Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2020

IDLIB, tragédie syrienne et catastrophe internationale...

syrie,idlib,kurdes,assad,ei,russie,poutine,erdogan,turquie,europe,États-unis,violence,guerre,terreur,les portes du néant,la mort est une corvée,la femme,la vie,la liberté,bibliographies"Toute la douleur et la détresse du monde était là à cet instant, nous sommes brisés d’impuissance. (…) O peuple du Levant, d'Irak, de la Mésopotamie, des Deux Lieux Saints, du Nil, de l'Anatolie et de ceux qui vivent sur les mers de pétrole noir qui a la noirceur de leurs cœurs, et tous les humains sur terre. 
Vous avez tous participé à son meurtre."
Housam Adnan, médecin, Afrin Syrie
(Parlant de la petite Imane Leyla que son père a tenté de sauver mais qui est morte de froid. Témoignage diffusé sur Facebook, posts publics destinés à être partagés pour informer).
 
 
La page 2 du Monde de jeudi, daté vendredi 14-02, contient deux articles. L'un présente les faits : "Erdogan menace de frapper la Syrie". L’autre concerne précisément Idlib, cette "plaie béante du Nord-Ouest syrien" (lien en bas de note). 
Le premier texte montre la complexité et les paradoxes d'une réalité qui fait que la population est prise en otage, dans une situation humanitaire catastrophique, et dans le désespoir - en constatant l'indifférence du monde, en tout cas l'inaction. Déplacements des civils (familles, enfants) pour fuir les bombardements. Hôpitaux et cliniques qui ne fonctionnent plus (comme dit dans l'article ci-dessous). 
syrie,idlib,kurdes,assad,ei,russie,poutine,erdogan,turquie,europe,États-unis,violence,guerre,terreur,les portes du néant,la mort est une corvée,la femme,la vie,la liberté,bibliographiesEnfants qui meurent (bombes, maladies, froid). Dans le dernier post public de Julien Fares sur Facebook, aujourd'hui, la photo d'une fillette qui est morte de froid, et le texte du médecin qui annonce sa mort, avec désespoir et rage (la traduction google fait comprendre l'essentiel) : fragment cité ci-dessus en exergue de la note. Il s’agit de la petite Imane Leyla, morte peu après son arrivée à l’hôpital d’Afrin.
Les faits qui causent cela ? Des pouvoirs qui s'opposent sur ce terrain. Erdogan voulant abattre le régime d'Assad (pas par goût de la démocratie, certes, ou refus de la dictature du sanguinaire Assad, mais pour défendre les positions de la Turquie dans la région d'Idlib et éliminer la présence kurde). Poutine soutenant Assad et reprochant à Erdogan ("favorable à la rébellion", rappelle l'article) de "ne rien faire pour neutraliser les terroristes" (les "terroristes" étant autant les vrais djihadistes qu'effectivement Erdogan ne semble pas vouloir vraiment combattre, que des civils démocrates combattant la dictature que Poutine soutient, lui). Les Iraniens et les Russes aident l'armée d'Assad à pousser les populations syriennes de la région vers la frontière turque fermée par un mur.

syrie,idlib,kurdes,assad,ei,russie,poutine,erdogan,turquie,europe,États-unis,violence,guerre,terreur,les portes du néant,la mort est une corvée,la femme,la vie,la liberté,bibliographiesEn dernière page du Monde, même numéro, deux autres articles importants.
. L'éditorial, "Empêcher un bain de sang à Idlib", fait le point sur la tragédie actuelle, en rappelant le terrible bilan et les coupables erreurs stratégiques de l'Europe et des États-Unis... (Lien en commentaire).
. L'autre article est la tribune d'Alain Frachon, "En Syrie avec la dame de Rakka". Il témoigne du courage de Leïla Mustapha, maire de Rakka, qui a connu d'abord, en tant que Syrienne kurde, "l'ostracisme de Damas à l'égard des Kurdes", "la dictature du clan Assad", la guerre, et "la tyrannie sanguinaire de l'Ei". Comme l'ensemble des Kurdes elle craint "l'épuration ethnique" et " l'exode massif". Les Kurdes qui ont lutté victorieusement contre l'Ei ont été abandonnés, autant par les Russes que par l'Europe et les USA. Leïla Mustapha tente de reconstruire sa ville (vers une Syrie future) en pratiquant, dans l'esprit des Kurdes, "démocratie municipale, réconciliation arabo-kurde, égalité femmes-hommes". Elle a publié un livre, "La femme, la vie, la liberté" (Stock), avec une journaliste, Marine de Tilly (lien en commentaire). 
... Pour refuser l'indifférence, même si nous sommes assez impuissants, au moins informons-nous auprès de ceux qui connaissent le terrain et relaient faits et analyses.
Ainsi Julien Fares et Firas Kontar, dont les posts publics sont lisibles sur Facebook.
Ainsi Raphaël Pitti, médecin français engagé auprès des médecins syriens, qui n'a cessé de lancer des alertes.
////////////////////
 
