps parmi les décombres des murs ». 
Henry Bauchau, « Nous ne sommes pas séparés » (Actes Sud), « Le monologue d’Antigone », long poème, pages 53 à 59. En 4ème de couverture, un texte d’Henry Bauchau explique le titre : « Nous ne sommes pas séparés de la Terre, de la vie et de la mort. Nous ne sommes pas non plus séparés de l’histoire ». Il évoque le retentissement en nous du crime du 11 septembre 2001. Puis le lien que nous avons, devant la beauté d’un jardin, avec le tout.  
Georges Didi-Huberman, « Écorces » (Éds de Minuit). « Récit-photo d’une déambulation à Auschwitz-Birkenau ». Retour sur un terrible lieu de mort, et réflexion sur le regard, sur les « décisions de regard ». 
Michel Houellebecq, « Non réconcilié » (Anthologie, Poésie/Gallimard). Poème, p. 105. « Par la mort du plus pur / Toute joie est invalidée / La poitrine est comme évidée, / Et l’oeil en tout connaît l’obscur. /// Il faut quelques secondes / pour effacer un monde. » Et, volume « Poésies » (J’ai lu), « Rester vivant », partie « Survivre » : « Un poète mort n’écrit plus. D’où l’importance de rester vivant. » 
Erri de Luca, « Oeuvre sur l’eau » (Seghers). Un poème, « Noël » est dédié à un enfant de migrants, naissant et mourant en mer, p. 93-95. « Il naît dans les soutes des clandestins » (…) / « Il va avec ceux qui durent une heure ». 
... Federico García Lorca (« A las cinco de la tarde », et autres poèmes...).
... Antonio Machado. « Champs de Castille », et « Solitudes ». (Poésie/Gallimard). Citation :  
« Et quand viendra le jour du dernier voyage, 
Quand partira la nef qui jamais ne revient, 
Vous me verrez à bord, et mon maigre bagage, 
Quasiment nu, comme les enfants de la mer. »

… Et, évidemment, la série des « 36 choses à faire avant de mourir », éd. pré#carré 2018 (Hervé Bougel éditeur), recueils miniaturisés de fragments poétiques d’une vingtaine d’auteurs. (Et réédition de nos textes plus anciens). Pour ma contribution en 2018 j’ai ajouté un sous-titre (« 36 traversées d’aubes crépusculaires »), un exergue (citation de Jean-Claude Tardif, poète et éditeur) et un épitaphe intégré au dernier fragment (citation de Benjamin Fondane).
.....................................................................................
J’ajoute (non littéraire)
Et… « La source noire » de Patrice Van Eersel, Livre de poche. (Enquête journalistique. « Révélations aux portes de la mort »). 
Trois dossiers (revues). Et bibliographies intégrées… 
… « Aux frontières de la conscience » , Le Monde des religions, mars-avril. Avec des bibliographies qui concernent l’approche de la mort (p. 35, et dernières pages). 
… « Mourir ? », revue 3ème millénaire, Automne 2016 (boutique du site…).
… « Si la mort… » , Inexploré, automne 2018, dernier trimestre 2018

MC San Juan

19/03/2019

ZAZ. Pause chanson. Et en langues...

ZAZ.jpg

 

"Qué vendrá qué vendrá / Yo escribo mi camino"  (On verra bien ce qui arrivera / Je trace mon chemin)

ZAZ
……………………………….




Soyons éclectiques. Pour supporter la réflexion portée
sur des sujets secouants, j’ai écouté musiques et
chansons. Les voix rappellent que le lien avec l’humain
est aussi fort que conflictuel dans certains cas.
Et j’ai de la sympathie pour Zaz, cette jeunefemme qui
est sur un fil entre douleur, révolte, et joie.
Compatissante et engagée (elle l’est réellement,
positivement). Vitalité contagieuse, la part de joie,
et l'affirmation de liberté, dont on sent que c’est
essentiel.
Et j’apprécie qu’elle chante aussi en espagnol, mêlant
les deux langues…
"Sous le ciel de Paris". CLIP de Zaz.
(Et sreet art sur les murs parisiens…)
https://bit.ly/2HJtvDF
"Zaz Laponie"  (multidimensionnalité de nos vies) 
"Un fil qui me relie Ni commencement ni fin…"
https://bit.ly/2CxoFGq
"Qué vendrá". "Yo escribo mi camino…" 
(Chanson bilingue français-espagnol)…
https://bit.ly/2HygjCC
"Historia de un amor…"
https://bit.ly/2YaTGsN

04/03/2019

ALGÉRIE. Refus, élans, inquiétudes, et ESPOIR...