 
LIENS… 
 
L’ACTUALITÉ. Sur Le Point, dépêches et articles…
 
"Dans la région d’idlib, on approche du point de rupture", Le Monde, 13-02-20… 
 
Le médecin urgentiste humanitaire Raphaël Pitti, engagé en Syrie auprès des médecins et de la population, ne cesse de dire ce qui se passe… France Inter, 26-12-19… (En marge droite de ce blog, en haut, vignette permanente, liste Humanité : cliquer sur l'image, note intérieure sur lui).
 
"Tout le monde sait que la Russie et Assad tuent les Syriens mais personne ne bouge"... Note sur Political.fr...
 
Post de Firas Kontar introduisant une vidéo de Raphaël Glucksmann réagissant aux termes d'un député européen du RN parlant "d'exterminer les rebelles syriens" (!!!).(Le RN, on le sait, est un soutien inconditionnel de Poutine et de ses actions en Syrie). Le post : "Merci cher Raphaël Glucksmann rare personnalité politique à ne pas oublier la Syrie et les Syriens. Oui le fascisme n'a rien à faire au Parlement européen, mais les sbires de Poutine se sentent pousser des ailes face au recul des forces démocratiques."
 
L'éditorial du Monde du 14-02-20, "Syrie. Empêcher un bain de sang à Idlib".... Le pire, dit le journal, serait "la poursuite de l'offensive", qui entraînerait plusieurs catastrophes. La tragédie syrienne, rappelle l'éditorial, "a déjà causé la mort de 500 000 personnes et forcé à fuir des millions d'autres". C'est un échec international, et notamment un échec de l'Europe et des États-Unis, " faute d'une stratégie cohérente et conséquente à l'égard de la rébellion anti-Assad".
 
LIVRETémoignage."La femme, la vie, la liberté". De Leïla Mustapha et Marine de Tilly, Stock, 29-01-20... Témoignage.
 
LIVRE. Roman sur la réalité syrienne... "La mort est une corvée", de Khaled Khalifa, Actes Sud, 2018. Page Babelio.... 
 
LIVRE. "Les portes du néant", de Samar Yazbek, Stock, 2016…
 
BIBLIOGRAPHIES...
 
DIX LIVRES. Babelio. Note de 2016, mais références à garder…
 
Livres sur la Syrie, L’Orient littéraire, 2011. Mais sur les structures du régime, donc choix valables encore…
 
262 LIVRES sur la SYRIE, BABELIO… 

03/02/2019

Gilets jaunes... Des ANALYSES, des points de vue, des questions.

« La révolte n’est pas le ressentiment ». ANALYSE de Brigitte Stora, auteur, pour le CCLJ belge (Juifs laïques). Elle décrypte les émotions en jeu, les concepts utilisés (qui traduisent quelle orientation ?), les revendications exprimées (qui signent quelle appartenance idéologique, quelle identité politique ?). Et elle prend en compte les « marges » qui, si on les néglige, empêchent de penser idéologiquement et politiquement ce qui se produit. Comment ne pas voir les dérapages antisémites, racistes, homophobes (tags, slogans, banderoles, violences et mises en question, rejets). Ceci sans jugement globalisant. Mais un courant collectif entraîne des individus qui sont pris dans la force dominante et suivent des « leaders » dont ils ne repèrent pas les composantes réelles, les itinéraires passés et les liens, les influences, les réseaux... 