 
ESPOIR... 
ALGÉRIE… Comment ne pas suivre ? Un tel élan... Enthousiasmant, respectable, admirable, même, par la manière dont il est vécu et pensé. Pacifique, joyeux et triste à la fois. Joyeux, car, comme le dit Kamel Daoud, la peur a été cassée. Plus de peur d’affronter le régime. Plus de peur de provoquer des affrontements entre adversaires et soutiens du système (ou peur maîtrisée). Joyeux, l’élan, comme celui  de la danseuse au drapeau qui fait des pointes dans la manifestation, belle photographie, riche en symboles. Elle marquera l’Histoire, sa photographie. (Mais je ne l'ai d'abord trouvée que sur Facebook, sur une page, celle du livre "Alger sans Mozart", de Michel Canési et Jamil Rahman, Folio. Portrait de femme, aussi…). Imaginez une jeune femme élancée qui danse, cheveux au vent. On pourrait la penser Parisienne ou Madrilène. Une femme moderne, libre, d’évidence. Symbole de ce que peut être une Algérie libérée de la pression d’un clan dictatorial. Et, signe de ce qui est déjà en germe dans le pays, qui connaît, malgré le pouvoir, de multiples initiatives pour changer le quotidien (sociales, culturelles, environnementales, etc.). Avec, bien sûr, les archaïsmes qui tentent d’imposer obscurantisme et croyances aberrantes, les islamistes, moins agressifs (pas toujours) qui guettent, le complotisme, nourri, comme en France par la lecture de Russia Today, la voix du Kremlin… . Pays de fractures (mais on peut en dire autant, sur ce plan, de la France et de beaucoup d’autres, en ces temps de populismes et de nationalismes - au pluriel). Triste, l’élan, car portant l’inquiétude des risques de dérives et récupérations, et celle du manque d’alternatives. Mais les voix des intellectuels (universitaires, chroniqueurs, écrivains) portent à la vigilance. 
En France, on suit. D’abord la diaspora algérienne et les Franco-Algériens, qui manifestent à Paris et ailleurs, et participent au débat sur les réseaux sociaux et autrement. 
Ensuite les natifs d’Algérie, Pieds-Noirs attachés au pays actuel, et Juifs pieds-noirs (se définissant ainsi ou pas), ayant des liens sur les deux rives (et plus qu’on ne croit, souvent par les villes de naissance, contacts maintenus, mais aussi par des réseaux professionnels, des coopérations diverses). 
Enfin les observateurs (presse, médias, politiques). Avec de la sympathie.
La jeune danseuse s'appelle Melissa Ziad. Et la photographie est sur la page du Matin d'Algérie (celle de la chronique de Tawfiq Belfadel sur les femmes dans ce mouvement, commentaire et lien en bas de note). Choix avisé.
Cette jeune femme est entrée dans l'Histoire. Et pas seulement celle de son pays.
D'abord, de ce pays... Mais symboliquement au-delà. Je vois cette danse comme un signe de l'humain à venir.
SI nous marchons vers cela. La beauté, plutôt que les cris. Sens universel. 
Lien. Pour la PHOTOGRAPHIE, même si le haut est coupé (dommage). Pour l'article c'est plus bas... 
 
La presse française et internationale a couvert aussi les manifestations et relayé des analyses et questionnements.
L’Union européenne a appelé au respect des droits des manifestants. Manière de soutenir, tout en rappelant les liens entre l’UE et l’Algérie… AlgériePart… (D'autres signes et appels similaires suivent, d'après la presse algérienne). Europe, UE :
"La France a-t-telle son mot à dire sur l’Algérie ?" (Risques d'interprétations 
négatives ?).
"Si la France soutient la rue, ce sera de l’ingérence. Si la France
soutient le pouvoir, c’est la main de l’étranger. Dans les deux cas, la France
ne peut que produire un silence assourdissant’’.
Naoufel Brahimi El Mili, politologue. France Culture,4 mars 19… 
https://bit.ly/2ETQR7H
La France réagit, cependant, discrètement, lentement...
Diplomatie.gouv Site officiel. Réponses de Jean-Yves Le Drian,  ministre des Affaires étrangères. 
France 24, 06-03-19. "Pour Jean-Yves Le Drian il faut laisser le processus électoral se dérouler en Algérie."
 
....................
Les FAITS...
 
Refus du 5ème mandat
Dès janvier, le boycott des élections comme riposte.
JeuneAfrique, 25-01-19. "Présidentielle en Algérie, le front du boycott s’élargit"…
Manifestations partout
Des milliers de manifestants (puis beaucoup plus…)… 
Le Parisien, sur les manifestations,
22-02-19. "Manifestations tendues contre un 5ème mandat"…
 https://tinyurl.com/yxc4eo83
Courrier international, REVUE de PRESSE. 
"En Algérie des milliers de manifestants crient leur colère
contre Bouteflika
"...
https://tinyurl.com/y4qjap8l
Belle photographie d’une manifestation… 
BFMtv… https://tinyurl.com/yyu83jc8
Et la diaspora algérienne s’engage…Le Figaro, 28-02-19.
"En France aussi la diaspora descend dans la rue contre Bouteflika"...
 
Mais... Diaspora (et.. autre diaspora)… Fausse note. La Grande mosquée de Paris soutient le 5ème mandat de Bouteflika, y mettant même un budget. Elle se compromet nettement. TSA Algérie, 27-02-19. "La Grande mosquée de Paris au secours du candidat Bouteflika"… https://bit.ly/2HbQpV5
………..
Bouteflika se représente et promet des élections (ensuite…)…
Citations..."Cette nouvelle candidature fait bien sûr aussi la Une de la presse ce lundi. Le journal El Watan titre que le président, par sa décision d’être candidat, défie les Algériens. Dans son éditorial, le quotidien francophone estime que cette décision est une humiliation insupportable." 
"Pendant ce temps, sur les réseaux sociaux, les appels à la désobéissance civile sont relayés en masse. Plusieurs centaines de milliers d'internautes ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils participeraient au mouvement."
"Les promesses de Bouteflika n'apaisent pas la colère"RFI, 04-03-19… https://tinyurl.com/y6hg22sa
 
Le Point, 7 mars 19. "Algérie : le 5ème mandat fragilisé par une série de défections importantes." (Et par les informations sur la santé d’Abdelaziz Bouteflika, données par les médecins qui le suivent à Genève)… https://bit.ly/2H63gb6
 
REVUE de PRESSE, France Culture… Au 2 mars 19… 
....................
ANALYSES
 
"Pourquoi la jeunesse algérienne dit non." Omar Belhouchet, Marianne,
1er mars 19.
(Quatre grands paragraphes lisibles en ligne... L’essentiel…).
Omar Belhouchet est le fondateur d’El Watan.
Ce défenseur de l’état de droit dit que le 22 février a été un
'tournant historique’ dans le pays, avec cette jeunesse dont il loue
la maturité. Et il rappelle ce que sont les refus exprimés
par les jeunes (le régime, le système et sa corruption)…
 