Dans ce texte elle affirme d’abord une volonté de reconnaître les légitimités et le refus de réduire un mouvement à ses marges : « On ne pourra jamais réduire la colère de milliers de personnes à un mouvement ou à un mot. La complexité, les contradictions, la richesse des êtres humains est toujours plus grande qu’une définition politique. La plupart des revendications des Gilets Jaunes sont légitimes et on ne peut se détourner d’une cause en raison de ses écarts. » Mais elle refuse aussi de croire que le début avait une « pureté » idéale : les dérives étaient là tout au début. Présents, la haine, le populisme, le complotisme. A l’injustice de la violence sociale la réaction n’est pas une critique des excès du capitalisme mais, dit-elle, une « réplique » utilisant la violence en miroir sans perspectives sociales, économiques, politiques. Rejet des institutions et des partis, rejet des élites (pas celles des grands profits, pas un capitalisme cynique, non, mais les intellectuels et les politiques élus).

Les « valeurs d’émancipation » ont été moquées (« Droits de l’hommisme », « bons sentiments » et « bien-pensance ».  « Pourtant la colère populaire sans les valeurs d’émancipation, sans les organisations qui les ont portées, n’est hélas le plus souvent que la possibilité du fascisme. » 

Elle cite Albert Camus, « L’homme révolté », avec une phrase essentielle (alors qu’elle a été citée ailleurs à contretemps, confondant Histoire et actualité). Cette phrase, au contraire, parle de processus généraux, répétitifs, réalités valables à toutes les périodes de l’Histoire : « Quand le ressentiment supplante la révolte », écrivait Albert Camus dans L'Homme révolté, « alors l’on voit se lever partout la cohorte ricanante de ces petits rebelles, graines d'esclaves, qui finissent par s'offrir, aujourd'hui, sur tous les marchés d'Europe, à n'importe quelle servitude ».’

En conclusion elle note que « La haine ne signe aucune authenticité autre que celle du fascisme. » Après avoir insisté sur le fait que le plus grand mépris des manifestants Gilets jaunes est celui qui ne dénonce pas les dérives (comme si cela était part d’eux, de cette partie du peuple qui se veut (à tort) tout le peuple. Or dénoncer ce qui devait l’être (dont le cadre de l’ensemble, la dominante complotiste qui va avec les restes des failles), cela a toujours été, depuis des semaines, pris comme mépris... http://www.cclj.be/node/12270

Un regard extérieur, L’Orient le jour. Le mouvement vu du Liban… https://www.lorientlejour.com/article/1146462/democratie-...
Un questionnement, venu de Belgique; Le Soirhttps://plus.lesoir.be/199128/article/2019-01-07/gilets-j...
« L’urgence démocratique commence par le bas… », 
The conversationhttps://theconversation.com/gilets-jaunes-lurgence-democr...
La FOULE, les MOUVEMENTS de MASSE… Et le risque de la haine. Libération… https://www.liberation.fr/debats/2018/04/11/le-but-c-est-...
« L’antifascisme n’est pas une option », 
Le Mondehttps://www.lemonde.fr/idees/article/2018/12/15/sarah-kil...

DÉNONCER CE QUI DOIT L’ÊTRE… Cela s’est fait à partir d’enquêtes, investigations, observations, analyses. Et la simple attention à ce qu’on pouvait lire sur des pages ou entendre lors d’entretiens, de prises de parole (y compris à la télévision), cela suffisait pour faire des constats inquiétants.

Parcourir cette page pour prendre la mesure de l’influence des thèses complotistes chez les Gilets jaunes, Conspiracy Watch… https://www.conspiracywatch.info/etienne-chouard-gilets-j...

Un décryptage nuancé, Les Décodeurs, Le Monde. Vérification de 74 infos sur les PAGES Facebook des Gilets jaunes. 24 problématiques, les autres assez correctes. Mais les problèmes portent sur des sujets centraux, la répression et la « censure »… https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/01/31/d...

L’univers idéologique des Gilets jaunes…
Plongée au cœur des PAGES Facebook des GJ, Le Monde… Une France qui se sent humiliée, pas vraiment antisémite, raciste ou homophobe, mais dans la défiance des élites : « sentiment de persécution » et tendance au complotisme… https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/01/30/p...

Autre plongée dans l’univers des COMPTES Facebook des Gilets jaunes, Le Nouvel Observateur (une enquête faite par un journaliste pour la Fondation Jean Jaurès… Le constat est : « édifiant »... https://www.nouvelobs.com/politique/20190111.OBS8351/plon...

La démarche de ce décryptage, sur le site de la Fondation Jean Jaurès… https://jean-jaures.org/nos-productions/en-immersion-nume...