La situation actuelle, 2019. 
Analyse approfondie d'El Mouhoub Mouhoud, universitaire (économie), Paris Dauphine.
Citations..."Il est tout d’abord désolant de constater que la préoccupation essentielle de certains observateurs en France, relayant la crainte des autorités, réside dans la peur d’un afflux massif d’immigrés. La « stabilité » garantissant la mise à distance des candidats potentiels à l’émigration vaudrait elle mieux que les espoirs du changement auquel aspire une jeunesse nombreuse et délaissée ? Il est vrai que ce fut déjà la première réaction du pouvoir politique en France au moment du déclenchement de la révolution tunisienne en 2010. Il serait bien plus utile de chercher à mieux comprendre les bases profondes de ce nouveau soulèvement." (...)"Ces propositions ne sont possibles que si une réforme profonde de l’État est réalisée. Il va sans dire que le préalable réside dans la lutte radicale contre la corruption à tous les niveaux et la mise en œuvre de mécanismes garantissant la transparence. Ce dernier point sera au centre des changements que réclament les Algériens." The Conversation, 1er mars 19, "Algérie, économie politique d'une rupture annoncée"… https://tinyurl.com/yxpwe5do
…………..
L’article de The Conversation ci-dessus répond indirectement à celui du Parisien qui parle de l’inquiétude française qui serait de voir s’installer en Algérie l’instabilité… Lien ci-dessous. La France n’a pas à soutenir silencieusement le maintien d’un régime mafieux et dictatorial pour des intérêts discutables et des peurs fantasmatiques… Le Parisien, 26-02-19. "Contestation en Algérie : ce qui inquiète la France"… https://tinyurl.com/yylc3q3f
.

L’état politique… 

"Thomas Serres est lecturer au département de politique à l’université de Californie, Santa Cruz, et chercheur associé à l’UMR développement et Sociétés. Il a publié des articles dans plusieurs revues à comités de lecture, dont « En attendant Bouteflika. Le Président et la crise de sens en Algérie », Année du Maghreb (2014). Il a également dirigé un ouvrage collectif avec Muriam H. Davis, intitulé « North Africa and the Making of Europe », Bloomsbury (2018). Il s’apprête à publier un ouvrage consacré à l’Algérie de Bouteflika chez Karthala, intitulé  'L’Algérie face à la catastrophe suspendue. Gérer la crise et blâmer le peuple sous Bouteflika (1999-2014)' (prévu pour mars 2019)." (....) "Pour le spécialiste de l’Algérie, le mouvement de contestation actuel en Algérie possède ses propres spécificités, ce qui permet de sortir de la « logique catastrophique » de la Libye et la Syrie."... Les clés du Moyen-Orient, 03-03-19. "Entretien avec Thomas Serres","En Algérie…"… https://tinyurl.com/y4vcu4p7

.
Aspiration au changement ou révolution ?  L’Orient le Jour, 07-03-19.
"Une prudente aspiration au changement plutôt qu’une révolution."
 
La question de la fraude électorale, par Mourad Benachenhou. (Citations... "L'Etat algérien actuel n'est ni algérien, ni démocratique, ni populaire." (..) "La normalité du quotidien masque l'anormalité du système politique algérien.")
Le Quotidien d’Oran, 03-03-19
 
..................
Des universitaires réagissent."Déclaration...". Actu-Fil...
https://tinyurl.com/y4wftaup
.
Les écrivains s’expriment, analysent, prévoient..
 
"Les écrivains algériens décrient le 5ème mandat", 
El Watan, 04-03-19...https://tinyurl.com/y69uss93
.
Kamel Daoud
Déjà, au moment du 4ème mandat, Kamel Daoud exprimait sa colère. Son texte a été repris cette fois par des lecteurs, notant qu'il suffit de dire 5 au lieu de 4, et tout reste valable. le texte est assez visionnaire, prévoyant
ce grand élan du peuple...
Citation... "Vous allez nous laisser un pays corrompu,
exsangue, défait, ridicule, mort, sans don et humilié
et cette humiliation on vous la rendra. C’est une
promesse et un serment. Ce peuple qui, selon vous
ne vous mérite pas, vous n’en méritez pas la terre.
Ils vous survivra et s’éveillera et vous renverra
vers le désert qui vous sied si bien. La cours des
comptes sera cette fois celle de l’histoire.’.
 
"Honte à toi Bouteflika",
Algérie Focus, 02-03-19https://tinyurl.com/y5c8fsxd
Et en 2019 Kamel Daoud voit une évolution, la peur rompue.
"Le mur de la peur a été cassé". Le Monde/Afrique,
Pas lisible intégralement en ligne, mais le début visible
est déjà intéressant.
Comment le "cadre’ des photos de Bouteflika est un symbole de
la prison politique qu’inflige le pouvoir au peuple algérien.
Car le Président n’est plus qu’une photo dans un cadre (c’est
le clan autour de lui qui tient le pouvoir). Sauf que le peuple
peut sortir du cadre…
"Bouteflika en Abd-El-cadre",
Le Point, 05-02-19… https://tinyurl.com/y6l9ef6a