De nombreuses questions se posent. Dont celle des ingérences étrangères supposées (sans que la genèse du mouvement soit attribuée à des influences externes : il a sa logique et sa dynamique, avec ses causes et revendications). Mais des faits interrogent. Dont le constat sur l'activité intense de trolls russes et l'influence de sites comme Russia Today, RT, ou Sputnik. Lire l'investigation d'une journaliste finlandaise sur l'usine à trolls de Moscou... https://m.usbeketrica.com/article/les-ambitions-des-troll...

D'autre part Bannon s'installe à Bruxelles où il a un bureau et se déplace beaucoup en Europe pour soutenir les extrêmes droites. Avec M. Le Pen dans son sillage. Autre direction, même extrémisme... (Et les divers nationalistes européens soutiennent les GJ, s'affirmant en phase avec ce mouvement)... https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/08/paris-brule-se-r...

Qu'y a -t-til derrière le RIC ? Des revendications de partis extrémistes et le militantisme ancien d'Étienne Chouard, apprécié par de nombreux Gilets jaunes. Or penser un référendum cadré pour respecter les institutions, ou rêver d'un outil pour destituer le gouvernement élu ce n'est pas la même chose. Et c'est là qu'il y a fracture entre des GJ démocrates - qui veulent améliorer la participation et rendre cette démocratie plus juste, notamment fiscalement - et des factieux (car comment le dire autrement ?) qui ne veulent pas de réformes, pas de débat, pas de démocratie représentative. Pour situer ces fractures, voir qui est ce personnage adulé par les plus  réfractaires à tout dialogue, Chouard. Lire ceci... Conspiracy watch... https://www.conspiracywatch.info/pour-francois-ruffin-eti...  Et lire cela, Huffingtonpost... https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/19/etienne-chouard-...

Autre question, la violence. Celle des casseurs (venus pour cela, ultras), mais aussi celle de certains Gilets jaunes qui légitiment le fait d'incendier, détruire, agresser, bloquer. Et la violence verbale. Mots de haine (racisme, antisémitisme, homophobie, haine des élites, menaces). Pas une majorité, mais suffisamment pour faire nombre et inquiéter. Autre forme de violence, la durée qui coûte cher à tous, économiquement. Et la violence des armes utilisées pour maintenir l'ordre, non létales mais dangereuses (A Bauer lui-même a exprimé un désaccord). Dans un contexte où la police est exténuée par des semaines très dures et face à des gens qui viennent affronter (pas tous, non, mais trop). Un médecin a lancé une demande de moratoire. C'est à discuter... Il faut des solutions de remplacement.

Enfin, reste la réflexion que chacun doit avoir sur les perspectives. Un débat est proposé,et commencé . Peut-être même une consultation (...?). Si la société civile se saisit des outils qu'elle a, et des outils qui sont proposés là pour participer, beaucoup de pistes peuvent être ouvertes... (Pour plus de justice sociale - même si la France distribue plus que d'autres, des inégalités évidentes demeurent, précarité et travail insuffisamment reconnu, alors que des PDG ont des traitements indécents bien au-delà de ce qu'il faut pour vivre dans un luxe acceptable. Pour une fiscalité revue. Pour la laïcité respectée et les fondamentalismes combattus. Sans oublier les problèmes du logement, et le sujet de l'écologie...) MAIS en espérant que ce soit autrement que dans la posture de la revendication sans implication, dans l'attente passive de solutions venues "d'en haut". On peut inventer le "possible"... Cela passe par soi-même, pour chacun.

15/02/2017

Russie, réseaux d’influence et sites de propagande…

RESEAUX RUSSES.jpgIl y a les attaques et il y a les réseaux d’influence dans le pays même, diffusant idéologie et désinformations relayées naïvement par des internautes qui diffusent sans chercher plus loin… Ces réseaux sont le sujet du livre de Cécile Vaissié, « Les réseaux du Kremlin en France ». Extrait de la page de l’éditeur, Les petits matins  : « Depuis quelques années, le Kremlin mène des campagnes de 'séduction' très offensives dans l’Union européenne pour tenter d’influer sur les affaires intérieures de plusieurs pays membres. Dans ce but, il mélange sa conception du soft power avec des méthodes traditionnelles de ce KGB qui a formé beaucoup des dirigeants actuels. » (…) « Cette politique intrusive représente-t-elle un danger pour la sécurité nationale française et l’intégrité européenne ? En mettant au jour la formidable machine mise en place par les idéologues du Kremlin, cette enquête de fond amène à croiser d’ex-officiers du KGB, des milliardaires orthodoxes, des princes nostalgiques d’une grandeur perdue, des agents d’influence, de nombreux « idiots utiles » et beaucoup, beaucoup d’argent…» http://www.lespetitsmatins.fr/collections/les-reseaux-du-... 