Une analyse de Kamel Daoud.
Complexe lien et complexes regards
que ceux de la France sur l
Algérie (et son actualité). Et de
l
Algérie sur la France (dont son regard sur les Algériens).
Très subtilement Kamel Daoud donne des clés. Magnifique texte,
de plus, dont des passages rejoignent le poème en prose. Par
l
élan vital qui passe dans les mots. En parlant de lui, des
Algériens, des paradoxes des perceptions entre Algérie et
France, il parle de tous et de nous. Parfois avec humour
(sur
les islamistes)...

Citations
"A Paris, il fait froid comme si le corps était un os avec un prénom, nu."

(…) "
Paris est une fête. Le monde l’est aussi.
Et je suis son centre ouvert aux vents et aux images. Je marche. ».
Le Quotidien dOran, 
"Mon histoire commence par moi, pas par les autres"...
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5272501
.
Yasmina Khadra
Espoir. "Le peuple peut changer les choses".
Le Parisien, 28-02-19...https://tinyurl.com/y42yrmru
Nouvelle candidature d'Abdelaziz Bouteflika :
"Cette proposition n'a pas de sens".
FranceTvInfo,3 mars 19...
Il y voit aussi une humiliation de Bouteflika autant
que du peuple algérien. Une histoire ubuesque, surréaliste… 
https://tinyurl.com/y6tjw9b7
.
Boualem Sansal 
Il oppose élan et crainte de la guerre civile (du fait du passé, décennie noire).
(Peur que le pouvoir brandit. Mais si la peur du pouvoir est cassé, comme
le note Kamel Daoud, la peur de la guerre civile sera supprimée aussi par
l’élan collectif. FigaroVox, 28-02-19… "Les jeunes exècrent le régime mais…"
Boualem Sansal est inquiet, pessimiste, 
sûr que le pouvoir ne lâchera pas. A lire sur le site
Littérature algérienne, 02-03-19…
"Le pouvoir ne tombera pas…."https://tinyurl.com/y64hhwfm
Le 1er mars 19 il faisait une analyse des pressions que le pouvoir
exerce pour se maintenir. Libération
"Il y a eu beaucoup d’arrestations préventives...".. 
 
Adn-news (Afrique du Nord), reprend un texte de Boualem Sansal paru dans Le Parisien le 3 mars 19. Pessimiste, là aussi, il compare avec scepticisme sur la suite les rapports du peuple avec le pouvoir à une série télé qui se répète…"Algérie saison 7 épisode 5"... 
................
Chroniqueurs/auteurs
Des ‘plumes'
(chroniques et autres publications,
dont livres parus ou à paraître)...
Amin Zaoui 
Scepticime par désespoir critique. C’est révélateur de l’état d’esprit d’une génération en colère.
"La démocratie est une culture, une civilisation et une vision philosophique de la vie politique individuelle et collective"...
"L'urne au temps d'urine de chameau", Liberté-Algérie, 28-02-19
"Pourquoi je ne crois pas aux urnes."… https://tinyurl.com/y3839kmg
 .
Hebib Khalil
Jeune chroniqueur du Matin, et écrivain. (L’Algérie est un pays à bons chroniqueurs… pays de « plumes »)…
Dès le début de janvier 19 il montrait ce qu’il y avait de scandaleux et inacceptable pour les Algériens dans la candidature de Bouteflika.
Citation. "L'appel de plusieurs personnalités « politiques » au président Bouteflika, 82 ans, malade et aphone depuis six ans, à briguer un nouveau mandant est un flagrant appel au meurtre, contre l'espoir de tout un peuple et d'une jeunesse désemparée."
"Jeux dangereux, le 5ème mandat de Bouteflika pourrait pousser les Algériens à la révolte !", Le Quotidien d’Oran, 03-01-19... https://www.djazairess.com/fr/lqo/5271362
 
Bel article, ci-dessous (écrit deux mois après), qui se partage entre lucidité désespérée (informée) et ouverture vers l’espoir en quelque chose qui, dans l’identité algérienne, est de l’ordre du paradoxe (ce renoncement du mektoub -c’est écrit - qui est aussi, paradoxalement, une foi dans le possible de la vie qui offre des surprises et retournements). Donc ouverture… "Ils soldent l’Algérie : le black friday d’avant l’independance day",
Le Matind'Algérie, 03-03-19… https://tinyurl.com/y3hqqnzw
 .
Tawfiq Belfadel
Une note de son blog (hébergé par Médiapart), de décembre, est un de ces avant-signes de la grande révolte qui a mis les gens dans la rue. Une analyse, à propos d’un fait, sur ce qui pour lui est une des « maladies » du pays, le rapport au corps, la conception (pudeur, interdits, etc.). Et cette note montre aussi les résistances qui peuvent freiner les avancées vers la liberté, la démocratie...
"La maladie du corps en Algérie", 18-12-18… Citation… "L’Algérie souffre atrocement de trois maladies : la maladie de l’Histoire, la maladie islamiste, et la maladie du corps. Le corps de la femme bien sûr.  Le mâle  est si  sacralisé qu’on ne parle jamais de son corps"… https://tinyurl.com/y3r6qd6x
 
Mais un article du 17 février (sur Oumma) traite de la présidentielle. Sur un mode ironique (qui n’est pas compris par certains commentateurs…). Il imagine un personnage qui se fabrique une personnalité, une biographie et des faux diplômes pour être candidat. C’est le mensonge personnifié, qui vend du vent, promet tout, et recommencera ce qui fut fait en corruption, exploitation, et utilisation de l’islam pour tromper encore plus (pour "séduire").. 
 
Et... dans Le Matin d’Algérie du 6 mars, une chronique de Tawfiq Belfadel  fait écho à mon introduction.
FEMMES… Elle est illustrée par la photographie que j’avais remarquée… Oui, c’est très juste, la place des femmes dans ce mouvement de refus est essentielle, et promesse d’espoir.
… J’apprécie moins, pour ma part, l’accent mis (là et ailleurs) sur la présence de D. Bouhired, adulée comme militante de l’indépendance (elle y risqua sa vie), mais qui choisit le terrorisme contre les civils, enfants compris. 
… MAIS pour les Algériens il y a des symboles de l’indépendance qui font sens.  Et même s’ils occultent d’autres réalités, ces symboles, c’est l’histoire, complexe (et douloureuse, passée par la mémoire d’une guerre, la conquête coloniale, et d’une autre guerre, d’indépendance). Et c’est à tous d’en intégrer les significations et paradoxes. Car l’histoire officielle a déformé ou caché beaucoup de choses, tant en Algérie qu’en France… (L’histoire et les médias). Et les différentes communautés concernées, en France notamment, aussi, n’ont pas toujours pris la mesure, réciproquement, des souffrances des autres… Être soi et l’autre change le regard… (Et le reste sera le travail des historiens). Ce qui se produit en ce moment est beau à voir, porteur d'espoir. Ce que les Algériens montrent d'eux au monde est très estimable. Admirable. Pourvu que tout continue dans cet esprit, et que la liberté soit au bout... !
"La femme et l’éveil de l’Algérie : fleurs et naufrage." ("L’Algérienne a un rôle primordial dans ces événements qualifiés d’éveil."). 
Le Matin d’Algérie, 6 mars 19… https://bit.ly/2C9SIn4
… ……………..
S’INFORMER, suite... PETIT PORTAIL de LIENS...
Le Matin d'Algérie… http://www.lematindalgerie.com
Le Quotidien d’Oran… http://www.lequotidien-oran.com
TSA actu. Tout sur l’Algérie... https://www.tsa-algerie.com
Algérie Part… https://algeriepart.com 
Toute la PRESSE ALGÉRIENNE, LIENS...  https://www.tsa-algerie.com/press/
MondAfrique/Algérie... https://mondafrique.com/tag/algerie/
Le Point Afrique, Algérie… http://afrique.lepoint.fr/pays/algerie/
Courrier international. Algérie… 
Toute la PRESSE FRANÇAISE…. https://www.journauxfrancais.net  
PRESSE INTERNATIONALE, tous pays. LEXILOGOS
(et voir « Plan du site », ressources multiples…)
 
MC San Juan