Sur ces questions, lire l’entretien avec l’auteur dans Les Inrocks…     Citation : « Si le philosophe chinois Sun Tzu assurait “La guerre, c’est l’art de duper”, le Président russe Vladimir Poutine semble avoir intégré ce principe. Même s’il ne mène pas de guerre aux pays de l’Union européenne, il implante ses réseaux dans certains d’entre eux, dont la France. En plus de payer des médias francophones acquis à sa cause, le Kremlin tente de séduire et financer : politiques, lointains descendants d’émigrés russes, artistes et universitaires. Dépourvu de culture populaire russe de masse et exportable, Poutine a fait de ses réseaux à l’étranger une priorité, malgré les crises économique, politique et sociale traversées par son pays. Encore ancré dans une vision impériale de la Russie, il diffuse tant bien que mal mythes propagandistes et idéologie complotiste. » Suite (l’entretien avec l’auteur)… http://www.lesinrocks.com/2016/05/07/actualite/reseaux-kr... 

RESEAUX RUSSIE FRANCE.jpgAutre livre, « La France russe », de Nicolas Hénin. Présentation de l’éditeur, Fayard : « Pourquoi un parlementaire français piétine-t-il la politique de son pays, rencontre un dictateur, reconnaît un référendum illégal et tient un discours façonné à Moscou ? Comment se fait-il que vos réseaux sociaux soient envahis d’articles partagés par vos amis mais financés par le Kremlin ? Saviez-vous que les services de renseignement russes consacrent à la France autant de moyens que lors de la Guerre froide ? Comme du temps du Komintern, où l’Union soviétique finançait des « partis frères », Moscou achète aujourd’hui ses soutiens.Cette enquête décrypte ce qu’est le poutinisme considéré par certains comme un modèle de civilisation, révèle les revirements spectaculaires d’hommes politiques de premier plan, les opérations d’espionnage  du Kremlin et sa guerre de propagande.L’objectif de Poutine : fragiliser l’opinion publique française, briser la solidarité au sein de l'Europe et faciliter l’accession au pouvoir d’un parti populiste.Quitte à faire plonger le monde dans une nouvelle guerre froide. » http://www.fayard.fr/la-france-russe-9782213701134 

Sur ce livre, article dans Les Inrocks, aussi, qui met l’accent sur l’idéologie des rouges-bruns que dénonce l’auteur, la fragilité actuelle de la France qui en fait une cible, les convergences du Kremlin avec le FN, et article qui mentionne la position de Mélenchon sur le rapport avec la Russie… Citations : « Pour le grand reporter, “la France est une cible parfaite car elle possède encore une grande influence diplomatique mais elle est nécrosée par de nombreux problème politiques, économiques et sociaux”. »  (…) « Le Front national est aussi présenté en disciple du Russe tout-puissant. Les convergences idéologiques des trois générations Le Pen (Jean-Marie, Marine et Marion) sont évidentes : euroscepticisme, morale chrétienne et volonté d’endiguer les arrivées de migrants en France. Mais il n’y a pas qu’à l’extrême droite que Vladimir Poutine déverse son aura. Nicolas Hénin souligne que Jean-Luc Mélenchon verrait en la Russie actuelle “l’incarnation de la lutte contre l’hégémonisme financier des Etats-Unis”. »… http://www.lesinrocks.com/2016/06/21/livres/france-russe-... 

Une analyse... « La vassalisation de l’Europe est en cours, d’après la spécialiste de la Russie, Françoise Thom. Une entreprise menée de longue date depuis Moscou et qui commence à porter ses fruits scrutin après scrutin. » (….) « La patiente stratégie de prise de contrôle des élites et des opinions étrangères par le Kremlin, lancée depuis l’arrivée aux commandes en 2000 de l’équipe du KGB autour de Poutine, commence à porter ses fruits. Les méthodes sont simples et calquées sur celles qui ont fait leurs preuves en Russie pour obtenir la mise au pas du pays. » (…) « Les méthodes de mise sous influence de l’opinion ont été affinées à partir de 2014 avec une utilisation massive des réseaux sociaux, et là encore l’application des techniques éprouvées qui permettent au régime poutinien de manipuler l’opinion russe. » (…) « La France est travaillée en profondeur par la propagande du Kremlin depuis des années. Au point que le danger que représente la Russie est totalement absent du débat électoral… Le Monde, 23-11-16... http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/11/23/la-france-... 

Et ceci... « En marge du conflit ukrainien, le Kremlin est en train de mener une autre guerre, celle de l’information. Et s’il l’a déjà gagné à l’intérieur, c’est désormais à l’étranger qu’il veut porter le fer. Pour cela il a mis en orbite une nouvelle arme de propagande massive, elle s’appelle Sputnik. », Arte, 2015… http://info.arte.tv/fr/sputnik-la-propagande-russe-en-orb... 

« RT France, Sputnik, dix choses à savoir sur les médias russes en France», NouvelObs, 01-02-17… http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-sur-les-reseau... 

14/02/2017

L’oeil de Moscou… cible Macron.

moscou,réseaux sociaux,propagande,influences,espionnage,espions,complotisme,russie,macron,en marche,présidentielle,f.n.Très grave... Sur cela l'émission C dans l'air du mercredi 8-2-17, "Macron dans l'oeil de Moscou » a donné des informations précises. Quand un élu  LR indigne diffuse des attaques russes, en ciblant un candidat avec des rumeurs et des soupçons, quand des sites complotistes financés par la Russie (RT en français, Sputnik, etc.) font de la désinformation systématique (reprise par le reste de l’univers conspirationniste), quand des trolls occupent l'espace pour influencer les internautes, il y a de quoi s'inquiéter. A noter  : ceux qui ne sont pas visés, ou même sont soutenus (les europhobes, les amis des dictatures, les pro-Poutine) et dont les partisans se délectent de pratiques qu'ils devraient condamner, en reprenant même la propagande en question. Que chacun se fasse une idée, lise et se questionne, vote suivant son choix ensuite, mais en évitant le niveau des poubelles... et en essayant de penser sans être manipulé par des algorithmes... 

Les rumeurs et attaques, d’après le HuffingtonPost…  http://www.huffingtonpost.fr/2017/02/08/attaques-informat... 

Constat et analyse similaires, Nouvel Obs… http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/201702... 

Lire aussi l’appel de Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En Marche... https://en-marche.fr/contre-tentatives-de-destabilisation... 

PBS RUSSIE FN.jpgSi le Kremlin cible Macron, c’est pour avoir fait d’autres choix. Lire cette étude fournie sur les liens avec le FN (rencontres, soutiens, affinités idéologiques…). Citation : « C’est une alliance politique majeure qui s'est nouée dans la discrétion. Elle peut changer la face du Vieux Continent. Depuis plusieurs mois, le Kremlin mise sur le Front national. Il le juge capable de prendre le pouvoir en France et de renverser le cours de l'histoire européenne en faveur de Moscou. ». Et depuis cet article cela est plus évident…NouvelObs…  http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20141024.OBS3131... 

moscou,réseaux sociaux,propagande,influences,espionnage,espions,complotisme,russie,macron,en marche,présidentielle,f.n.Espions russes, autre face du problème. Article de 2014, mais pistes dont l’actualité accentue le sens, les cibles n’étant plus seulement celles d’il y a deux ans. L’Expresshttp://www.lexpress.fr/actualite/politique/la-france-nid-... 

Le JDD avait fait paraître, récemment, un article (non lisible en ligne) titré « Kremlin sur Seine »… 

Espions russes. Article sur une tribune de députés européens, dont des Français (cf. Rachida Dati) et sur des liens des groupes LR… https://informnapalm.org/fr/deputes-reclament-plus-d-espi... 

Là on voit les liens entre des sites pro-russes et des sites complotistes comme Réseau Voltaire, sites d’extrême droite comme les supports des Identitaires… https://informnapalm.org/fr/liste-des-sites-et-pages-face... 

Les deux liens précédents viennent d’un site militant (Ukraine, Georgie), combattant la propagande russe, hostile au populisme et au complotisme…  https://en.wikipedia.org/wiki/Inform_Napalm